Take the 2-minute tour ×
French Language Stack Exchange is a question and answer site for students, teachers, and linguists wanting to discuss the finer points of the French language. It's 100% free, no registration required.

En gros je me débrouille pas mal: je maitrise les bases et ai une bonne idée de ce qu'il me reste à apprendre.
Pour autant, j'ai des connaissances qui dépassent le niveau intermédiaire considéré standard dans plusieurs domaines.

Intermédiaire confirmé et semi-avancé ne veulent rien dire.

share|improve this question
1  
Avancé n'est pas non plus le niveau le plus élevé, je mettrais "expert" au niveau encore au-dessus. –  ℝaphink Aug 24 '11 at 23:22
    
@raph t'inquiète jle sais bien mais dans mon cas c'est la graduation inférieure qui m'importe. –  Knu Aug 24 '11 at 23:52
1  
Pourquoi pas passer le TCF et mettre ta note sur ton CV ? –  Brennan Vincent Aug 25 '11 at 0:58
3  
@Brenn je n'ai jamais parlé de CV (ni du français en particulier d'ailleurs). Cette question se voulait générale. –  Knu Aug 25 '11 at 1:10

4 Answers 4

up vote 12 down vote accepted

Si c'est pour un CV, j'utiliserais confirmé, tout simplement. Ce mot retranscrit l'idée que le niveau de compétences est validé (confirmé) par l'expérience.


Bon niveau est une autre option que je lis souvent dans ce contexte.

share|improve this answer
    
"niveau confirmé" me parait pompeux et éloigné du sens d'un "je ne suis pas encore à un niveau suffisant bien que dépassant la moyenne". Je vais attendre d'autres propositions. –  Knu Aug 24 '11 at 23:20
    
"niveau confirmé" n'est pas pompeux du tout AMHA. "bon niveau" est une autre option. –  François Feugeas Aug 24 '11 at 23:23
    
L'interprétation de ces adjectifs est de toute manière très subjective. Si tu as peur qu'« avancé » soit un terme trop fort pour décrire tes compétences, utilise intermédiaire et laisse-les découvrir que tu vaux juste un peu mieux que ce qu'ils peuvent (peut-être) entendre par « intermédiaire »... –  ℝaphink Aug 24 '11 at 23:28
    
@raph malheureusement dans mon cas "seulement intermédiaire" serait vraiment dévalorisant… –  Knu Aug 24 '11 at 23:55
    
@François bon niveau semble étrangement convenir: décrit un niveau respectable tout en étant assez galvaudé de nos jours pour ne pas décevoir. Je vais probablement accepté ta réponse si personne ne trouve quelque chose de mieux. –  Knu Aug 25 '11 at 0:10

Je ne crois pas qu'il existe un mot précis pour le niveau au-dessus d'intermédiaire, mais au-dessous d'avancé. Personnellement, j'opterais probablement pour "intermédiaire-avancé", ce qui, d'après-moi, indique un niveau supérieur au premier, mais inférieur au deuxième.

Après quelques rapides recherches, l'Université Laval de Québec utilise cette terminologie pour au moins un de ses certificats en langue française (http://www.elul.ulaval.ca/sgc/pid/8468). L'Université de Montréal l'utilise également pour un de ses cours d'anglais (http://www.progcours.umontreal.ca/guichets/progcours/cours/index_fiche_cours/ANG1994.html).

share|improve this answer
    
J'aurais voulu éviter ce genre de mot-composé […] mais il semble que je vais devoir m'y résigner. –  Knu Aug 25 '11 at 0:01

Si tu nous disais à quelle occasion tu veux utiliser cette expression, ça pourrait nous aider.

Les expressions d'usage sont:

Intermédiaire avancé

Débutant confirmé

On ne mélange pas les deux.

Ce sont des usages que l'on retrouve au niveau académique et professionnel et qui sont tout à fait naturels.

share|improve this answer
    
Est-ce qu'un « débutant confirmé » est quelqu'un qui s'y connaît moins qu'un « faux débutant » ou qui s'y connaît plus qu'un « simple débutant » ? –  Axioplase Sep 6 '11 at 1:13

Je serais tenté d'étendre ta proposition Intermédiaire confirmé et semi-avancé ne veulent rien dire. aux mots intermédiaire et avancé eux-même, qui a mon sens ne veulent pas dire grand-chose de plus.

En cela, je veux dire qu'ils ne sont pas quantifiables. Bien entendu, on se doute qu'un expert est plus qu'avancé, et on peut relativement facilement comparer les adjectifs les uns aux autres, mais aucun ne donne vraiment une indication précise du niveau.

Si la discipline le permet, il vaut mieux se fier aux tests et gradations établies: ceintures de judo, points ELO aux échecs, tests de langues comme comme le mentionne Vincent (TCF en français, TOEFL en anglais,...).

Faute de telles quantifications reconnues, j'aurais tendance à éviter l'usage de mots et à lui préférer une échelle numérique, de préférence pas trop étendue (Sur une échelle de 1 (débutant) à 5 (expert), j'évaluerais ma connaissance de prolog à 2). C'est aussi facile à mettre en tableau.

Pour moi, les mots ne peuvent pas représenter de manière adéquate une grande échelle de valeurs, et j'en limiterais l'usage à des cas où le nombre de possibilités est limité (4 ou 5). Vouloir en mettre plus ne sert qu'à compliquer les choses inutilement.

share|improve this answer
    
Jusqu'à ce que je le lise "bon niveau" ne m'était pas paru évident. Son usage excessif en fait un choix parfait car totalement subjectif mais néanmoins conservant son sens premier. Il y a de nombreuses disciplines où les tests/gradations n'existent pas et dans ces cas là je ne conseillerais pas une échelle numérique sur 5 car toutes les notes en dessous de 3 ne valent même plus la peine d'être donné car révélant des lacunes plus qu'un niveau propre. Au contraire les mots se connotent positivement naturellement (on a tous été débutant un jour alors qu'on ne peux pas s'identifier à un "1"). –  Knu Aug 25 '11 at 11:11

Your Answer

 
discard

By posting your answer, you agree to the privacy policy and terms of service.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.