Take the 2-minute tour ×
French Language Stack Exchange is a question and answer site for students, teachers, and linguists wanting to discuss the finer points of the French language. It's 100% free, no registration required.

Souvent en français, on trouve des panneaux, ou bien sûr des personnes en autorité qui diraient "Ne pas ..." pour exprimer une interdiction; par exemple:

Ne pas courir !
Ne pas monter dans le train sans billet.

Cette construction est-elle récente ? C'est différent des autres négations, où on entoure le verbe avec "ne" et "pas"; ici, simplement on jette les mots en début de phrase.

share|improve this question
1  
C'est vrai qu'instinctivement, j'aurais marqué « Ne courez pas ! »… –  Oltarus Oct 13 '11 at 8:51

3 Answers 3

up vote 3 down vote accepted

Ce n'est pas très différent des autres négations. Il s'agit simplement de la négation de l'infinitif, et la construction elle-même n'est certainement pas nouvelle.

En demandant quelques chiffres à ngrams, de façon intéressante, on voit que la négation de l'infinitif est de plus en plus utilisée :

négation de l'infinitif

Mais ce n'est pas facile de savoir si son utilisation dans les injonctions suit la même tendance. À titre de comparaison, l'emploi des infinitifs en général semble assez stable. Étrangement, on pourrait même penser que l'on se trouve dans une période un peu creuse :

infinitifs

share|improve this answer
8  
Dommage que pour une fois, être ou ne pas être n'était pas la question. –  Joubarc Oct 13 '11 at 11:16

Cette construction ne me semble pas récente. Du moins je l'ai toujours vu formulée de la sorte, ne serait-ce que sur les fenêtres de certains trains devant dater des années 60 ou 70: ne pas se pencher par les fenêtres.

J'ai cherché sans succès des sources plus anciennes sur internet. Si j'en trouve, je ne manquerai pas d'éditer cette réponse.

share|improve this answer

La négation se place toujours en bloc devant un infinitif. Voir au hasard ici et .

Quant à l'usage d'un infinitif plutôt qu'un impératif, je pense qu'il faut simplement y voir une volonté de politesse, de la même manière que « veuillez vous asseoir » est préféré à « asseyez-vous! ». Et, bien entendu, la partie « veuillez » n'apportant pas grand chose, elle est d'autant plus volontiers sacrifiée.

Ne pas voir dans cette réponse une vérité absolue.

share|improve this answer
    
C'est plutôt un commentaire qu'une réponse à la question, non ? –  Nicolas Raoul Oct 14 '11 at 6:20
    
Je vois ça comme une réponse, à part bien entendu le fait que j'aborde pas le sujet du « quand », mais je pense que je sous-entends bien que c'est une construction suffisamment valide que pour considérer qu'elle n'est pas un néologisme. –  Joubarc Oct 14 '11 at 7:50

Your Answer

 
discard

By posting your answer, you agree to the privacy policy and terms of service.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.