Take the 2-minute tour ×
French Language Stack Exchange is a question and answer site for students, teachers, and linguists wanting to discuss the finer points of the French language. It's 100% free, no registration required.

Le verbe « attendre » pouvait-il autrefois signifier être au service de quelqu'un, au sens où le serviteur est prêt à répondre aux ordres de son maître ?

Ce qui me fait poser cette question est au départ la lecture (suite à une réponse à une question d'anglais) du Lexicon Tetraglotton, dictionnaire quadrilingue (anglais, français, italien, espagnol) de James Howell, dans lequel on trouve les entrées suivantes :

To Wait for: Attendre ; Aspettare ; Esperar, eguardar.
To Wait on: Attendre, servir ; Servire ; Servir.

En y réfléchissant, le français a bien un sens attenant pour le nom attendant (sens 2a du TLF), quoique ce sens soit rare. En revanche, je ne trouve aucun sens proche pour le verbe dans le TLF, ni dans le Dictionnaire de l'Académie française, même en remontant à la première édition.

share|improve this question
    
Entendu ce matin à la radio : nous avons fait des propositions pour attendre aux besoins de la région. –  Un francophone Oct 11 '11 at 6:46
add comment

2 Answers

up vote 7 down vote accepted

Le Dictionnaire historique de la langue française complète ce qu'a trouvé Evpok :

Attendre est emprunté (atendre, XIe s.) au latin attendere « tendre à ; porter attention à », de ad- (−>à) et de tendere (−>tendre) ; l'italien (attendere), l'espagnol, l'ancien provençal n'ont que le sens psychologique du latin, attesté en français du XIIIe au XVe et même jusqu'au XVIe s. (Montaigne), en ce qui concerne s'atendre, « s'appliquer à ». Ce sens rend compte du rapport entre attendre, attention et attentif, aujourd'hui détruit.

Les sens actuels de « demeurer jusqu'à l'arrivée de qqn », d'où « patienter » sont propres au domaine gallo-roman ; ils apparaissent en français dès l'apparition du mot (XIe s.), mais ont pu se développer oralement au roman. [...]

share|improve this answer
add comment

Le Gaffiot donne

adtendo [...] être attentif, prendre garde.

Et Lebaigue

attendo, (adtendo) [...] attendere ut, Plin.-jn. : s'occuper de.

Le verbe latin d'origine semble donc bien avoir ce sens.

Le DMF donne aussi

ATTENDRE1, verbe
Attendre à qqc. "Faire attention à qqc., veiller à qqc., s'occuper de qqc."

Par ailleurs dictionary.com donne pour origine à ce sens de wait

Origin: 1150–1200; (v.) early Middle English waiten < Anglo-French waitier; Old French guaitier

J'ai cherché guaitier, mais la seule référence que j'ai trouvée est dans le Godefroy

Gaitier, [...], guaitier veiller, garder

Il y a sûrement encore d'autres sources que je n'ai pas inspecté.

Tl;dr : Attendre semble avoir eu un sens proche de prendre soin dans certains contextes, plus que celui d'être aux ordre. Un serviteur attendait donc certainement à son maître, mais au sens de to take care of d'avantage que devote one's services to.

share|improve this answer
    
Petite note, attendait à son maître me gène, attendait à ses devoirs non (mais me semble délicieusement désuet). –  Un francophone Oct 10 '11 at 13:34
add comment

Your Answer

 
discard

By posting your answer, you agree to the privacy policy and terms of service.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.