Take the 2-minute tour ×
French Language Stack Exchange is a question and answer site for students, teachers, and linguists wanting to discuss the finer points of the French language. It's 100% free, no registration required.

Lambda peut prendre le sens de « quelconque », « banal » ou « moyen ». Le TLFi nous dit que ça vient de l'argot des grandes écoles (j'imagine qu'il y a au moins une école où il vaut mieux ne pas dire « un élève X » pour « un élève quelconque »), et le dictionnaire de l'Académie ajoute

se dit, par allusion à la place de cette lettre dans l'alphabet grec, d'une personne que rien ne distingue dans sa catégorie.

Bon, certes, mais sait-on pourquoi « lambda » ? Mu, nu et rhô sont également au milieu de l'alphabet grec.

share|improve this question
3  
Un rapport avec le lambda-calcul? fr.wikipedia.org/wiki/Lambda-calcul –  Nikko Sep 14 '11 at 12:19
3  
@Nikko va voir là-bas si j'y suis :) –  F'x Sep 14 '11 at 12:31
2  
Je penche très fortement pour le hasard. Sachant qu'aucune des alternatives ("mu", "nu", "rho"...) ne me paraît viable pour une telle expression: monosyllabiques et peu suffisamment reconnaissables (essayez de dire "un élève nu" à voix haute, et je pense que ça paraitra évident ;-) –  Dave Sep 14 '11 at 14:01
2  
Ils aimaient probablement les danses exotiques dans les grandes écoles. Le deuxième a s'est perdu en chemin... –  Laurent Pireyn Sep 14 '11 at 22:15
4  
Et l'élève voisin, mû par le nu, dit : « Rhôôôô ! » –  Joubarc Sep 16 '11 at 11:24

7 Answers 7

up vote 12 down vote accepted

Les expressions françaises décortiquées pointent quand même vers une particularité de lambda que n'ont pas mu, nu ou rhô : plusieurs syllabes.

Or, par sa position dans le même alphabet, lambda est la lettre dont le nom n'est pas monosyllabique qui est placée la plus proche du milieu, donc à une position très moyenne, très quelconque, où elle ne peut pas briller, où elle est un peu noyée dans la masse, contrairement à l'alpha et à l'oméga, les première et dernière lettres.
Ce serait là l'explication de l'utilisation de cette lettre.

Ce qui, à tout prendre, ne nous avance guère plus. En quoi le fait d'avoir plusieurs syllabes est-il important ?

share|improve this answer
1  
… et pourquoi X, tout aussi utilisé, qui ne se trouve pas au milieu du tout et ne fait qu'une syllabe ? –  cadrian Sep 14 '11 at 14:28
    
Je dirais que c'est une autre question : pourquoi utilise-t-on x (ou y) pour désigner une inconnue ? –  Joubarc Sep 14 '11 at 14:32
2  
@cadrian X n'a pas la connotation qu'a lambda. un individu X c'est juste un individu inconnu, un individu lambda c'est en général utilisé pour désigner un type plus ordinaire que les autres. (Sauf si c'est écrit « individu λ » dans un bouquin de math, et là c'est juste une inconnue). –  Stéphane Gimenez Sep 14 '11 at 15:17
    
et pourquoi pas omega? –  Nikko Sep 14 '11 at 16:13
5  
Je pense que X vient de la signature des personnes qui ne savaient pas écrire. On leur demandait de signer d'une croix, ce qui rend le truc plutot anonyme, non ? –  Rabskatran Sep 20 '11 at 13:43

Il y a bien une explication probable ici:

[...] par sa position dans le même alphabet, lambda est la lettre dont le nom n'est pas monosyllabique qui est placée la plus proche du milieu, donc à une position très moyenne, très quelconque, où elle ne peut pas briller, où elle est un peu noyée dans la masse, contrairement à l'alpha et à l'oméga, les première et dernière lettres. Ce serait là l'explication de l'utilisation de cette lettre.

share|improve this answer
    
Promis, je n'ai pas regardé ce qu'a posté @Joubarc, à qui je mets +1, du coup :) –  Shlublu Sep 14 '11 at 12:35
2  
Si c'est une consolation, tu m'as pris de vitesse sur l'edit du titre :-) –  Joubarc Sep 14 '11 at 12:40

En lançant quelques recherche sur ngram, j'ai commencé à étayer une théorie qui voudrait que l'utilisation de plus en plus fréquente de l'expression "individu lambda" serait liée au lambda-calcul.

En effet, l'utilisation de "individu lambda" ne fait son apparition que vers 1990 :

enter image description here

Sachant que lambda est utilisé en lambda-calcul pour désigner des fonctions anonymes, on notera la corrélation entre l'utilisation des deux expressions :

enter image description here enter image description here

On pourra trouver une explication similaire sur yahoo answer, certes peu plébiscité.

