Take the 2-minute tour ×
French Language Stack Exchange is a question and answer site for students, teachers, and linguists wanting to discuss the finer points of the French language. It's 100% free, no registration required.

J'ai découvert aujourd'hui que le mot gazier est un synonyme argotique de quidam(1) (2).

Je ne lui connaissais pas cet emploi. Sait-on quand il est apparu, et s'il est toujours utilisé ? Est-ce un régionalisme ?

share|improve this question
1  
Bonjour à tous, Je confirme l'utilisation du coté de Toulouse, et je suis justement curieux de savoir d'où cette expression provient. –  user2221 May 26 '13 at 12:07
    
@Anon Bienvenue sur French Language & Usage! Nous sommes un site de questions et réponses et fonctionnons différemment de la majorité des forums. Vous pouvez lire la page About pour plus d'information. Sinon vous pouvez poser une nouvelle question en cliquant sur Ask Question dans le coin supérieur droit de la page. –  Kareen May 26 '13 at 15:37
add comment

2 Answers

up vote 10 down vote accepted

Je ne connaissais pas le mot dans ce sens là. Le dictionnaire du français non conventionnel (Jacques Cellard et Alain Rey - 1980) fait apparaître le mot avec ce sens en 1945. Et donne deux origines possibles :

Apparu dans les casernes, le mot a pu tirer son origine de paronymies convergentes :

celle de gars et de gaz (les gars −> les gaz), renforcée par l'emploi commun de « Compagnie » (la 4e Compagnie −> la Compagnie du Gaz) ;

celle de gazer (aller vite), dont Esnault fait dériver le mot est moins convaincante ; le gazier n'est pas « un homme qui gaze, qui va vite et bien », mais au contraire un personnage très quelconque.

En 1952 dans l'armée le mot était nettement senti comme rattaché à Gaz ; dans la vie civile, l'employé (de la Compagnie) du gaz chargé de relever les compteurs ou d'encaisser les quittances, est le visiteur « quelconque » et anonyme par excellence.

Et le tout accompagné d'une citation extraite de L'hercule sur la place de Bernard Clavel, écrit en 1966.

share|improve this answer
2  
Je me suis demandée aussi si on ne pourrait pas (en se tirant bien les cheveux tout de même), relier gazier /gazje/ à l'anglais geezer /giːzə(r)/ défini ainsi dans l'OED : A term of derision applied esp. to men, usu. but not necessarily elderly; a chap, fellow. Phonétiquement le passage de geezer à gazier ne me semble pas tout à fait impossible. –  Laure Oct 25 '11 at 14:04
add comment

Je ne sais pas si c'est un régionalisme mais il m'arrive de l'entendre ici à Toulouse. Ça reste rare mais tout à fait compris.

Les expressions les plus courantes sont Salut les gaziers! lancée à la cantonade à un cercle d'amis, ou bien C'est qui ce gazier? à propos d'un tiers qui n'a pas ses habitudes à l'endroit où les interlocuteurs se trouvent.

Ça ne m'étonnerais pas que le mot survive grâce à San Antonio.

share|improve this answer
add comment

Your Answer

 
discard

By posting your answer, you agree to the privacy policy and terms of service.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.