Take the 2-minute tour ×
French Language Stack Exchange is a question and answer site for students, teachers, and linguists wanting to discuss the finer points of the French language. It's 100% free, no registration required.

Cette question m'a rappelé un jeu dont j'avais entendu parler à l'école : des vers rimant entièrement, l'exemple était

Par les bois du Djinn où s'entasse de l'effroi
Parles, et bois du gin, ou cent tasses de lait froid

Comment appelle-t-on ce jeu ? En connaissez-vous d'autres ?

share|improve this question
add comment

3 Answers 3

up vote 9 down vote accepted

Ce sont des vers holorimes.

Les vers que tu cites sont d'Alphonse Allais. Il n'était pas le premier.

Ô, fragiles Hébreux ! Allez, Rebecca, tombe !
Offre à Gilles zèbre, œufs. À l'Érèbe hécatombe ! (Victor Hugo)

Gall, amant de la Reine, alla, tour magnanime,
Galamment de l'arène à la tour Magne, à Nîmes. (Marc Monnier)

Le mot semble s'être répandu du français vers d'autres langues, non seulement l'anglais mais même jusqu'au japonais.

share|improve this answer
3  
En japonais, c'est quand même beaucoup plus simple… Je n'irai donc pas jusqu'à dire « même jusqu'au japonais. » Et puis le lien wikipedia japonais ne cite même pas d'holorime en japonais, se contentant d'exemples en français et anglais. –  Axioplase Aug 30 '11 at 23:58
add comment

J'improvise :

Par les portes offrant ses idéaux sibyllins,
Parle et porte au français idées aussi bilingues.

share|improve this answer
6  
Euh... celui-ci marche... à condition de prononcer le premier vers avec un fort accent marseillais. –  Dave Aug 31 '11 at 6:25
1  
J'ai oublié de préciser que je suis né toulousaing ;-) –  Stéphane Gimenez Aug 31 '11 at 11:22
add comment

On appelle ces rimes "Vers holorimes":

"Des vers holorimes ou olorimes sont des vers entièrement homophones; c'est-à-dire que la rime est constituée par la totalité du vers, et non pas seulement par une ou plusieurs syllabes identiques à la fin des vers comme dans la rime « classique ».
Cette figure de style est ancienne, mais le premier sonnet recensé entièrement constitué d'holorimes est l'œuvre de Jean Goudezki (1866-1934)
"

share|improve this answer
add comment

Your Answer

 
discard

By posting your answer, you agree to the privacy policy and terms of service.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.