Take the 2-minute tour ×
French Language Stack Exchange is a question and answer site for students, teachers, and linguists wanting to discuss the finer points of the French language. It's 100% free, no registration required.

J'ai vu écris cette phrase récemment dans le journal ou un livre :

Eh bien ! tu assures.

Pourriez-vous me dire pourquoi « tu » ne prend pas un « T » majuscule dans ce cas-là ? Si c'est bien le cas, pourquoi une telle règle a été créée ?

share|improve this question
    
Vu cette phrase où ? Dans un livre ? –  Romain VALERI Sep 19 '13 at 7:02
    
@Romain VALERI : je ne sais plus si c'était dans un journal ou dans un livre mais le texte était écrit par une personne connaissant l'orthographe. C'est pourquoi cela m'a étonné. –  Zistoloen Sep 19 '13 at 8:25
add comment

2 Answers 2

La première lettre d’une phrase prend une majuscule. Effectivement, à part en début de paragraphe, la première lettre d’une phrase est derrière un point, un point d’interrogation, un point d’exclamation ou des points de suspension.

Mais cela ne signifie pas que, derrière chaque point, point d’interrogation, … il faille mettre une majuscule.

Et j’aurais pu écrire « Mais cela ne signifie pas que, derrière chaque point, point d’interrogation, etc., il faille mettre une majuscule. »

En l’occurrence, le point d’exclamation derrière « Eh bien ! » ne marque pas la fin d’une phrase ; il sert juste à souligner le « Eh bien ». On aurait pu écrire « Eh bien, tu assures. », mais pas « Eh bien. Tu assures. ». Le « tu assures » n’est pas au début de ta phrase ; il ne prend donc pas de majuscule.

Je ne connais pas l’origine de cette pratique. Ceci dit, je doute que l’utilisation systématique d’une majuscule derrière un point d’exclamation ait jamais été la règle.

Ma référence (hors ligne) : M. Grevisse, A. Goosse, Le Bon Usage 14e édition, De Boeck/Duculot, §98 c) et §123 b) 2o.

share|improve this answer
    
Vraiment? Tu aurais un référence en ligne? J'avais jamais vu ça avant... –  Alexis Pigeon Sep 18 '13 at 21:29
2  
@Édouard : ok mais comment savoir quand on doit appliquer cette règle ? Pourquoi une telle règle a été créée ? –  Zistoloen Sep 19 '13 at 7:29
add comment

Wikipédia utilise pour source le Lexique des règles typographiques en usage à l'Imprimerie nationale et note :

Le point d'exclamation, tout comme les points d'interrogation ou de suspension, est suivi par une majuscule lorsqu'il est placé en fin de phrase, et non lorsqu'il ne sert qu'à en détacher les éléments successifs.

« Ah ! non ! c'est un peu court, jeune homme ! On pouvait dire… Oh ! Dieu !… bien des choses en somme… »

  — Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac (I, 4)

« C'est la femme d'un autre ! ô jalousie affreuse ! »

  — Victor Hugo, Ruy Blas (II, 3)

Rien du coté d'Orthotypographie sur ce point (seulement sur le point d'interrogation et la conclusion n'est d'ailleurs pas très claire).

share|improve this answer
add comment

Your Answer

 
discard

By posting your answer, you agree to the privacy policy and terms of service.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.