Take the 2-minute tour ×
French Language Stack Exchange is a question and answer site for students, teachers, and linguists wanting to discuss the finer points of the French language. It's 100% free, no registration required.

On ne dit pas

*Marie s'est faite diagonaliser

mais

Marie s'est fait diagonaliser

Alors qu'on dirait

Marie s'est sentie diagonaliser

et non

*Marie s'est senti diagonaliser

Ceci est-il particulier à faire ? Et, si oui, d'où vient cette étrangeté ?

Note Le lecteur perturbé par diagonaliser pourra à peu de frais le remplacer par manger, les nourritures spirituelles et terrestres étant commutatives.

share|improve this question
3  
diagonaliser? private joke? –  Knu Sep 30 '11 at 3:34
2  
Sans la moindre idée du sens de 'diagonaliser', c'est assez dur de répondre, mais il me semblerait que les deux derniers exemples devraient prendre un participe, non? "senti(e) diagonalisée"... –  Dave Sep 30 '11 at 6:50
    
S'il y a une règle, elle n'est pas liée à faire mais au fait que le verbe est pronominal. –  mouviciel Sep 30 '11 at 11:57
1  
@Evpok: blague à part, je pense que ça peut aider que l'exemple ait un sens (comme le montrent les remarques ci-dessus). Et même avec ton explication, "Marie s'est faite diagonaliser" ressemble plus à un acte sexuel bizarre qu'à un terme mathématique. –  Dave Oct 1 '11 at 1:49
2  
@Dave: d'autant plus que la possibilté de se faire diagonaliser dépend du corps sur lequel on est... –  Georges Elencwajg Oct 1 '11 at 19:27
show 4 more comments

1 Answer 1

up vote 8 down vote accepted

Cette situation est particulière à faire. Cependant, les Rectifications tracent un parallèle entre faire et laisser et recommandent l'invariabilité du participe passé lorsque laisser est suivi d'un infinitif. Il faut bien noter que l'invariabilité ne s'applique que lorsque faire, ou laisser, est suivi d'un verbe à l'infinitif.

Voici les explications du logiciel Antidote HD (version 5.1) au sujet de faire :

Lorsqu’il est immédiatement suivi d’un infinitif, le participe passé fait est toujours invariable puisque le complément direct placé devant le verbe ne pourra jamais être interprété comme le complément du participe passé.

Avec l’auxiliaire avoir
Nous avons fait manger fiston avant notre départ.
Les filles que ces paroles ont fait pleurer ne reviendront probablement pas.
Avant qu’ils n’aient eu le temps de réfléchir, Marine leur avait fait signer le contrat.

Avec l’auxiliaire être
Didier et Raphaël se sont fait payer un verre.
La toiture qu’elle s’est fait construire durera cinq ans.
La maison qu’ils se sont fait construire est située sur les bords de la Meuse.

Et de laisser :

Considérant que le rôle de laisser devant un infinitif est similaire à celui de faire, les rectifications de l’orthographe recommandent que le participe passé de laisser soit désormais toujours invariable dans ce contexte, quelle que soit la position de l’objet direct, et que ce dernier soit ou non le sujet sous-entendu de l’infinitif qui suit.

Le propriétaire nous a laissé prendre des photos de sa somptueuse demeure.
La lionne, gravement blessée, s’est laissé mourir.

share|improve this answer
add comment

Your Answer

 
discard

By posting your answer, you agree to the privacy policy and terms of service.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.