Take the 2-minute tour ×
French Language Stack Exchange is a question and answer site for students, teachers, and linguists wanting to discuss the finer points of the French language. It's 100% free, no registration required.

Le phonème français que représente la lettre « r » est, la plupart du temps, prononcé [ʁ] ou [ʀ]. L'anglais américain a pour sa part le son [ɻ] qui est très différent du « r » français et dont le seul lien avec ce dernier semble être la façon dont on l'écrit.

Cependant, un Français qui entend [ɻ] l'analysera comme représentant le même phonème. Si un Américain prononce mal le « r » français, cela ne pose aucun problème pour la compréhension. Mais si on remplace le « r » par une autre consonne, ça risque d'être plus difficile. Ce phénomène résulte-t-il d'une similitude quelconque entre [ɻ] et [ʁ] que moi je n'entends pas?

share|improve this question
add comment

2 Answers

N'est-ce pas simplement dû au fait que les Français ont appris que "ɻ" est un "r américain"? Comme les français actuels apprennent tous l'anglais, ils ont une bonne connaissance du vocabulaire anglais, et bien souvent même, les mots sont proches du français, permettant d'inférer l'orthographe du mot.

Un bon exemple serait sans doute le nom de l'actuel Président des USA, Barack Obama, dont tout le monde a entendu le prénom "Barack" avec son son "r" prononcé par des américains. Il est donc aisé d'associer "ɻ]" à "r", sans qu'il y ait de similitude phonétique.
Un Français n'entendra pas le même phonème, mais associera le son à la lettre utilisée dans d'autres mots de référence. S'il entend "a rack", il pensera à "barack", et donc à "r".

Telle est mon intuition.

share|improve this answer
add comment

Je vois deux niveaux de réponse possible :

  1. Dans le cas de [ɻ] vs [ʁ] : Tout d'abord, [ɻ] n'est la prononciation de la lettre R que dans certains dialectes américains. Dans la Received Pronunciation, par exemple, on prononce plutôt [ɹ], [ɾ] en anglais d'Écosse, [ʋ] en Cockney, etc. Donc, il n'y a pas un son seul pour R en anglais, pas plus qu'en français. La flexibilité de cette consonne (voir ci-dessous), qui lui est spécifique, est probablement apprise inconsciement lors de l'éducation, probablement par des cours de langue mais aussi par la rencontre avec d'autres cultures qui prononcent le R différement (espagnols, japonais, …).

  2. Plus généralement, la question touche à ce qui fait le lien, ce qui caractérise les consonnes rhotiques (i.e. les sons en “R”). Or justement, c'est une classe très difficile à définir :

This class of sounds is difficult to characterise phonetically; from a phonetic standpoint, there is no single articulatory correlate common to rhotic consonants. Rhotics have instead been found to carry out similar phonological functions or to have certain similar phonological features across different languages. […] Being “R-like” is an elusive and ambiguous concept phonetically and the same sounds that function as rhotics in some systems may pattern with fricatives, semivowels or even stops in others.

share|improve this answer
    
Sans parler de consonnes rhotiques, [ɻ] est une liquide, comme [r] qui est une variante libre de /R/, la seule autre liquide en français est [l], qui existe déjà en anglais, et que les francophones confondent parfois avec [ɻ]. Ça ne me paraît pas absurde que les français comprennent [ɻ] comme un [r] et donc comme /R/. –  Evpok Aug 29 '11 at 21:17
add comment

Your Answer

 
discard

By posting your answer, you agree to the privacy policy and terms of service.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.