Take the 2-minute tour ×
French Language Stack Exchange is a question and answer site for students, teachers, and linguists wanting to discuss the finer points of the French language. It's 100% free, no registration required.

L'un des caractères particuliers du français est le phénomène du vouvoiement. En effet, la différence entre tu et vous n'existe pas, je crois, dans la plupart des langues du monde, et n'existait pas en latin, langue mère du français. En lisant des romans qui datent du 19ème siècle et du début du 20ème, j'ai aussi pu remarquer que le vouvoiement était beaucoup plus répandu à l'époque qu'aujourd'hui. C'est donc un phénomène grammatical qui est (peut-être sans cesse) en cours de changement.

Je voudrais savoir comment le vouvoiement s'est développé, et pourquoi. Quand est-ce que le pronom pluriel a été inventé, et quand, pourquoi, et comment les Français ont-ils commencé à s'en servir pour marquer le respect ou la distance ? Donnez des références ou de la documentation dans vos réponses, si c'est possible. :)

share|improve this question
1  
Je ne connais pas beaucoup de langues qui n'ont pas de formes de politesse (si c'est bien ça que tu entends par "différence entre tu et vous"). Peux-tu nous en citer ? Il me semble qu'on trouvait cette distinction en anglais également (thou/you). –  reg Aug 17 '11 at 20:33
4  
Un équivalent du vouvoiement existe aussi dans d'autres langues indo-européennes, notamment l'Allemand, pour lequel l'usage du "Sie" (3ème personne du pluriel) à la place de "du" (2ème personne du singulier) est d'emploi répandu lorsqu'on s'adresse à une personne à qui l'on doit le respect. –  zarkdav Aug 17 '11 at 20:35
    
Il y a aussi 'usted' en espagnol. Donc c'est bien quelque chose d'assez commun même si ça perd actuellement (quoique c'est encore largement utilisé dans le monde du travail en France pour démontrer les différences hiérarchiques). –  Louhike Aug 17 '11 at 21:07
6  
D'accord avec les autres commentaires : il faudrait remettre la notion 'de la plupart des langues' dans le chapeau d'où elle est sortie :) –  Benjol Aug 18 '11 at 6:34
add comment

3 Answers

up vote 12 down vote accepted

Apparemment, d'après cet article que je cite,

Le pluriel de majesté apparut sous le règne de Dioclétien, en l'an 285, lorsqu'il devint nécessaire d'instaurer une direction collégiale à la tête de l'Empire romain (le Bas-Empire, ainsi que l'appellent les historiens), celui-ci s'étendant alors de l'Écosse à l'Égypte : ce fut la "tétrarchie", associant deux Augustes [...] à deux Césars [...].
Ces empereurs prirent alors l'habitude de s'exprimer à la première personne du pluriel, chacun feignant de parler autant au nom des trois autres qu'au sien propre.

Il est donc vraisemblable qu'en retour, on s'adressait, même qu'à l'un seul d'entre eux avec "vous".
Cela ma semble en tout cas fort plausible.

La suite de l'article est tout aussi marquante:

Puis l'Âge d'or s'éloignant toujours davantage, et les guerres et troubles succédant aux troubles et aux guerres, les tenants du pouvoir ne surent qu'imposer par la coercition le respect que n'inspiraient plus spontanément leurs façons de mener le monde... Dès lors, le souvenir de son origine ne fut plus que l'apanage de quelques érudits, et le vouvoiement s'installa dans nos vies comme marque d'une politesse formelle.

share|improve this answer
2  
Ah, réponse équivalent à celle de Jeremy. Je n'avais vu que la page française sur Wikipédia qui, bien que complète, ne donne pas cette notion historique ! :) –  LudoMC Aug 17 '11 at 21:08
add comment

Marcel Cohen signale dans son Histoire d'une langue : le français que c'est à l'époque féodale que qu'en France on a commencé à employer vous au lieu de tu par respect pour une personne mais que l'emploi n'est pas régulier dans les textes.

J'ai trouvé des exemples précis dans :
Wolff Philippe. Premières recherches sur l'apparition du vouvoiement en latin médiéval. In: Comptes-rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 130e année, N. 2, 1986. pp. 370-383.
doi : 10.3406/crai.1986.14393
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/crai_0065-0536_1986_num_130_2_14393

L'auteur fait une étude de l'utilisation du tutoiement et du vouvoiement dans la correspondance. Il précise qu'il faudrait aussi examiner les autres types de sources, en particulier les remarques des grammairiens.
En conclusion de l'article :

Du tutoiement général à l'époque latine classique, nous sommes passés à une dualité tutoiement-vouvoiement, avec de curieux passages d'une forme à l'autre dans certaines lettres. Deux étapes paraissent pouvoir être signalées : l'une, entre le IIe et le IVe siècle, c'est l'apparition du vouvoiement dans certaines formules de politesse ; mais il reste à lier à ces formules un sentiment profond de révérence, qui amène à étendre l'usage du vouvoiement à l'ensemble du discours. Il semble bien que cette mutation se soit accomplie à l'époque carolingienne. Nous ne saurions d'autre part trop insister sur la signification, à la fois psychologique et sociale, de cette mutation.

share|improve this answer
add comment

There is a fascinating article on Wikipedia about this question. It suggests that starting in the fourth century Roman emperors were addressed using the plural "vos", as plurality is a symbol of power.

This usage apparently spread, so that now all Romance languages have a distinction between second person singular forms to express formality/familiarity.

share|improve this answer
add comment

Your Answer

 
discard

By posting your answer, you agree to the privacy policy and terms of service.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.