Take the 2-minute tour ×
French Language Stack Exchange is a question and answer site for students, teachers, and linguists wanting to discuss the finer points of the French language. It's 100% free, no registration required.

I've often seen phrases like “j'habite Lille”, “j'habite un appartement” instead of “j'habite à Lille”, “j'habite dans un appartement”. Is it correct to remove the prepositions?

share|improve this question
add comment

3 Answers

You can say both, as habiter is both transitive and intransitive. However, in everyday conversation, the intransitive form is more common.

share|improve this answer
1  
the intransitive form may be more common where you live, but that's not the case everywhere. I would rather say "J'habite à Lille" than "J'habite Lille" in a conversation. –  Oltarus Sep 23 '13 at 11:04
add comment

Les deux se parlent, mais seul habiter à doit être retenu pour l'écrit.

On peut habiter :

  • chez quelqu'un,
  • près d'une autre ville,
  • en ville (celle dont on vient de parler), synonyme de "intra-muros" (entre les murs [de la citadelle] en latin)
  • à l'hôtel

Familièrement on supprime le à mais on ajoute aussi le sur pour indiquer que l'on habite près de la localité citée :

J'habite sur PARIS, pour dire que l'on est francilien (habitant de l'Île de France, une des vingt-deux région de l'hexagone) mais pas parisien (habitant intra-muros).

Ce sont là deux expressions (sans à et sur) que l'on peut connaître mais qu'il vaut mieux ne pas utiliser, surtout lorsque l'on essaie de parler correctement le français.

share|improve this answer
    
"J'habite sur PARIS, pour dire que l'on est francilien mais pas parisien" - ah, moi j'interprète au contraire cette expression comme pouvant très bien être Paris intra muros ou la petite couronne. –  guillaume31 Sep 30 '13 at 8:32
    
@guillaume31 En effet, l'emploie de sur évolue rapidement et devient moins clivant. Toutefois les habitants des communes de la proche périphérie de PARIS (ou dont les noms sont rarement cités) se domicilient familièrement sur Paris lorsqu'ils savent que leur interlocuteur n'est pas un fin connaisseur de l'Île de France –  cl-r Sep 30 '13 at 8:53
    
@cl-r: J'ai beau faire allusion à forum.wordreference.com/showthread.php?t=2353912, pourriez-vous expliciter votre acception de clivant ? –  LePressentiment Oct 25 '13 at 3:32
    
@LePressentiment cliver : Fendre (un corps minéral, un diamant) dans le sens naturel de ses couches lamellaires -- clivage (acception 2, depuis 1932) Séparation par plan, par niveau : "un nouveau clivage social prenait vie sous son regard." [Gracq] (extrait du petit Robert) -- J'aurais du écrire le clivage devient moins perceptible, mais, comme le lien l'indique, clivant entre dans les habitudes. –  cl-r Oct 25 '13 at 6:31
add comment

In spoken French, I hear the prepositionless form most often used when followed with something else, to make a sentence shorter and more fluid.

J'habite à Paris depuis cinq ans, et [...].

could beneficially be replaced by

J'habite Paris depuis cinq ans, et [...].

Similarly,

Elle habite dans un grand appartement de 120 m² depuis 1978.

=> Elle habite un grand appartement de 120 m² depuis 1978.

However, with nothing after :

I'd rather say

Je m'appelle Guillaume, j'habite à Paris.

(sounds complete, round)

than

Je m'appelle Guillaume, j'habite Paris.

(...OK so what ? Kind of falls flat, sounds a bit dry, leaves us expecting something else)

This might be a matter of everyone's own ear, but I do see a pattern in there.

share|improve this answer
add comment

Your Answer

 
discard

By posting your answer, you agree to the privacy policy and terms of service.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.