Take the 2-minute tour ×
French Language Stack Exchange is a question and answer site for students, teachers, and linguists wanting to discuss the finer points of the French language. It's 100% free, no registration required.

Il y a quelques temps, un de mes professeurs, s'adressant au groupe : « Nous avons vu il y a quinze jours... ». Or, les cours sont donnés la même journée chaque semaine.

D'où vient cette expression? Pourquoi utilise-t-on quinze ou huit jours pour faire référence à la même journée d'une autre semaine? Y a-t-il quelque chose de similaire pour trois semaines?

Je sais que « quinze » dérive dans ce cas de « quinzaine », mais il y a là une notion d'approximation que le chiffre en tant que tel ne possède pas. Est-ce par pure paresse; il est plus facile de dire quinze que quinzaine ou quatorze? Si tel est le cas, pourquoi huit et non sept?

Question connexe : Lundi en huit ou lundi en quinze?

share|improve this question
add comment

2 Answers 2

up vote 19 down vote accepted

L'expression est un héritage des Romains qui divisaient les mois (déjà pour eux de 30 ou 31 jours) en quatre périodes inégales (c'est exprès que je n'emploie pas le mot « semaine »).
Pour un mois de trente jours on avait ainsi une période de huit jours suivie d'une période de sept jours, le tout répété deux fois.
Une quinzaine est la durée d'une période de huit jours suivi d'une période de sept jours.

De la même façon on emploie « huitaine » pour signifier « une semaine ». En France les expressions sous huitaine et sous quinzaine ont acquis au Moyen-Âge un sens juridique qui est encore employé.


Edit (20 juin)
En italien on dit quindicina (quizaine) pour exprimer une période de deux semaines. Ce qui semble accréditer l'origine romaine de l'expression.

share|improve this answer
1  
La prise en compte de cet usage induit la notion de jour franc définie juridiquement (vosdroits.service-public.fr/R1008.xhtml) –  cl-r Jun 19 '12 at 8:16
add comment

Vraisemblablement la même origine que le troisième jour pour la résurrection du Christ (mort un vendredi et ressuscité le dimanche), on compte le jour où on parle, même si ce n'est pas l'usage le plus courant.

Il est des cas où un comportement similaire est la norme. La première année d'un enfant va de sa naissance à son premier anniversaire, le premier siècle de notre ère va de l'an 1 à l'an 100, etc...

share|improve this answer
2  
voici une discussion sur wordforum qui est plus ou moins d'accord avec cette théorie: forum.wordreference.com/showthread.php?t=840441 Mon souvenir (très lointain) de mes cours de latin au lycée est que les romains comptaient le jour où on parle de façon systématique. La quinzaine de Pâques ou les 40 jours de Carême se comptent de façon similaire. –  Samuel Lisi Jun 18 '12 at 17:31
add comment

Your Answer

 
discard

By posting your answer, you agree to the privacy policy and terms of service.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.