Take the 2-minute tour ×
French Language Stack Exchange is a question and answer site for students, teachers, and linguists wanting to discuss the finer points of the French language. It's 100% free, no registration required.

Je m'aperçois que la plupart du temps, se moquer est employé, plutôt que moquer. Que change la présence du pronom réflexif se ? La définition du Larousse n'aborde pas ces questions. Par exemple, est-il possible d'écrire :

C'est l'hôpital qui se moque de la charité

share|improve this question

2 Answers 2

Jusqu'au début du 20e siècle, l'usage transitif était plus fréquent à l'écrit (je ne suis pas certain si l'« éclipse » de l'usage pronominal mentionnée par Grevisse (Le bon Usage, 14e edition, §779 c. 1o) entre le 17e et le 20e siècle se retrouvait aussi à l'oral), mais cette tendance s'est inversée, et moquer est aujourd'hui pour la plupart des usagers un verbe strictement pronominal, au même titre que s'arroger ou s'égosiller, alors que l'usage transitif est noté comme vieux ou littéraire.

Ce n'est toutefois pas le seul verbe où les deux formes se rencontrent. Grevisse cite ainsi (je ne note que ceux qui sont les plus communs) soucier, chamailler et, dans la direction inverse, s'accaparer et le canadianisme se mériter.

share|improve this answer

Selon le Robert, moquer est employé comme synonyme de railler, ridiculiser, pour tourner en ridicule, traiter comme un objet de dérision, où plaisanter :

Il se vit bafoué, berné, sifflé, moqué, joué. La Fontaine.

Pour l'emploi de se moquer les synonymes sont :

  • bafouer, blaguer
  • familier : charrier, chiner
  • vieilli ou plus littéraire : dauber, se gausser, gouailler, narguer, persifler, railler
  • rire de
  • contrefaire, parodier
  • autodérision (se moquer de soi-même)

Avec le sens de ne pas de soucier de ne pas faire cas de :

  • dédaigner, se désintéresser, mépriser
  • braver (se moquer du qu'en dira-t-on)

Tromper ou essayer de tromper (quelqu'un) avec désinvolture :

  • avoir, berner, duper, rouler

Pour un usage courant :

Se moquer : je me moque d'autrui.
Moquer : on se moque de moi.

Dans ce cas c'est l’hôpital qui se moque de la charité...
... et la charité qui se trouve moquée par l'hôpital.

share|improve this answer

Your Answer

 
discard

By posting your answer, you agree to the privacy policy and terms of service.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.