Take the 2-minute tour ×
French Language Stack Exchange is a question and answer site for students, teachers, and linguists wanting to discuss the finer points of the French language. It's 100% free, no registration required.

J’ai lu quelques unes ressources en ligne qui expliquent le mot « avérer ». Cependant, elles n’apportent pas assez de clarté pour moi.

Selon le Wiktionnaire, ce mot veut dire « reconnaitre ou faire reconnaitre pour vrai. »

Ça laisse penser que le mot peut remplacer « démontrer ». Peut-on dire, par exemple : « Je vais avérer que la porte de nôtre maison est serrée » pour exprimer que je reviens à la porte pour voir la serrure et garantir qu’elle est ouverte, en essayant de l’ouvrir ?

Je voudrais aussi savoir si la tournure « j’avère que » peut tenir lieu de « il me semble que », pourvu qu’un événement imprévu fait disparaître le moindre doute d’une pensée. Un exemple : « J’avère que ce chemin est peu praticable pour les voitures, parce qu’il est trop étroit, regorge des virages ingérables et il est mal revêtu. » Et si cet emploi ne vous étonne pas, faut-il que l’interlocuteur peut aussi comprendre que ce chemin soit impraticable si je veux l’utiliser ?

Ce mot peut aussi être utilisé comme un verbe réfléchi. À vrai dire, j’ai seulement vu le mot dans l’apparence de « s’avère ». C’est pourquoi ça me surprend un peu que le Wiktionnaire n’a pas de renseignements dédiés à cette conjugaison. Le Trésor donne lieu à disséquer le mot pour tout le monde qui est né en France, mais moi, je de mal à comprendre ces phrases dures qui sont tirées des livres que je ne connais pas de tout. Tous ce que je saisis, ce que l’emploi de « s’avérer » est un peu comme « sembler d’être comme … », hormis que je crois que « s’avérer » exprime plus de certitude.

Pouvez vous me donner des renseignements que je peux comprendre facilement ?

share|improve this question
    
Il y aurait beaucoup à dire pour répondre mais je viens de trouver cette page sur le site de l'Université de Montréal Avérer, avéré et s’avérer qui reprend bien tout ce que j'ai trouvé par ailleurs, et je ne pourrais que faire du copier coller pour répondre. Bonne lecture ! –  Laure Jul 25 at 6:56

2 Answers 2

up vote 3 down vote accepted

C'est une de ces expressions qui s'emploient presque toujours à la troisième personne du singulier, dans sa forme réfléchie : "il s'avère que…". Cela veut dire un nombre de choses différentes avec quelques différences assez subtiles :

  • Tout d'abord, "il est établi que…", "il est démontré que…"
  • Mais aussi synonyme de l'expression anglaise "it is proving (par exemple) difficult to understand X"… Avec ce dernier usage "il s'avère" exprime une notion d'"impression tentative".
  • Mais on peut aussi traduire en anglais par "it transpires that…" donc "après de nombreux obscurcissements, frustrations et impasses éventuels, la vérité qui ressort est que…"

Peut-on l'utiliser d'une façon plus aventureuse ? "Nous avérons…" Il faudrait sans doute entendre les explications des francophones de ce forum, mais pour moi, en tant qu'anglo-saxon, je pense que cette utilisation non réfléchie est réservée exclusivement pour un registre très formel : journaux "sérieux" (Le Monde !), textes juridiques, …

share|improve this answer
    
Une chose peut avérer un fait. Ce n'est pas du langage courant mais ça existe. –  Stéphane Gimenez Jul 24 at 20:43
1  
@StéphaneGimenez Et pour corroborer ce que tu dis je cite la page référencée dans mon commentaire ci-dessus : L’expression avérer un fait, c’est-à-dire « le rendre certain » (NPR), est le seul usage que la langue moderne a retenu. Encore faut-il souligner que cet usage se limite à la langue didactique. –  Laure Jul 25 at 6:59

Le petit Robert (d'un usage beaucoup plus pratique que les références données dans la question) indique que avérer est vieilli ou didactique, c'est-à-dire que l'on peut le connaître, mais qu'il n'est pas à utiliser dans une conversation courante ; peu de gens savent que l'on peut :

Avérer un fait : donner ce fait comme certain.

En revanche sa forme pronominale, a pour synonyme : apparaître, se montrer, paraître, se révéler.

On peut comprendre son utilisation en le remplaçant par confirmer et son contraire infirmer :

Ce raisonnement s'est avéré juste : ce raisonnement est confirmé.

Ce raisonnement s'est avéré faux : ce raisonnement est infirmé.

share|improve this answer
1  
Avéré juste contient un pléonasme. Avéré faux un oxymore. Le truc est que avéré contient déjà vrai et certains vous tapperaient sur les doigts pour avoir oublié son étymologie. –  Stéphane Gimenez Jul 24 at 20:40
1  
+1 "s'avérer juste" et "s'avérer faux" ne devraient plus être considérés comme des pléonasmes/oxymores dans la forme pronominale d'avérer. btb.termiumplus.gc.ca/tpv2guides/guides/chroniq/… –  jlliagre Jul 25 at 5:37
    
@StéphaneGimenez Tant mieux. Qu'on oublie l'étymologie, sinon il faudrait insister comme certains anglos qui prétendent que decimate (et donc décimer) ne s'emploie que si on élimine un sur dix. Et il faudrait écrire compter et conter pareil car étymologique c'est exactement le même mot! Etc. etc. –  Circeus Jul 25 at 6:01
    
@jlliagre Nous sommes ici dans une phase d'évolution de l'acception d'un mot : de rigoureux et enraciné dans l'étymologie, l'usage amène une souplesse (certains diront un détournement, un affadissement, une dégradation, un affaiblissement...) acceptée par beaucoup. –  cl-r Jul 25 at 7:09
    
@cl-r « C'est vrai que c'est vrai » ;-) –  jlliagre Jul 25 at 14:33

Your Answer

 
discard

By posting your answer, you agree to the privacy policy and terms of service.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.