Take the 2-minute tour ×
French Language Stack Exchange is a question and answer site for students, teachers, and linguists wanting to discuss the finer points of the French language. It's 100% free, no registration required.

Quand on dit « j'en conviens », on veut dire « je conviens de quelque chose » en faisant référence à ce qui a été mentionné antérieurement.

Exemple :

Tu conviens de ton erreur ? Oui, j'en conviens.

Ma déduction grammaticale en ce qui concerne « j'en conviens » est-elle correcte ou non ?

share|improve this question
    
Si ma déduction grammaticale en ce qui concerne j'en conviens est correcte ou non. –  indoxica Jul 16 '13 at 8:56
add comment

3 Answers

up vote 3 down vote accepted

C'est tout à fait cela. Nous convenons de quelque chose, aussi nous en convenons, en s'appliquant à la chose en question.

Le sens III. A. de la définition de convenir, dans le TLF, donne de nombreux exemples.

share|improve this answer
    
Merci beaucoup. Your tout à fait has fully eased my grammatical mind. –  indoxica Jul 16 '13 at 11:06
    
C'est utilisation de en n'est pas particulière, c'est la plus courante : remplacer un groupe introduit par une préposition de ou le partitif de. –  Stéphane Gimenez Jul 16 '13 at 11:47
    
On devrait modifier le titre de la question. Que penses-tu de "fonction du pronom « en » dans « j'en conviens »" ? –  Shlublu Jul 16 '13 at 11:50
add comment

Le petit Robert donne des exemples d'utilisation pour convenir de synonyme de avouer, concéder, confesser dans le sens de dire, reconnaître :

  • "Je suis un âne, il est vrai, j'en conviens, je l'avoue." La Fontaine
  • Elle ne veut pas convenir de son erreur.
  • Vous devriez en convenir.
  • Il en a convenu.
  • "J'ai convenu de mon tort de trop bonne grâce." Rousseau
  • "Une tristesse dont il n'eût jamais convenu." Mauriac

N.B. : convenir que a pour synonyme admettre [sans culpabilité induite]).


AJOUT suite au commentaire

grâce : "Aide de Dieu" ; Les bonnes grâces de quelqu'un : les faveurs qu'il accorde, ses dispositions favorables (extraits du petit Robert).

Nous accepterons de bonne grâce toute critique raisonnée et suggestion constructive de ceux qui auront bien voulu utiliser ce volume. (wiktionary)

On pourrait alors compléter :

Mais nous aurons le sentiments d’avoir mis en avant de trop bonne grâce notre ouverture à la critique si nous devenons être l’objet de critiques ad hominem ou de suggestion hors de propos.

Le trop indique donc que la faveur accordée n’a pas été reçue telle qu’elle devait l’être, mais a été trahie par une attitude méprisante, mal intentionnée, de mauvaise foi ; qu'il y perte de réciprocité, d'égalité, de respect.

share|improve this answer
    
Vous avez cité Rousseau : Ne reparlons plus de cela, je vous prie ; j'ai convenu de mon tort de trop bonne grâce, pour que vous deviez vous en souvenir. Pourriez-vous expliciter le sens de « trop bonne grâce » ? À propos de « ... bonne grâce », je me suis déjà référé à forum.wordreference.com/showthread.php?t=2637997. –  LePressentiment Sep 14 '13 at 4:35
    
@LePressentiment Faute de place, j'ai placé le commentaire dans la réponse. J'ai essayé de le mettre en perspective en tenant compte du pour que vous deviez vous en souvenir de J.-J.Rousseau . –  cl-r Sep 16 '13 at 7:56
add comment

Indeed, since your question is about the usage of «en», here is another example to clarify your thoughts

Qu'est-ce que tu en penses? On va en Bretagne ou en Normandie?

The en (in italics) is what refers to something (in the spirit of «de quelques chose») whereas the non-italics ones are prepositions.

share|improve this answer
add comment

Your Answer

 
discard

By posting your answer, you agree to the privacy policy and terms of service.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.