Take the 2-minute tour ×
French Language Stack Exchange is a question and answer site for students, teachers, and linguists wanting to discuss the finer points of the French language. It's 100% free, no registration required.

En lisant cette phrase (tirée de cette question) :

J'habite au hameau en dessous de Les Onchets.

Ma Sprachgefühl est quelque peu heurtée par la non-contraction de « de Les » et je me demandais s'il s'agit d'un cas typique de français où la version plus euphonique est moins correcte (un peu comme l'indicatif après « après que »), ou s'il était autorisé (voire indiqué) de contracter l'article dans un tel cas…

Il me semble qu'en général on ne fasse pas la contraction avec les noms propres, existerait-il une exception à l'exception pour les toponymes (j'imagine que « Les Onchets » est un nom de village) ?

share|improve this question

4 Answers 4

up vote 15 down vote accepted

Mon premier réflexe de locuteur natif me dit qu'on fait toujours la contraction, pour les noms propres comme pour les noms communs, sauf lorsqu'il s'agit d'une personne. Quand je vois « de Le ___ » ou « de Les ___ » s'agissant d'un nom de lieu, j'ai tendance à penser à un nom étranger (italien ou espagnol). Ceci vaut aussi bien pour la préposition « à » que pour « de ».

Le Havre → du Havre (et non de Le Havre)
Le Mans → du Mans (et non de Le Mans)
Les Aubrais → des Aubrais (et non de Les Aubrais)
Les Ulis → des Ulis (et non de Les Ulis)
lire les Misérables → lecture des Misérables (et non lecture de les Misérables)
lire le Monde → lecture du Monde (et non lecture de le Monde)

Pour chacun de ces six exemples, j'ai fait des recherches sur google.fr de "de le Havre" et "du Havre", etc. Dans chaque cas, les usages de « de le » ou « de les » dans les 20 premiers résultats sont très majoritairement de deux types :

  • des pages web générées automatiquement à partir d'une base de données (liste des agences immobilières de <ville>, fiche de lecture de <titre>, ...) ;
  • des noms composés, pour lequel la préposition qualifie plus que le nom propre qui commence par un article : « aéroport de Le Havre-Octeville », « gare de Les Aubrais-Orléans », « élargissement de Le Mans Métropole¹ ».

Dans ce dernier cas, l'usage n'est pas systématique ; je dirais que la contraction est majoritaire mais je n'ai pas du tout cherché à faire des statistiques précises.

J'en conclus que mon usage est celui d'une large majorité de locuteurs français (au moins des francophones de France, je ne sais pas si l'usage est différent dans d'autres pays francophone).

Pour un nom de personne, la contraction me choque, et une recherche Google comme précédemment montre qu'elle est ultraminoritaire.

Le Clézio → de Le Clézio (et non du Clézio)
Le Corbusier → de Le Corbusier (et non du Corbusier)

¹ Dont je trouve l'orthographe curieuse, au passage : pourquoi une majuscule² à « métropole » ?
² Oui, je sais, une capitale, si ça vous fait plaisir.

share|improve this answer
    
Merci pour cette réponse exhaustive... C'est donc plus ou moins ce qu'il me semblait intuitivement: on ne contracte pas, sauf pour les toponymes (ou dit autrement: "on contracte, sauf pour les noms de personnes"?). Je serais curieux de savoir si cela est clairement énoncé en tant que règle quelque part... –  Dave Aug 20 '11 at 22:28
    
@Dave Je pense que la règle est qu'on contracte, sauf pour les noms de personnes. On ne contracte ni les toponymes, ni les titres, ni je pense les autres noms propres (il n'y en a pas des masses, et aucun qui commence par un article ne me vient à l'esprit). Il faudrait quand même vérifier dans une grammaire pour avoir un autre point de vue. –  Gilles Aug 20 '11 at 22:51
    
Le Mans Métropole est un nom de lieu donc la majuscule est logique pour moi. fr.wikipedia.org/wiki/Le_Mans_M%C3%A9tropole –  Nicolas Raoul Aug 22 '11 at 4:52
    
Non, Le Mans Métropole est une structure, pas un lieu. Mais le mot métropole est inclus dans le nom de cette structure : il s'agit d'un nom propre, ce qui justifie également à mes yeux l'usage de la majuscule. –  olivierlemasle Aug 25 '11 at 20:55

Je ne crois pas que la non-contraction soit la norme. Souvent, la méthode pour résoudre ce problème est de contracter de et le, et ensuite de mettre en italique le nom pour indiquer que c'est un nom propre. Par exemple, on voit souvent dans le journal Le Monde une telle chose :

Dans un article précédent du Monde, il a dit que...

share|improve this answer

La plupart du temps, on remplace "de Les" par "des", même dans les noms propres, mais ce n'est pas toujours le cas. Cependant, cet usage est considéré comme plus standard. Par exemple:

J'habite au Mans
Je n'ai lu que le premier tome des Misérables

share|improve this answer

Exemple Belge:

Dans le cas de la ville du Roeulx, l'usage le plus courant est de faire la contraction, comme en témoigne le site officiel: Ville du Roeulx, Prochainement au Roeulx, centre culturel du Roeulx... Quand j'ai entendu parler de la ville la première fois, j'avais tendance à ne pas le faire, mais je ne pense pas avoir entendu qui que ce soit d'autre dire la ville de Le Roeulx.

Sur un registre plus connu, ne parle-t-on pas des vingt-quatre heures du Mans?

share|improve this answer

Your Answer

 
discard

By posting your answer, you agree to the privacy policy and terms of service.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.