Certes la théorie de la lettre médiane dans l'alphabet grec est plausible, mais pourquoi une utilisation si tardive alors?

share|improve this answer
4  
Le sens de lambda est attesté en 1938 et n'était probablement pas nouveau de cette année. Certes, le lambda-calcul existait, mais il était complètement confidentiel, surtout en France, avant les années 1960. –  Gilles Sep 14 '11 at 22:20

Je n'ai pas réussi à remonter à l'origine de l'expression. mais elle semble bien être au départ de l'argot de l'École polytechnique. Elle était déjà employée par la promotion 1938. Elle a mis un certain temps à se répandre hors de ce petit milieu ; en 1955, dans son Essai sur la langue de la réclame contemporaine, Marcel Galliot l'explique ainsi :

assez timidement : lambda, dans un emploi venu de l'argot polytechnicien : les mathématiciens ayant coutume d'employer les premières lettres de l'alphabet pour désigner des quantités connues et de réserver les dernières pour les inconnues, les lettres du milieu, et notamment le λ, s'appliquent à des grandeurs quelconques. D'où l'expression : un individu lambda [...], désignant un individu quelconque, le premier venu. Nous avons entendu plusieurs fois cette expression depuis quelques années.

Pourquoi lambda plutôt qu'une de ses proches voisines ? Je pense que c'est parce que lambda est naturellement le début d'une série (λ, μ, ν, éventuellement ξ), la lettre κ étant souvent évitée à cause du risque de confusion avec le k ou K latin.

Pour aller un peu plus loin sur l'historique, avant les années 1980, la base documentaire de Google ne contient que de rares occurrences isolées ; ensuite elle semble entrer dans la langue courante (et ne pas mériter d'explication).

individu lambda,citoyen lambda,lecteur lambda

Le corpus de l'université de Leipzig montre une utilisation biaisée vers des mots associés aux ordinateurs et à Internet, avec des voisins de gauche tels que contributeur, utilisateur ou visiteur. C'est en partie un artéfact du corpus (qui est composé environ pour moitié de pages web, dont notamment Wikipédia), mais le biais n'est pas particulièrement apparent pour quelconque.

share|improve this answer
1  
La première occurrence remonte un peu avant la promotion 1938 : il est mentionné dans Le Nouvel Argot de l'X de 1936 ; son auteur Roger Smet étant semble-t-il de la promotion 1931, le terme était vraisemblablement en usage vers 1932 (X1931 = à l'X de 1931 à ~1934). –  Socce Sep 3 at 17:17
    
D'ailleurs lambda ne figure pas dans L'Argot de l'X de 1894, donc si le terme vient bien de l'X, son apparition se situe a priori entre 1894 et 1936. –  Socce Sep 3 at 17:21

J'aurais du mal à résumer ce texte.
Pour faire court je dirais que lambda fusionne alpha et delta ; ces 3 lettres étant apparemment indissociables les unes des autres.

Ce que j'en retire c'est que Λ pourrait bien signifier Homme (androgyne) entre autres, expliquant ainsi l'utilisation qui en est actuellement faite par extension pour un générique quidam.

share|improve this answer
4  
Le poids des preuves devant être proportionné à l'étrangeté des faits, je demande une corroboration de ce que les gens qui ont utilisé lambda comme désignation d'un élément générique ont été influencés par cette théorie linguistique. –  Gilles Sep 16 '11 at 19:30
1  
@gilles J'offre une piste. Si vous vous attendiez à ce que je dise "Mr Machin en 1872 a été le premier à utiliser lambda dans ce sens car etc" vous êtes sur le mauvais site. –  Knu Sep 18 '11 at 2:01
    
@Knu: Non, je ne pense pas. C'est précisément le principe de ce site, au contraire. –  Evpok Sep 18 '11 at 10:52
1  
@evpok si la réponse acceptée était réellement la bonne lamba serait utilisé pour tout (j'entend rarement "une reflexion lambda" ou "une voiture lambda") le lien avec l'individu ou une personne est indéniable. –  Knu Sep 18 '11 at 23:32
3  
@Knu: « une réflexion lambda » et « une voiture lambda » ne me choquent pas. –  Evpok Sep 19 '11 at 17:08

Le Littré donne une étymologie très originale de lambda dans le sens de ordinaire :

Prononciation : lan-bda Etymologie : Mot corrompu probablement de manate ou manatin, qui est conservé dans l'espagnol et qui est un mot galibi.

Le mot "galibi", signifiant "caillou" en gaélique, donc : ordinaire.

Le mot "manate" étant lui-même une dérive de "lamentin", célèbre espèce de cétacé herbivore (manate américain), ce qui boucle la boucle du "M" devenu "L".

share|improve this answer
1  
Quelle édition ? La version en ligne que je connais n'indique rien de semblable. –  Un francophone May 23 '13 at 9:25

Il y a un épisode de Merci Professeur ! consacré à la question (courte émission TV sur la langue française), où le linguiste Bernard Cerquiglini propose cette explication :

C'est seulement dans les années 1930 que le mot apparaît dans l'argot des grandes écoles. Il est synonyme de banal, quelconque. On traite en effet de lambda la queue des promotions de l'École polytechnique ; une ultime influence, sans doute, de la forme de la lettre grecque.

En somme, c'est le rapprochement entre la graphie de λ, et la queue d'une promotion (composée d'individus quelconques, probablement au sens de de peu d'intérêt), qui est proposé.

J'ai du mal à m'en convaincre, mais enfin c'est une explication de plus, et Bernard Cerquiglini semble assez versé dans ce genre de question. En tout cas sur la date c'est cohérent avec le fait que lambda figure dans l'argot de l'X de 1936 et pas dans celui de 1894.

share|improve this answer

Your Answer

 
discard

By posting your answer, you agree to the privacy policy and terms of service.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.