Take the 2-minute tour ×
French Language Stack Exchange is a question and answer site for students, teachers, and linguists wanting to discuss the finer points of the French language. It's 100% free, no registration required.

La différence de prononciation entre patte (voyelle a antérieure) et pâte (voyelle a postérieure) tend à disparaître, nous dit-on. C'est vrai qu’elle n’est pas très marquée chez beaucoup de locuteurs, y compris moi-même, mais j'ai quand même l’impression de la faire (et je pense pouvoir dire, sur une dizaine de mots, lesquels ont [a] et [ɑ].

La question est donc : dans quelle mesure cette distinction est-elle faite ? Est-ce que cela correspond à des limites géographies (régionalismes), sociales (un trait de langage pris à un certain niveau d'éducation), ou que sais-je encore ?

PS : C'est une question que je me suis posée par le passé, et qui m’est rappelée par la question sur la prononciation de « pape ».

Edit pour plus de clareté : je ne parle pas de la longueur, mais du son produit.

share|improve this question
3  
Belgique: une différence de longueur est faite. Dans le même ordre d'idées, ma femme me frappe quand je prononce diplôme avec un o court. Cela dit, pourquoi une question séparée? –  Joubarc Aug 25 '11 at 6:29
    
@Joubarc Une question séparée de quoi ? De celle sur pape ? Parce que c'est pas vraiment la même question (celle sur pape concerne la longueur, j'ai juste rajouté l'info complète tant que j'y était). –  F'x Aug 25 '11 at 6:31
    
De celle sur pape, oui. Je pensais que celle-ci portait sur la longueur aussi, vu que c'est comme ça que j'entends la différence. Du coup, non, je n'entends pas un son différent entre pâte et patte, juste une longueur différente. Mais je n'ai pas l'oreille musicale :-) –  Joubarc Aug 25 '11 at 6:33
1  
Je me force à la faire (par choix et goût), mais dans mon entourage, peu la font. –  Axioplase Sep 5 '11 at 7:37
add comment

8 Answers 8

up vote 11 down vote accepted

Il y a encore en français métropolitain contemporain une différence entre le "a" de patte et celui de pâte.

Au delà de la simple longueur puisque selon moi pâte se prononce [pɑ:t]."manger des pâtes" ou [pɑt] "pâte à papier", il y a bien une différence de position de la langue.

En effet, si on prononce pâtes, puis que l'on prononce ensuite "patte", on sent bien que le passage de "â" à "a" fait avancer la langue et le maxillaire inférieur.

C'est également sensible dans une courte phrase "avec élan".

  • [ty.vwɑ.sɛ.pɑ:t] tu vois ses pâtes
  • [ty.vwɑ.sɛ.pat] tu vois ses pattes

Par contre en Belgique, le /ɑ/ évolue en [a:]. C'est à dire qu'il y a une double évolution:

  • en profondeur(quality) : disparition du /ɑ/ postérieur au profit du /a/ antérieur.
  • en longueur : le /a/ correspondant issu d'un /ɑ/ est paraît-il plus allongé.

Ce qui donne :

  • [ty.vwɑ.sɛ.pa:t] tu vois ses pâtes?
  • [ty.vwɑ.sɛ.pat] tu vois ses pattes?

Il y a peut être d'autres régionalismes mais celui du français de Wallonie est bien documenté.

Cas de l'Ile de France

On ne peut cependant pas exclure que la différence soit par contre accentuée en Ile de France. Dans son livre en Anglais "The Sounds of French: An Introduction" (Cambridge UP 1987) Bernard Tranel écrit:

Even though the front [a] (patte [pat] 'paw') resembles English [æ] (cat [kæt]) and even though the back [ɑ] (pâte [pɑt] 'dough') resembles English [ɑ] (father [fɑðər]), the two French vowels generally tend to be more central than the English vowels and thus closer to each other from both an articulatory and a perceptual point of view. It is, however, interesting to note that in some dialects, particularly in a (stigmatized) variety of Paris French, these two vowels tend to grow apart, [a] becoming more front and slightly less open ([æ]) and [ɑ] becoming rounded ([ɒ]); hence the following pronunciations, for example: Paris [pari] becomes [pæri], pas [pɑ] 'not' becomes [pɒ]. (Tranel 1987, p. 48)

