Take the 2-minute tour ×
French Language Stack Exchange is a question and answer site for students, teachers, and linguists wanting to discuss the finer points of the French language. It's 100% free, no registration required.

Ma question est liée à l'orthographe et à la position des traits d'union.

Par exemple lorsqu'il y a un titre sous un plus gros titre on le nomme « sous-titre ». Mais si on a un sous-titre sous le sous-titre, est-ce que c'est un sous-sous titre ? Ou peut-être un sous-sous-titre ?

Y a-t-il une règle ou convention liée à cela ?

share|improve this question
    
Il me semble que cette question (de vocabulaire) concerne plus particulièrement la mise en page, pas la grammaire. –  Romain VALERI Oct 30 '12 at 16:08
    
Je ne sais pas. Intuitivement, je dirais quand même qu'à partir des sous-sous-titres, on rentre surtout dans le domaine des mauvaises pratiques éditoriales. Tu veux peut-être employer chapeau. Ça me fait penser à la question sur les arrière-petit-cousins, pour la surcomposition. –  Nikana Reklawyks Oct 30 '12 at 16:09
add comment

1 Answer

up vote 5 down vote accepted

En français les préfixes peuvent se souder à un nom (aéroglisseur, surréalisme, contrepoids…), ou bien se lier à eux à l'aide d'un tiret (sous-titre, non-violence, contre-pied…), l'usage varie, mais dans aucun cas il ne constituent un mot à eux seuls.

Le préfixe sous- semble toujours relié à un nom par un tiret (cf. la liste du wiktionnaire). Apposé a un nom X, cela donne sous-X. Les doubles préfixes sont possibles, par exemple l'orthographe anti-sous-marin semble prédominante. De façon similaire, sous-titre étant un nom, sous-sous-titre est concevable, mais dans un texte littéraire je pense que sous-titre de second niveau serait plus approprié.

En revanche sous-sous titre est clairement mal formé et difficilement compréhensible, tout comme le serait anti-sous marin.

Pour finir, un préfixe qui normalement est soudé au nom (comme anti-, qui donne antibiotique, anticonstitutionnel…, ou auto-, qui donne automobile, autoportrait…), est parfois flanqué d'un tiret pour éviter certaines juxtapositions de lettres (comme dans anti-inflationniste, auto-intoxication…) et il l'est aussi dans le cas où le nom préfixé contient lui-même un tiret. C'est pour cela qu'on écrit anti-sous-marin, et on peut penser également à auto-sous-titrage.

share|improve this answer
1  
Eh, on peut travailler sur un bateau et s'opposer au système monétaire, je ne vois pas le problème :p –  Nikana Reklawyks Oct 30 '12 at 16:14
    
Je note que mon correcteur d'orthographe accepte sous-auto-sous-non-truc sans broncher, mais ça ne marche qu'avec certains préfixes. –  Stéphane Gimenez Oct 30 '12 at 21:07
add comment

Your Answer

 
discard

By posting your answer, you agree to the privacy policy and terms of service.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.