Take the 2-minute tour ×
French Language Stack Exchange is a question and answer site for students, teachers, and linguists wanting to discuss the finer points of the French language. It's 100% free, no registration required.

Considérons une séquence de deux questions qui aurait cette forme :

Est-ce que […] ? Si non, […] ?

Est-ce là une utilisation correcte de « si non » (par opposition à « si oui ») ? Avec l'écriture « Sinon, … », ne peut-on pas comprendre le mot comme une vulgaire transition ?

Quels sont les différents points de vue à ce sujet ?

share|improve this question
    
+1 excellente question, je ne connaissais pas du tout la réponse et ai probablement tendance à écrire « si non ». –  F'x Aug 28 '11 at 12:59
add comment

4 Answers

up vote 3 down vote accepted

Je crois qu'est apparu ici une bonne synthèse de l'ensemble des réponses à cette question.

En résumé :

  • Il y a ceux qui considèrent que sinon s'écrit toujours en un seul mot ou qui le suggèrent en ne mentionnant pas de statut spécial pour si non en deux mots. (Thomas, Girodet, Grevisse)

  • Ceux qui acceptent si non comme une ellipse à « si la réponse est non », mais qui considèrent que sinon est l'unique orthographe lorsque ce mot signifie « autrement », « sans quoi », « si ce n'est », lorsqu'il évoque une alternative ou lorsqu'il complémente une hypothèse introduite par « si ». (Larousse, Hanse, Joseph, l'OQLF)

  • Il y a aussi ceux qui ne se prennent pas la tête, et suggèrent que les deux puissent être synonymes (Robert). Comme l'indique Littré, l'ancienne langue séparait si de non, donc pourquoi pas ?

share|improve this answer
add comment

Le Dictionnaire des difficultés de la langue française (A. Thomas) dit que « sinon » s'écrit toujours en un seul mot. Littré indique pour « sinon » :

ÉTYMOLOGIE
Si, et non. L'ancienne langue, comme on a vu, séparait si de non.

Le Bon Usage contraste lui explicitement si oui et sinon, ce qui achève de répondre : si non en deux mots ne s'emploie pas. Paragraphe 1154 a. sur Sinon :

Si oui permet de présenter elliptiquement d'une manière affirmative une éventualité exprimée dans le contexte : « s'il en est ainsi ». Pour présenter de façon négative cette éventualité (elle-même positive ou négative), on emploie sinon, agglutination de si non.

share|improve this answer
1  
Tu pourrais ajouter le point de vue du Larousse cité par Un francophone ? Étant donné que le style des deux questions proposées ressemble à celui d'un questionnaire, je pense qu'il faut le citer. (Je ne peux pas accepter les deux réponses, je le ferais sinon.) –  Stéphane Gimenez Aug 30 '11 at 1:00
    
D'ailleurs, l'office québécois de la langue française adopte également ce point de vue. –  Stéphane Gimenez Aug 30 '11 at 1:42
    
Bon, le délai est maintenant dépassé, j'ai écrit une petite synthèse dans une nouvelle réponse :-) –  Stéphane Gimenez Oct 31 '12 at 15:10
add comment

J'aurais tendance à faire comme toi (et nous ne sommes pas isolé, voir ce qu'en dit Larousse même s'ils n'ont l'air d'envisager « si non » que dans le cadre d'un questionnaire), mais Grevisse donne

Sors-tu maintenant ? Sinon je partirai sans toi.

sans que j'ai vu un endroit où il traitait de la différence.

share|improve this answer
1  
Ben là, le sinon me semble plutôt correct! Il ne fait pas forcément référence à la réponse à la question, mais à une condition implicite. –  Stéphane Gimenez Aug 28 '11 at 12:36
    
J'aime beaucoup cet exemple, qui achève tout à fait mes velléités à écrire si non en deux mots, tout comme @StéphaneGimenez, pour le différencier d'un sinon que j'emploie beaucoup comme quelconque transition (par exemple pour "parlons d'autre chose"). –  Nikana Reklawyks Oct 31 '12 at 13:17
add comment

D'un point de vue de la règle, mais même dans le langage de tous les jours (qui est plus permissif pourtant) on emploie toujours sinon, et jamais si non. Y compris dans le cas d'une question admettant ces deux réponses:

Viendra-t-il ? Si oui, j'aimerais vraiment le rencontrer. Et sinon, tant pis !

share|improve this answer
1  
Ton sinon répond au si dans cet exemple. Ce n'est pas un bon exemple. –  Stéphane Gimenez Aug 31 '11 at 18:09
    
Salut Stéphane. Ça marcherait dans l'autre sens: "viendra-t-il ? Sinon tant pis, mais si oui, je serai ravi de le rencontrer". Mais j'ai peut-être mal compris ton commentaire en fait, car dans tous les cas oui et non répondent au si, non ? –  Shlublu Aug 31 '11 at 18:13
    
C'est un peu moins naturel :-) Dans ce cas la condition implicite est “si il vient”. Bref, je suis quand même d'accord que “sinon” est plus courant. Mais reste que je préfère si non pour abréger « si la réponse est non », même si apparemment ça fait pas l'unanimité. –  Stéphane Gimenez Aug 31 '11 at 19:35
    
Je vois ce que tu veux dire, et comme F'x l'explique, on utilise "si non", mais sous sa forme agglomérée "sinon". Hem, tout ça tout ça... –  Shlublu Aug 31 '11 at 19:45
add comment

Your Answer

 
discard

By posting your answer, you agree to the privacy policy and terms of service.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.