Take the 2-minute tour ×
French Language Stack Exchange is a question and answer site for students, teachers, and linguists wanting to discuss the finer points of the French language. It's 100% free, no registration required.

Dans les rédactions de documents en langue anglaise, on m'a toujours demandé d'utiliser la voie passive :

The truth about what has been said earlier will be described in the next chapter.

En revanche, il semble que le français soit plus friand des formulation du style

Nous verrons dans le prochain chapitre…

Nous décrirons ensuite…

tournures de phrase que je pense l'anglais tolérerait moins.

Il y a-t-il des règles concernant ce type d'usage ? Est-ce que je devrais préférer l'une des formulations par rapport à l'autre ?

share|improve this question
    
L'emploi de "we" dépend aussi du style. Par exemple, ddans l'écriture mathématique on l'utilise très, très souvent. –  Brennan Vincent Aug 25 '11 at 17:58
1  
Tiens moi j'étais persuadé que c'était en anglais que l'usage du passif était à proscrire. –  Joubarc Aug 25 '11 at 18:09
1  
Tu veux dire: "L'usage du passif doit-il être favorisé en français" ?... ;-) –  Dave Aug 26 '11 at 0:17
    
Plus sérieusement, je ne crois pas qu'il y ait de différence entre les langues: dans les deux cas il s'agit d'un choix stylistique. Le passif (en anglais comme en français), peut parfois s'apparenter à l'usage de "weasel words" pour donner un ton impersonnel qui n'est pas toujours désirable. Mais l'usage de "we"/"one" est à peu près aussi courant que "nous"/"on" dans un texte de type académique (ce qui semble être le cas de tes exemples). –  Dave Aug 26 '11 at 0:20
    
Ta première phrase (en anglais) me semble très lourde. Si je la voyais, j'aurais tendance à supposer que l'auteur n'était pas anglophone. C'est peut-être une différence entre l'américain et le britannique? La mode semble commencer à tourner contre Strunk et White, mais ils sont fortement contre le passif, et leur livre a été la bible de la grammaire américaine au moins depuis les années 60. Orwell aussi proscrit l'usage du passif. –  Samuel Lisi Nov 7 '12 at 10:55
add comment

1 Answer 1

up vote 9 down vote accepted

La voix active est souvent préférée à la voix passive en français, contrairement à l'anglais, dans certaines situations. Le guide du rédacteur du Bureau de la traduction du gouvernement du Canada contient au moins deux articles à ce sujet :

Dans la mesure du possible, il est conseillé d’avoir recours à la voix active, la voix passive impliquant l’usage d’articles, d’adjectifs et de participes propres à la forme masculine et à la forme féminine. L’emploi de la forme active permet d’éviter toute ambiguïté ou d’éliminer l’effet de répétition :

- Nous vous prions de…
au lieu de
Vous êtes priés et priées de…

- Si vous ne pouvez assister à la réunion…
au lieu de
Si vous ne pouvez être présent ou présente à la réunion…

Et

En français, la voix active est généralement plus naturelle que la voix passive. Les phrases à la forme active sont souvent plus faciles à comprendre parce qu’on voit tout de suite qui fait l’action. Au lieu d’écrire :

L’entreposage des transformateurs et la pose des bennes suspendues doivent être pris en charge par l’entrepreneur.

on peut très bien rétablir l’actif, pour souligner le rôle de l’agent :

L’entrepreneur doit prendre en charge l’entreposage des transformateurs et la pose des bennes suspendues.

Il ne s’agit pas ici de frapper d’interdit la construction passive, qui est parfaitement admise en français et qui permet de donner un éclairage différent. On peut très bien dire

Le courrier est expédié tous les jours à la même heure par la secrétaire du directeur.

ou

La secrétaire du directeur expédie le courrier tous les jours à la même heure.

share|improve this answer
add comment

Your Answer

 
discard

By posting your answer, you agree to the privacy policy and terms of service.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.