Take the 2-minute tour ×
French Language Stack Exchange is a question and answer site for students, teachers, and linguists wanting to discuss the finer points of the French language. It's 100% free, no registration required.

L'expression vingt-deux est souvent utilisée familièrement pour signaler l'approche d'un personnage auquel on veut cacher quelque chose :

Attention ! Vingt-deux ! dit Samson, l'aide saucier. Signalé par le chiffre d'alarme, M. Ouvrard le patron parut. (Pierre Hamp, Marée fraîche, 1908, p. 68)
Vingt-deux, v'là les flics.

Le Trésor de la langue française ne donne pas l'origine. Il s'agit certainement d'un code argotique. Sait-on lequel ? Ce code comportait-il d'autres nombres aujourd'hui oubliés ?

share|improve this question
add comment

2 Answers

La réponse semble avoir été posée par @Laure. L'article de wikipedia: 22, v'là les flics ! la première proposition fait référence à la longueur usuelle de la lame du couteau d'arsouille.

L'expression signifierait:

A vos armes!

Spéculations:

J'ai lu cet article il y a quelque mois, alors que je cherchais à comprendre le sens de l'expression se faire arsouiller. Ai tenté de glâner des infos supplémentaires, mais n'ai rien trouvé infirmant ou confirmant cette thèse.

Je choisis à titre personnel et de manière totalement arbitraire cette première proposition que me semble la plus cohérente.

Spéculations, toujours...

L'alléguation concernant les imprimeurs ressemble à un hoax (intox), une sorte de très vieille boutade de professionnels taille 22 pour le chef, mais 44 pour le patron! (Une blague aussi peut vivre plus d'un siècle). Je n'ai pas trouvé de référence à ce propos aussi anciennes que concernant le couteau d'arsouille, mais peut-être ais-je insuffisament cherché...

share|improve this answer
add comment

Wikipédia donne une série d'origines possibles, mais les considère toutes comme des théories, sans pouvoir attester de la véracité d'aucune. Pour moi, la plus plausible est :

22 serait une déformation du juron « Vain dieu ». Donc en gros, on dirait plutôt « Vain dieu, v'là les flics ! »

Mais elle est également contestée et l'explication la plus communément acceptée semble être celle des linotypistes, déjà mentionnée dans un dictionnaire d'argot de 1894 :

Quand le compagnon placé le plus près de la porte voit entrer le prote [=chef d'atelier] dans l’atelier de composition, il crie: « vingt-deux ! » synonyme d’attention. Quand c’est le patron, il crie « Quarante-quatre ! » En raison de l’importance du « singe », le chiffre est doublé (Argot d’imprimerie).

D'autres explications reposant sur la valeur numérique de 22 (2 fois 11, par exemple) me paraissent par contre nettement moins crédibles.

share|improve this answer
2  
Le Dictionnaire historique de la langue Française signale l'apparition du poignard avec une lame de 22 cm employé par les truands en 1837. Vingt-deux v'la les flics apparaissant en 1887, le glissement sortez vos couteaux −> attention semble plausible. –  Laure Oct 10 '11 at 6:42
4  
Mais je penche aussi pour l'argot des linotypistes avec deux origines possibles : - soit la taille des caractères, (explication donnée par Claude Duneton) : la taille des caractères (dit le corps dans le jargon de l’imprimerie), pour former un texte, est habituellement de 9 ou 10. De ce fait le corps 22, destiné aux titres car de taille très importante, est tout désigné pour annoncer la venue du chef de manière anodine. - soit le fait que vingt-deux est le transcodage du mot “CHEF” selon les numéros des lettres de l’alphabet : 3 + 8 + 5 + 6 = 22. –  Laure Oct 10 '11 at 6:44
1  
Références : mon-expression.info/vingt-deux –  Laure Oct 10 '11 at 6:46
add comment

Your Answer

 
discard

By posting your answer, you agree to the privacy policy and terms of service.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.