Take the 2-minute tour ×
French Language Stack Exchange is a question and answer site for students, teachers, and linguists wanting to discuss the finer points of the French language. It's 100% free, no registration required.

Quand je fais des recherches sur le mot « mage » (désignant un utilisateur de magie), toutes les documentations désignent que ce mot est exclusivement masculin. Si j'utilise ce mot pour désigner un personnage féminin, est-ce que je peux l'accorder au féminin, ou dois-je utiliser un autre mot ? J'aimerais éviter d'utiliser les mots « magicienne » et « sorcière ».

share|improve this question
1  
5  
Il y a sans doute quelque chose qui m'échappe, mais étymologie mise-à-part, le mot "mage" en français moderne, n'a pas grand chose à voir avec un "utilisateur de magie". Comme le rappelle @Evpok, il s'agit avant tout d'un terme désignant une ethnie (à la réputation mystérieuse, d'où l'association avec la magie), dont l'utilisation moderne est essentiellement cantonnée aux discussions bibliques (les rois Mages, souvent traduits par "wise men" en anglais). Le mot que tu décris ci-dessus est "magicien" ou "magicienne", pas "mage"... –  Dave Sep 12 '11 at 2:51
2  
Hormis les rois Mages, la seule autre utilisation qui me vient à l'esprit c'est la réaction du servant d'Amonbofis quand les g..g..gaulois sortent indemnes de la pyramide :) –  Benjol Sep 12 '11 at 7:33
    
en français, wiktionary nous donne: Astrologue, devin, spécialiste des sciences occultes et de la prédiction de l’avenir. Prêtre de la religion de Zoroastre, chez les Perses et les Mèdes. –  Nikko Sep 12 '11 at 9:27
1  
Selon la tradition, les rois mages sont précisément des prêtres zoroastriens. –  mouviciel Sep 12 '11 at 12:37

5 Answers 5

Je sais que les dictionnaires donnent simplement le mot comme un nom masculin, mais je l'ai déjà vu utilisé au féminin dans des romans sans que ça me choque (alors que l'utilisation comme quasi-synonyme de magicien, me choque; pour moi un mage est plus passif — communication avec les esprits, divination, ... —, mais l'usage n'est pas d'accord avec moi).

share|improve this answer
    
c'est le français vu au travers de l'heroic-fantasy? –  Nikko Sep 12 '11 at 9:00
    
En dehors de ça et des contes de Noël, le mot mage est plutôt rare. Et dans les contes de Noël, il ne s'applique pas à des personnages féminins. –  Un francophone Sep 12 '11 at 9:13
    
Je ne différencie pas mage et magicien, mais ça dépend vraiment énormément du contexte (cf le commentaire de Knu). +1 pour mage comme féminin. –  Nikana Reklawyks Dec 1 '12 at 23:07

Je dirais surtout que « mage » ne se dit que très rarement au féminin (désolé, Un francophone !).

Si je regarde les résultats d'une recherche dans Google Books, ils sont peu nombreux et la plupart d'entre eux sont en fait des erreurs de reconnaissance de caractères (le plus souvent, « une image » dont le i a été ignoré).

Quelques exceptions, pour la fine bouche :

L'Italie entière détesterait Numa, si Numa devenait l'époux d'une Mage (Florian, Numa Pompilius, second roi de Rome, 1786)

Si un Musulman épouse une femme qu'il ne lui est pas permis d'épouser, une esclave juive ou chrétienne ou bien encore une Mage libre par exemple, le mariage n'est pas valide (Archives marocaines, 1909)

une mage (n. f.) : plateau pour pommes à cidre (Dictionnaires des homonymes de la langue française)

share|improve this answer
    
C'est peut-être vrai, et d'autant plus malheureux. –  Nikana Reklawyks Dec 1 '12 at 23:07

Le fait que les dictionnaires le listent comme un mot masculin ne veut absolument pas dire qu'on ne peut pas l'utiliser pour une femme — je ne pense pas qu'on cherche un masculin à sentinelle quand il faut l'appliquer à un homme. Mage convient donc très bien pour une femme. Un synonyme pour lequel le féminin serait peut-être plus familier serait thaumaturge, qui signifie « qui fait des miracles ».

En fait si on en reste au sens historique, les mages étant les membres d'une ethnie1, il est probable qu'il y ait eu des femmes mages, une mage ne me paraît donc vraiment pas impossible, mais ceci n'a pas vraiment de rapport.


1. Et, plus tard, les prêtres, disciples, voire fidèles de Zarathustra. je ne suis pas suffisament familier avec l'Avesta pour me risquer à affirmer que ceux-ci pouvaient être de sexe féminin, mais wikipedia:en évoque « the Zoroastrian tenets of gender equality », donc, encore une fois une mage ne me semble pas insensé.

share|improve this answer
2  
« Morgane, le mage diabolique » ? Non… Je demande des preuves ! –  F'x Sep 11 '11 at 19:25
2  
Une sentinelle, un sentineau? ;-) –  Tipx Oct 5 '11 at 13:53

Si tu l'utilises dans un contexte fantastique ou « heroic-fantasy », je pense que tu peux te permettre toutes les variations que tu veux.

Il y a des recherches à faire mais je pense qu'en anglais, Mage a été inventé récemment pour la littérature fantastique, en se basant sur le nom des astronomes-astrologues de l'ancienne perse (Magos, Mage, …).

En français, on a donc traduit Mage par Mage.

Donc ce n'est pour moi que dans un contexte fantastique qu'on emploi mage avec un sens de « personne qui fait de la magie, boules de feu etc… ».

A partir de là, vu comment sont les règles de féminisation des titres en français moderne (pas très claires), tu peux choisir une mage ou un mage. Ou autres de ton choix bien sûr, l'avantage de la fantaisie c'est aussi la créativité.

share|improve this answer
1  
Une variation qui sonne bien à mes oreilles est magesse, sur le modèle de prêtresse et qui conserve la proximité avec sagesse. –  mouviciel Sep 12 '11 at 13:20
1  
et une "magestueuse"? –  Nikko Sep 12 '11 at 14:35

Personnellement, si c'est par exemple pour un jeu ou un récit de Heroic Fantasy, j'utiliserais le mot prêtresse. Je ne pense pas que dans l'imaginaire du lecteur (ou du joueur) cela soit pris pour le féminin de prêtre dans le sens catholique, car, eh bien, ça n'existe pas. Prêtresse fait beaucoup plus penser à la magie qu'à la foi.

share|improve this answer
1  
J'ai bien peur que prêtresse n'ait déjà été détourné à d'autres fins (guérisseuse, essentiellement, sans le côté « plantes »), et que ça ne soit compris comme ça par la plupart de ceux qui sont familiers avec cet univers. –  Nikana Reklawyks Dec 1 '12 at 23:05

Your Answer

 
discard

By posting your answer, you agree to the privacy policy and terms of service.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.