Take the 2-minute tour ×
French Language Stack Exchange is a question and answer site for students, teachers, and linguists wanting to discuss the finer points of the French language. It's 100% free, no registration required.

Je n’ai pas poussé la curiosité et je n’en avais pas la disponibilité.

Dans ce cas, il semble que en remplace l'ensemble de la première proposition (d'avoir poussé la curiosité), n'est-ce pas ?

Si j'ai raison, j'aimerais savoir quand est-ce qu'il possible de remplacer toute une propostion par ce pronom.

share|improve this question
1  
pourquoi utiliser ce nouveau tag, "grammaire-appliquée"? –  Alexis Pigeon Jul 16 '13 at 14:00
2  
@AlexisPigeon 1. Because I can. 2. (Seriously) Because my question is about grammar in context, that is, applied to a specific context. So I thought this new tag would introduce a badly needed (in my opinion, at least) nuance: theoretical grammar (as in "what does en mean?") vs. this grammaire appliquée (as in "en, in this context, works like this, doesn't it?"). [My French is still not good enough to express all I've said in this comment; hence my using English for it.] –  indoxica Jul 16 '13 at 14:06
1  
Fair enough. But in that case, could I suggest you edit the tag wiki then, and add that explanation? french.stackexchange.com/tags/grammaire-appliquee/info –  Alexis Pigeon Jul 16 '13 at 16:02
add comment

3 Answers

up vote 3 down vote accepted

Dans le cas présenté dans la question, la réponse est oui. En se substitue à pousser la curiosité et je n'en avais pas la disponibilité se substitue donc à je n'avais pas la disponibilité de pousser la curiosité.

Un complément introduit par la préposition de peut en général être remplacé par le pronom en, comme décrit dans les réponses à cette question. Une proposition entière peut dans certaines circonstances être remplacée par en ou y :

Paul vient demain. Je m'en rappelle, et j'y pense.

Je me rappelle que Paul vient demain, mais la formulation est « se rappeler de quelque chose », d'où le pronom en. Et je pense au fait qu'il va venir demain, la formulation est « penser à quelque chose », d'où le pronom y.


Cette phrase est perfectible. Cela est dû au fait que pousser la curiosité est d'un registre plutôt familier.

Autre exemple :

Je parviendrai à faire cela car j'en ai le temps et les moyens. (car j'ai le temps et les moyens d'y parvenir)

share|improve this answer
    
C'est claire. Mais pourquoi d'y parvenir? Y en ce cas remplace quoi? –  indoxica Jul 16 '13 at 15:13
    
@indoxica: y et en réfèrent tous les deux à « faire cela », mais « on a le temps et les moyens de faire cela », alors qu'on « parvient à faire cela ». –  Stéphane Gimenez Jul 16 '13 at 15:20
    
@StéphaneGimenez Je compris. (Je le crois.) Si oui, « on a le temps et les moyens de faire cela » est pour en et « parvient à faire cela » est pour y, n'est-ce pas? –  indoxica Jul 16 '13 at 15:27
    
Je m'attendais à cette question :) Y, ici, se substitue à à (faire) cela. Y et en ne se substituent pas aux mêmes choses, on ne peut pas les interchanger. Certaines questions de ce site parlent de cela. Tu auras également besoin de la définition de y (cnrtl.fr/definition/y - onglet 2, sens II. [Y, pron. équivaut à une constr. indir. et représente un nom, un pron. ou une prop. entière]) et de celle de en (cnrtl.fr/definition/en - onglet 2, sens II. B. 1. [L'antécédent représente une prop. antécédente, ou une idée parfois vague tirée du cont.]-En = de cela). –  Shlublu Jul 16 '13 at 15:28
1  
@Shlublu Merci quand même :) –  indoxica Jul 16 '13 at 15:36
show 7 more comments

Oui et non.

Ici « en » ne remplace pas littéralement toute la proposition : uniquement « [pousser] la curiosité ».

Sans le « en » on pourrait reformuler comme ça :

... et je n’avais pas la disponibilité de pousser la curiosité.

share|improve this answer
add comment

Dans l'ATILF, EN, sens 2:

  1. En tant que pronom, en se construit avec un antécédent de nature substantive, qu'il s'agisse d'un subst. proprement dit ou d'un pronom qui le représente, ou d'un subst. inclus dans une loc. adv., ou enfin d'une prop. reprise en tant qu'entité globale après nominalisation implicite par en.

Donc oui (et dans ce cas précis), en remplace la proposition complète.

share|improve this answer
add comment

Your Answer

 
discard

By posting your answer, you agree to the privacy policy and terms of service.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.