French Language Stack Exchange is a question and answer site for students, teachers, and linguists wanting to discuss the finer points of the French language. It's 100% free, no registration required.

Sign up
Here's how it works:
  1. Anybody can ask a question
  2. Anybody can answer
  3. The best answers are voted up and rise to the top

In my French coursework I'm trying to form the sentence: “The river would sometimes flood”.

I feel I've taken this far too literally and put:

“Le rivière aurait parfois indoné”

I'm sure that sentence makes no sense, however I can't seem to put it together, I'm fairly terrible at French also.

share|improve this question
    
Hormis la question, la phrase comporte 3 erreurs de grammaire et d'orthographe: La rivière et non le rivière, inondé et non indoné, et ce verbe demande un COD (inondé quoi ?). plutôt employer déborder. – guillaume girod-vitouchkina Mar 21 at 8:07
up vote 5 down vote accepted

The conditional mood (aurait) is only used in hypothetical situations (“Si j'avais su, je ne serais pas venu” = “If I had known, I would not have come”), or for a future tense with a past base (“Il a dit qu'il viendrait le lendemain” = “He said that he would come the next day”). It cannot be used in the sense of a habit like would can in English.

We just use the imparfait.

La rivière débordait parfois de son lit.

Some other notes on translation:

  • Rivière is feminine, so la rivière.
  • Inonder is transitive: you can say that a house is flooded (la maison est inondée), but to say that a river is flooding, you need to use another word, such as déborder (“de son lit” is more idiomatic but is optional).

Or we might use a different wording — still with the imparfait.

Il y avait parfois des crues.

If it's really important to put some emphasis on the habit, like “would sometimes flood” as opposed to just “sometimes flooded” in English, there are ways, for example:

Il arrivait parfois à la rivière de déborder.

But don't overuse this; most of the time, “would flood” and “flooded” are both best translated with a straight imparfait.

share|improve this answer
    
Still with imparfait: La rivière pouvait parfois déborder de son lit – Law29 Mar 20 at 19:17
    
Et elle dépassait parfois (de temps en temps) ses rives? – Vérace Mar 21 at 2:05
1  
@Vérace Ça se comprend mais c'est une formulation bizarre. – Gilles Mar 21 at 12:45
    
Vraiment? "Hier soir le fleuve a depassé ses rives"? Il me semble avoir vu cela (ou similaire) dans les titres suivant de grandes inondations! Mais si tu le dis. – Vérace Mar 21 at 14:45
    
@Vérace Pour « a dépassé ses rives », Google ne trouve qu'un emploi, dans un poème. Pour « dépassait ses rives », ce n'est guère mieux, deux textes (au moins pas poétiques). – Gilles Mar 21 at 15:24

L'habitude peut être indiquée en français par:

être habitué à :

La rivière était habituée à déborder.

avoir l'habitude de :

La rivière avait l'habitude de déborder.

être accoutumé à :

La rivière était accoutumée à déborder.

avoir coutume de :

La rivière avait coutume de déborder.

arriver (forme impersonnelle, qui indique une probabilité limitée):

Il arrivait que la rivière déborde.

L'emploi d'adverbe de répétition ou de forme adverbiale: régulièrement, traditionnellement, fréquemment (insiste sur la probabilité), systématiquement (probabilité très forte, que l'on connaît), à répétition, usuellement, ordinairement , parfois, quelquefois (probabilité limitée) :

La rivière débordait régulièrement, ...

share|improve this answer

Your Answer

 
discard

By posting your answer, you agree to the privacy policy and terms of service.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.