Références sur le net

share|improve this answer
1  
Merci pour ces explications. Chez moi, le son [ɑ] n'existe pas, je ne fais vraiment aucune différence (contrairement à /ɛ̃/ et /œ̃/ que je ressens comme des phonèmes distincts même si je ne marque pratiquement pas la différence). Apparemment je parle un français non conventionnel. –  Gilles Aug 25 '11 at 9:57
    
@Gilles, il se peut toutefois que ce soit l'inverse ! L'accent parigot ça existe aussi. J'ai rajouté un paragraphe sur ce sujet. –  Alain Pannetier Aug 25 '11 at 11:16
    
Je rajouterais l'accent distingué ou hautain qu'on peut trouver dans des caricatures d'aristocrates. –  Knu Aug 25 '11 at 11:36
add comment

Je vis au Québec, et la distinction entre patte et pâte est clairement faite par la très grande majorité des Québécois. En fait, avant l'un de mes cours de phonétique au collégial, je n'avais jamais entendu que cette distinction tendait à disparaître dans certaines parties de la francophonie. La même constatation nous avait été faite à propos de brun et brin.

Je dirais donc que la distinction se fait (ou ne se fait pas) de façon majoritairement régionale. Je ne peux me prononcer au sujet d'autres sociétés francophones, mais la distinction est définitivement faite par la majorité des Québécois.

share|improve this answer
add comment

La tendance générale en France voudrait que la différence entre les deux [a] s'amenuise, je l'ai souvent entendu dans mes cours de linguistique.

Dans la pratique, régionalisme aidant (je viens de Normandie), je ne fais pas distinction entre les deux, comme je suis le plus souvent incapable de distinguer les [e].

Je constate d'ailleurs que si les gens remarquent souvent que je prononce mal les [e], ils ne s'étonnent jamais des [a]. Si cette distinction existe donc toujours, elle n'est pas d'une importance capitale pour la plupart des locuteurs que j'ai pu rencontrer.

share|improve this answer
add comment

Ça dépend beaucoup des régions.

En tant que Lorrain, je t'assure que dans l'Est au moins la différence est encore prononcée (jeu de mot…)

Même chose entre autres pour notre vs. nôtre, pourrai vs. pourrais, et sans doute d'autres que j'oublie.

share|improve this answer
    
Je suis lorrain aussi et j'ai été incapable "d'entendre" la différence entre /ɑ/ et /a/ parmi les exemples proposés. En revanche, j'ai toujours été pleinement conscient de la différence de longueur entre pâte et patte et je les prononce très différemment. –  Romain VALERI Jun 7 '12 at 21:44
add comment

Je fais une différence de longueur mais pas de prononciation (et ma femme qui elle est du sud ne la fait pas non plus)

Quant aux autres différences de prononciation, je fais la différence entre o ouvert et fermé (par exemple entre « les eaux » et « les os ») — que ma femme ne fait pas — et entre « brin » et « brun » — que ma femme fait aussi.

share|improve this answer
add comment

Je trouve cet après-midi une ressource dont j'avais oublié l'existence et qui donne un exemple de prononciation de différents mots (dont patte et pâte) : le projet Shtooka. On entend une faible différence entre les deux mots dans ces enregistrements.


share|improve this answer
add comment

Je fais une claire différence de prononciation, particulièrement sur la longueur du a.

share|improve this answer
add comment

Il me semble que la distinction n'est pas vraiment faite dans le sud-est de la France. Je prononce de la même façon pâte et patte, comme la majorité de mon entourage. Le contexte primant sur le reste…

share|improve this answer
add comment

Your Answer

 
discard

By posting your answer, you agree to the privacy policy and terms of service.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.