Take the 2-minute tour ×
French Language Stack Exchange is a question and answer site for students, teachers, and linguists wanting to discuss the finer points of the French language. It's 100% free, no registration required.

En anglais, le terme « homeoarchy » désigne le fait que deux lignes consécutives d'un texte commencent par le même mot, amenant le copiste (ou le lecteur) à sauter une ligne à la lecture :

enter image description here

Quel est le terme français équivalent ?

share|improve this question
    
Est-ce qu'amener le lecteur à sauter une ligne est une volonté de celui qui écrit le texte? –  Joubarc Sep 19 '11 at 6:34
2  
J'ai ajouté un exemple pour clarifier. –  ℝaphink Sep 19 '11 at 6:45
add comment

4 Answers

À voir les premières références sur Google, il s'agit d'un terme technique en critique textuelle et le contexte est l'établissement d'une version de référence d'un texte dont on a que des copies. Est-ce que le terme est sorti de ce domaine ?

Je tenterais bien « homéoarchie », le terme anglais ressemble1 à un terme savant aux racines grecques, mais d'une part si je vois bien pourquoi dériver de ὅμοιος (qui dans les dérivés que je connais indique la similitude), je ne vois pas ce que viens faire ἀρχός (que je ne vois utilisé dans des dérivés que pour indiquer la détention du pouvoir, ce qui fait qu'« homéoarchie » sonne comme un régime politique au côté d'oligarchie), et d'autre part la seule occurrence que trouve Google ne me semble pas liée.


(1) J'ai pas trouvé de sources donnant l'étymologie du terme anglais.

share|improve this answer
    
Outre comme tu dis le fait que c'est un terme technique dérivé directement du grec, on dit homéotéleute pour l'analogue en fin de mot. Étymologiquement, αρχω peut signifier commander où être premier, commencer (même rapprochement sémantique que princeps, leader, ...). –  Gilles Sep 19 '11 at 7:18
    
@Gilles: non justement, une homéotéleute est l'analogue d'une anaphore (cf. mon commentaire à la réponse de Joubarc). –  ℝaphink Sep 19 '11 at 7:27
    
@Gilles: cela dit, l'article sur Wikipedia en anglais indique "homeoteleuton" comme analogue à "homeoarchy", mais l'article dédié fait une différence entre la figure de style et l'erreur du scribe. –  ℝaphink Sep 19 '11 at 7:29
    
@Gilles, je veux bien qu'on peut trouver une explication, mais le problème est que tous les dérivés d'ἀρχός auxquels je pense sont liés à l'exercice du pouvoir. « Homéoarchie » sonne comme un régime politique, pas comme un procédé de corruption de textes. –  Un francophone Sep 19 '11 at 7:36
    
@Unfrancophone qu'on puisse –  Knu Apr 10 '12 at 18:52
add comment

Ce document donne à l'erreur de copiste qui consiste à sauter une ligne parce que des mots sont similaire le nom de "saut du même au même". Elle ne fait toutefois pas spécifiquement la distinction entre ses sources possibles ("homéoarctons" ou "homémotéleutes" [sic!]). Une recherche rapide indique que le terme "saut du même au même" est en usage (et cela même en anglais) et que les termes qui s'appliquent normalement aux deux figures de style semblent aussi en usage pour décrire les deux formes de l'erreur.

share|improve this answer
add comment

La figure de style correspondante est une anaphore, mais je ne sais pas si il existe un autre terme précis dans le cas où on cherche à mettre en évidence le risque de sauter une ligne.

share|improve this answer
    
Une anaphore est une figure de style volontaire qui consiste à répéter un mot en début de phrase (ou de proposition). Ma question porte sur la répétition involontaire d'un mot au début de deux lignes consécutives (qui ne sont pas forcément des propositions différentes). –  ℝaphink Sep 19 '11 at 6:44
1  
OK — au vu de l'exemple et de tes explications, ma réponse n'est clairement pas la bonne. Je la laisse pour le moment, histoire que personne d'autre ne réponde la même bêtise. –  Joubarc Sep 19 '11 at 7:02
    
Traduttore, traditore! –  menjaraz Apr 16 '12 at 17:02
add comment

Dans Dictionnaire des typographes:

Avaro
s. m. Avanie, et aussi accident. Nous orthographions ce mot à tout hasard. Quelle en est l’origine ? Nous l’ignorons. Peut-être vient-il d’avarie.

share|improve this answer
2  
Y a-t-il une référence quant à la signification de ce mot? Je ne vois qu'une note concernant son orthographe, mais rien qui fasse penser qu'il s'agisse du mot que je recherche. –  ℝaphink Apr 10 '12 at 18:40
    
fr.wiktionary.org/wiki/avaro (source gutenberg.org/files/18024/18024-8.txt) confirme l'orthographe, le sens et précise : argot, vieilli, rare - Il s'agit donc bien de l'argot des typographes, quelque chose d'involontaire qui apparaît à l'épreuve. Ce n'est pas une erreur en soi, tout est correct par ailleurs, hormis le confort de lecture. –  cl-r Apr 11 '12 at 15:18
1  
D'après ces deux sources, "avaro" signifie "accident". Je ne vois aucune indication que cela désigne spécifiquement un accident d'alignement fortuit de caractères identiques dans un texte... –  ℝaphink Apr 11 '12 at 21:27
    
Avaro peut se comprendre : "Et Dédé, il va bien? - il a eu un avaro - grave ? -.." ou alors au moment de la lecture de l'épreuve : "Ah! un avaro, un faux bourdon .." . Bourdon signifiant une 'bourde' typographique par manque de lettre(s) dans un mot, un faux bourdon (toujours en environnement argotique ou populaire, le faux bourdon est une sorte de grosse abeille qui pique, alors que le bourdon [le mâle de l'abeille] ne pique pratiquement jamais) est donc une composition qui "pique" le regard, sans être une faute de composition . Je continue mes recherches sur homéoarchie -> usages typo –  cl-r Apr 12 '12 at 15:09
    
Je comprend bien comment ça pourrait s'utiliser, mais je ne vois aucune source qui appuie cette utilisation... –  ℝaphink Apr 12 '12 at 16:46
show 2 more comments

Your Answer

 
discard

By posting your answer, you agree to the privacy policy and terms of service.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.