Take the 2-minute tour ×
French Language Stack Exchange is a question and answer site for students, teachers, and linguists wanting to discuss the finer points of the French language. It's 100% free, no registration required.

Je crois qu’il faut faire la liaison : le premier‿étage.

Alors, la lettre « r » se prononce, mais comment faut-il prononcer « premier » ?

Est-ce qu’on retient la prononciation masculine : [pʁə.mje] ?

Ou ça change vers la prononciation féminine : [pʁə.mjɛʁ] ?

share|improve this question

2 Answers 2

up vote 0 down vote accepted

Il faut prononcer exactement comme "premier Rétage".

Le féminin est différent : on prononce comme "premiaire".

Du moins à Paris, on a tendance à prononcer premier comme "promier", ou "preumier". Et au Canada et en Belgique, "première" est plus proche de "premiére".

share|improve this answer
2  
Non à Paris on prononce le premier e de premier comme le e de le (et donc pas comme eu de meule). –  Knu Oct 27 '13 at 1:31
    
J'ai écrit "on a tendance" pour ne pas préciser le quartier, et les différences sont sensibles selon l'arrondissement et le niveau d'études. –  ex-user2728 Oct 27 '13 at 5:24
    
Je ne vois qu'un liftier/garçon d'ascenseur pour le prononcer ainsi. –  Knu Oct 27 '13 at 5:52
    
@Knu Assez méprisant de désigner une profession honorable d'un mot franglais ou sexiste. Je suppose que vous fréquentez plus le Quartier Latin que Belleville ou Ménilmontant (en ne pensant qu'aux habitants Français "de souche", bien entendu, qui habitent un cinquième sans ascenseur, sur cour), et encore moins le Berry. A tel point qu'en langage enfantin, le "preu" (prononcé exactement comme "preux", mais sans aucun rapport étymologique) désigne le premier à jouer une partie. Et pourquoi pas - à l'époque classique on prononçait "prémier", accent gardé au Québec. –  ex-user2728 Oct 27 '13 at 10:43
1  
La prononciation « pre-miè-ré-tage » est possible, et même je crois la plus courante. –  Gilles Nov 3 '13 at 12:33

Les deux sont possibles. Cela dépend du locuteur, des sons environnants, voire de son humeur du moment.

L'article de Wikipédia en français donne justement un exemple avec l'adjectif premier : « premier enfant » [pʁə.mjɛ.ʁ‿ ɑ̃.fɑ̃], et l'article en anglais donne carrément « premier étage » [pʁə.mjɛ.ʁ‿e.taʒ]. Cela dit, ces articles sont incomplets. La transformation du [e] en [ɛ.ʁ] n'est pas systématique, et ne se fait que pour les adjectifs. Je pense que c'est l'existence de la forme féminine en [-ɛʁ] qui valide la transformation de la voyelle.

Après un nom ou un verbe, on conserve toujours la voyelle [e] : « un parler étrange » [œ̃.paʁ.le.ʁ‿etr ɑ̃ʒ] (en fait, on ne ferait souvent pas la liaison), « sortons marcher un peu » [sɔʁ.tɔ̃.maʁ.ʃeʁ‿œ̃.pø] (on ne fait la liaison que dans la langue soutenue).

On trouve une transformation analogue avec les adjectifs qui se terminent par la voyelle nasale [ɔ̃] (et peut-être d'autres ? il ne me vient pas d'exemple à l'esprit) avec un N final : « bon appétit » [bɔ.n‿a.pe.ti]. Dans ce cas aussi, la voyelle ne change que dans les adjectifs : « mon enfant » [mɔ̃.n‿ ɑ̃.fɑ̃], « un enfant » [œ̃.n‿ ɑ̃.fɑ̃].

share|improve this answer
    
Dans « sortons marcher un peu » ça me semble difficile de ne pas faire la liaison. –  Stéphane Gimenez Nov 3 '13 at 15:26

Your Answer

 
discard

By posting your answer, you agree to the privacy policy and terms of service.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.