Take the 2-minute tour ×
French Language Stack Exchange is a question and answer site for students, teachers, and linguists wanting to discuss the finer points of the French language. It's 100% free, no registration required.

L'expression « Autant en emporte le vent » est la traduction du titre du célèbre film « Gone with the wind ».

Bien que le titre anglais soit plutôt simple à comprendre, la traduction français me laisse dubitative sur son sens. Qui emporte le vent ? Autant ? Cette expression a-t-elle un sens et d'où vient-elle ?

share|improve this question
    
Et dans le sud de la France, on pourrait dire "Autant en emporte le vent d'Autan", ce qui rend vraiment fou. :) –  biozic Nov 20 '13 at 20:44
    
@biozic - D'habitude quand le journal régional veut faire un bon mot pour évoquer une période d'Autan particulièrement forte, il titre Autan en emporte le vent. –  mouviciel Nov 26 '13 at 8:31

3 Answers 3

up vote 6 down vote accepted

« Autant en emporte le vent » est un ancien proverbe français. Comme beaucoup de proverbes, sa construction syntaxique est inhabituelle pour des oreilles modernes. C'est une expression figée : après « autant en emporte », c'est quasiment toujours « le vent » qui vient. Le film est suffisamment célèbre pour avoir fait oublier le proverbe.

Le Dictionnaire de l'Académie française explique le proverbe ainsi :

Fig., Autant en emporte le vent, se dit en parlant de Promesses auxquelles on n'ajoute pas foi, ou de Menaces dont les effets ne sont point à craindre. Il me promet monts et merveilles, autant en emporte le vent.

Grammaticalement, il y a une inversion du sujet : « le vent en emporte autant ». Le pronom en désigne les promesses ou menaces : elles sont tellement légères que le vent peut les emporter — plus précisément, le vent emporte des choses équivalentes.

share|improve this answer

Il y a inversion du sujet. C'est le vent qui emporte donc avec lui des choses semblables à ce à quoi il est fait allusion.

share|improve this answer

Le traducteur du roman de Margaret Mitchell Gone with the wind1 (dont le film est une adaptation) a choisi de prendre une expression française qui existait déjà et contenant à la fois le mot vent (pour wind) et l'idée de disparition, d'oubli (pour gone).

Le Dictionnaire Historique de la langue française2 signale l'emploi de l'expression sous la forme « autant en porte le vent » dès le 13ème siècle pour dire « cela n'a pas d'importance ».

Dans cette expression autant est employé pour exprimer une quantité (comme dans l'expression Je gagne autant par mois (qui est semble-t-il un belgicisme) de quelque chose qui est sous-entendu (les mauvais coups du sort).

Vent est à prendre ici au sens métaphorique, sens qu'il avait dès le moyen-âge, le mot désignant les influences du sort, qui telles le vent qui déplace les objets, font disparaître les mauvais moments. On a aussi employé à la même époque le mot vent pour désigner l'influence d'un milieu, (voir les expressions : « le vent du peuple », « le vent de la cour ».

Ce que je ne sais pas c'est si l'expression autant en emporte le vent était utilisée pour rendre gone with the wind avant que le traducteur du roman de Margaret Mitchell s'en empare.

1 : L'expression gone with the wind existait d'ailleurs avant que Margaret Mitchell en fasse un titre de roman, même si c'est grâce à ce roman qu'elle est passée dans le langage courant en anglais. 1810 ; 1833

2 : sld Alain Rey, éditions Le Robert.

share|improve this answer

Your Answer

 
discard

By posting your answer, you agree to the privacy policy and terms of service.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.