Take the 2-minute tour ×
French Language Stack Exchange is a question and answer site for students, teachers, and linguists wanting to discuss the finer points of the French language. It's 100% free, no registration required.

J'ai une question qui me chiffonne un peu dont je ne vois pas vraiment d'où pourrait provenir l'origine : pourquoi est-ce que j'ai l'impression l'on prononce la fin de ces mots en -um (comme référendum ou péplum) /ɔm/ voire /œm/ ?

Si c'était un emprunt direct du latin, on devrait alors les prononcer /um/ nan ?

  • D'après ce que j'ai lu sur Wikipédia, /ɔ/ pouvait être prononcé pour un /o/ court mais pas pour le /u/.
  • Le /œ/ n'existe quant à lui pas du tout en latin (5e point).

Donc dernière possibilité, je me suis dit qu'il devait peut-être y avoir l'influence de la prononciation anglaise partiellement francisée (/ˌrefəˈrendəm/ selon wordrefererence).

Si quelqu'un a une explication, je suis preneur :)


This question bothers me, and I don't really have an explanation of where this may come from: why do I have the impression that words which end with -um (as référendum or péplum) are pronounced (in French) /ɔm/ or else /œm/ ?

If it is a direct loan from Latin, shouldn't we say /um/ ?

  • According to what I read on Wikipedia, /ɔ/ could be said for a short /o/ but not for the short /u/.
  • /œ/ doesn't exist at all in Latin (5th point).

So last possibility, I think it may come from an English pronunciation then frenchified (/ˌrefəˈrendəm/ according to wordrefererence).

If anyone has any explanation, please share it :)

share|improve this question
8  
Je n'ai pas de réponse absolue, mais il est bon de noter que la prononciation du latin a fait l'objet de maints débats (particulièrement en France, où l'omniprésence du Latin d'Église complique les choses): pour s'en rendre compte, il suffit de comparer la prononciation qui était enseignée il y a 30 ans et celle (dite "restituée", je crois) qui est couramment utilisée maintenant. La prononciation en /œ/ provient sans doute de la prononciation latine "non-restituée" (donc, en gros, du latin d'Église)... –  Dave Feb 19 '12 at 8:18
    
@Dave Pas besoin d'avoir une réponse absolue pour rédiger une réponse. Les éléments que tu apportes sont utiles, comme le soulignent les votes. L'intéressante réponse de Pascal Qvy n'est pas non plus absolue ni définitive, et cela ne pose pas de problème, au contraire. –  Romain VALERI Nov 5 '12 at 11:49
    
@RomainVALERI: noté. Et puisque personne ne semble avoir proposé de réponse plus définitive, j'ai déménagé mon commentaire en réponse... –  Dave Nov 6 '12 at 1:43

2 Answers 2

[commentaire reposté en réponse:]

Je n'ai pas de réponse absolue, mais il est bon de noter que la prononciation du latin a fait l'objet de maints débats (particulièrement en France, où l'omniprésence du Latin d'Église complique les choses): pour s'en rendre compte, il suffit de comparer la prononciation qui était enseignée il y a 30 ans et celle (dite "restituée", je crois) qui est couramment utilisée maintenant.

La prononciation en /œ/ provient sans doute de la prononciation latine "non-restituée" (donc, en gros, du latin d'Église)...

share|improve this answer

Le français est moins une langue latine qu'elle n'y parait, et relève plus de la « langue romane rustique ».

Il puise ses sources dans les langues d'oïl, un groupe de langues romanes dans lequel le latin n'est plus qu'une sorte de pidgin, bref, l'ombre de lui même…

Ceci pourrait expliquer ce problème de prononciation.

share|improve this answer
    
+1 pour les liens et l'ouverture de l'éventail des solutions possibles –  cl-r Mar 23 '12 at 8:34

Your Answer

 
discard

By posting your answer, you agree to the privacy policy and terms of service.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.