Take the 2-minute tour ×
French Language Stack Exchange is a question and answer site for students, teachers, and linguists wanting to discuss the finer points of the French language. It's 100% free, no registration required.

Je remarque que « faire recours à » concurrence de plus en plus la locution verbale « avoir recours à ». Cette tendance est récente et reste minoritaire (en tout cas sur le papier). Seule la deuxième forme est relevée par le TLF, le Wiktionnaire, ou même le Larousse.

L'emploi de faire recours se justifie-t-il ? dans quels cas ?

À supposer qu'il y en ait une, comment expliquer la différence d'usage qui distingue ces deux tournures ?

share|improve this question
add comment

2 Answers

up vote 2 down vote accepted

Curieusement la première forme est bien présente dans le TLF dans l'exemple de la définition C.1. De ce que j'ai pu lire, on devrait dire introduire un recours devant…. J'ai pu lire ça sur le site web de la Cour nationale du droit d'asile (CDNA). Mais ils ont également une section Quand faire un recours, ce qui m'amène à penser que cette formulation s'utilise quand on ne souhaite pas préciser les circonstances du recours. Faire recours semble donc une forme réduite.

La formulation avoir recours à s'utilise de manière plus générale. Mais je ne pense pas que faire recours à soit correct en français, sûrement un mélange de faire recours, avoir recours à et faire appel à

share|improve this answer
add comment

Je n'ai rien vu dans mes références habituelles qu'une absence de mentions pour « faire recours ».

Quasiment toutes les occurrences de « faire recours » trouvées par Google me choquent. Cela me me choque le moins quand il s'agit de « faire recours à une personne » plutôt qu'à une chose ou à un moyen ; je ne dirais d'ailleurs pas « j'ai recours à mon voisin pour ... » mais « j'ai recours à l'aide de mon voisin pour ... »

À noter que j'ai vu des occurrences de « faire recours à », dont le sens était « effectuer un recours contre [une décision administrative] » ce qui me choque encore plus, pas tant le « faire recours » mais l'utilisation de « à » pour introduire parfois l'institution auprès de laquelle le recours est déposé, parfois même la décision contre laquelle le recours est déposé.

share|improve this answer
    
Quid de celles trouvées ici ou , etc. ? Certaines ne sont pas de simples accidents syntaxiques. –  Stéphane Gimenez May 6 '13 at 12:38
    
Je n'ai regardé qu'une partie (et n'étant pas abonné je n'ai pas trouvé le contexte complet pour certains). Le seul « faire recours à » dans le sens qui t'intéresse me choque. Il y a principalement des « faire recours » qui concernent l'opposition à des décisions administratives ou judiciaires qui ne me choquent pas réellement, n'étant pas suivis de « à ». –  Un francophone May 6 '13 at 12:38
    
Ok j'avais mal compris le sens de ta dernière phrase alors :-) –  Stéphane Gimenez May 6 '13 at 12:39
    
Tiens, le Figaro a en effet un « faire recours à la Cours européenne des droits de l'homme » qui lui me choque bien (j'aurais mis « déposer un recours auprès ... ») –  Un francophone May 6 '13 at 12:42
add comment

Your Answer

 
discard

By posting your answer, you agree to the privacy policy and terms of service.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.