Take the 2-minute tour ×
French Language Stack Exchange is a question and answer site for students, teachers, and linguists wanting to discuss the finer points of the French language. It's 100% free, no registration required.

La conjonction si est contractée lorsqu'elle est suivi du pronom il ou ils : s'il, s'ils et non si il, si ils. C'est à ma connaissance le seul cas de contraction d'une lettre autre qu'un e prononcé /ə/.

Comment cela s'explique-t-il ? De quand date la contraction (on ne la faisait pas en latin, pour autant que je sache ; en 1694 le Dictionnaire de l'Académie la tenait pour acquise) ? Y a-t-il eu en français d'autres contractions aujourd'hui disparues ? Depuis quand l'écrit-on, et depuis quand la fait-on à l'oral (et accessoirement est-ce le cas dans toute la francophonie) ?

share|improve this question
add comment

1 Answer 1

up vote 5 down vote accepted

Dans le Dictionnaire du Moyen Français (1330-1500), on trouve l'article suivant :

SI 1, subst. masc. [TL, GD : se ; FEW XI, 561a : si]

A. - Condition

Par/sous tel si que. "À la condition que" : Ce fu par tel si qu'ilz aroyent Grant treu de luy et, fors .X. nefz, En mer ne mectroyent (CHR. PIZ., M.F., III, 1400-1403, 237). La huitante et deusiesme nouvelle par monseigneur de Lannoy, d'ung bergier qui fit marchié avec une bergiere qu'il monteroit sur elle afin qu'il veist plus loing, par tel si qu'il ne l'embrocheroit non plus avant que le signe qu'elle mesme fist de sa main sur l'instrument dudit bergier (C.N.N., c.1456-1467, 17). La cygoingne lui rendy son annel par tel si qu'il deffenderoit aux porchiers et vachiers de son hostel qu' ilz ne lui feissent plus de moleste (Ev. Quen., I, c.1466-1474, 116). Et de son vouloir et courage M'en fit ceste obligacion, Laquelle je pris comme sage, Soubt tel si et condicion Que, si la restitucion Ne me faisoit devant sa mort, La vigne et la possession Me laissoit, sans luy faire tort. (LA VIGNE, S.M., 1496, 519).

où l'on voit que si n'est pas employé seul mais sous la forme « tel si que ».

On peut donc considérer que le i a été élidé entre 1500 et l'édition du Dictionnaire de l'Académie.

Par ailleurs, il existe d'autres cas que « si » :

  • L'école et non la école
  • C'était et non ça était
share|improve this answer
2  
Dans c'était c'est le pronom ce qui est élidé, le même que dans ce sont, ou dans était-ce. –  Stéphane Gimenez Nov 24 '12 at 1:32
add comment

Your Answer

 
discard

By posting your answer, you agree to the privacy policy and terms of service.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.