Take the 2-minute tour ×
French Language Stack Exchange is a question and answer site for students, teachers, and linguists wanting to discuss the finer points of the French language. It's 100% free, no registration required.

Je recherche une liste bien remplie, à défaut d'exhaustive, de mots français qui proviennent de mots anglais, eux-mêmes provenant de mots français.

Par exemple, on peut penser à un mél (ou e-mail) provenant de l'anglais e-mail, lui même provenant du vieux français mail qui désigne la poste. J'aimerais avoir une liste de ce genre de mots.

share|improve this question
1  
Exhaustif, t'as raison il y en a trop, les plus connus : flirter, tunnel, mel (mail qui vient de malle et pas de mail), bar, car, hobby, fax, tennis ticket, des tas de gens ont déjà dû chercher à faire une liste... ici. Et si on commençait un community wiki ici même ? –  Laure Dec 21 '13 at 11:22
    
En effet un cw me semble approprié et le lien fournit permet de commencer avec quelques exemples supplémentaires. –  Ludovic C. Dec 21 '13 at 11:33

3 Answers 3

up vote 9 down vote accepted

Bar

Les anglais ont pris l'ancien français barre au XIIe siècle sous la forme bar. Le mot y a d'abord désigné une barrière, puis le comptoir de taverne qui servait de séparation entre l'endroit où on servait les boissons de celui où on les buvait. Au XVe siècle le mot a désigné la taverne elle-même et il est revenu en France au XIXe siècle pour désigner le meuble sur lequel on pose les boissons alcoolisées et le lieu où on les vend et on peut les consommer.

Brunette

Au XIIe siècle une brunette désignait une étoffe très fine de couleur presque noire. Il a ensuite désigné une petite fille dont les cheveux tiraient vers le brun et le mot a disparu du français dans ce sens là pour y revenir via l'influence de l'anglais qui l'avait emprunté au français (XVIIe siècle) pour désigner une jeune femme brune.

Budget

Une bougette en moyen français était une bourse en cuir dans laquelle on mettait de l'argent. Les anglais ont pris le mot au XVe siècle (diverses graphies pour arriver à l'orthographe actuelle de budget), d'abord avec le même sens, puis en désignant le contenu de la bourse pour arriver au sens actuel d'ensemble des entrées et sorties d'argent.

Le français a repris le mot budget à l'anglais au XVIIIe siècle, il a d'abord désigné le système anglais de recettes et de dépenses qui était unique en son genre à l'époque, le mot fut appliqué aux finances françaises au XIXe siècle.

Festival

L'anglais emprunta l'adjectif festivel ou festival au vieux français et en fit au XVIe siècle un nom pour désigner un jour de fête puis au XIXe siècle une série de manifestations musicales, et c'est à ce moment là qu'il est revenu sous forme de nom, et avec ce sens de manifestation artistique, en français.

Flirter

L'idée populaire (répandue par le Dictionnaire étymologique de la langue française de Bloch et Wartburg) comme quoi l'anglais to flirt viendrait du français « conter fleurette » est rejetée par certains lexicographes (dont Alain Rey & co) parce que conter fleurette ne date que du XVIIe siècle, c'est à dire un siècle après que le mot anglais to flirt ait pris son sens actuel.

L'anglais to flirt (origine onomatopéique), qui était utilisé depuis le XIVe siècle avec le sens de « agiter, remuer » a pris le sens de « faire la cour » au XVIe siècle siècle. Il est passé en français (flirter ou fleureter) au XIXe siècle.

Interview

Interview est emprunté au français entrevue (participe passé féminin singulier d'entrevoir) dont il reprend le plus souvent le genre (« Une interview »).

Label

Le mot est entré en Angleterre au XIVe siècle avec le sens de « ruban, bande de tissu ». Il est revenu en France au XXe siècle à deux reprises. Une première fois dans les années 1930 avec le sens de « marque de qualité » et dans les années 1960 dans son sens informatique.

Partenaire

Le vieux français parçener, cohéritier, a donné l'anglais partner qui est revenu sous la forme de partenaire.

Pedigree

Pedigree est une transcription phonétique du français Pied de grue (anciennement: pié de grue) qui décrivait de manière imagée la forme d'une arbre généalogique. La réforme de 1990 permet l'orthographe pédigrée.

Shopping

De l'anglais shopping, qui vient du nom shop qui vint lui-même de l'ancien français eschoppe.

Sport

De l’anglais sport tiré de l’ancien français desport (jeu, amusement), lui-même du latin deportare. Source.

Tennis

Tennis est emprunté au français « tenez » (impératif de tenir) qui est l'exclamation du serveur dans le jeu de paume, jeu que les anglais ont importé au XVe siècle sous la forme de tenetz /teneys /tenyse puis tennis (XVIIIe siècle) et qui est revenu sous cette forme en France au XIXe siècle.

Ticket

Autrefois, un ticket, en anglais, c'était une étiquette : un morceau de papier que l'on apposait à un objet. Le mot s'est généralisé à des morceaux de papier volants, d'où le sens moderne de billet qui est repassé en français.

Tunnel

Les Anglais ont emprunté le mot français tonnelle (du latin tonna "récipient", qui a donné aussi le gaulois tůnna "tonneau") dont on trouve la première occurrence en 1440 pour désigner un filet en forme de tube qui servait à attraper les perdrix. Au XVIe siècle il désignait un tube et c'est au XVIIIe siècle, alors que les travaux de génie civil se multiplient en Grande Bretagne avec la Révolution Industrielle, qu'il acquiert son sens actuel de passage souterrain.

C'est l'ingénieur franco britannique Brunel qui a dirigé de grands travaux dans Londres au XIXe siècle, et en particulier le tunnel sous la Tamise, qui a permis le retour du mot en français avec sons sens actuel tunnel dans le vocabulaire français.

Vintage

Le mot d'ancien français vendage (vendange) est passé en Angleterre au XVe siècle pour désigner la récolte du raisin. Vintage a commencé à désigné en anglais au XVIIe siècle pour désigner le cru et au XIXe siècle comme adjectif pour désigner quelque chose d'ancien. Il est revenu en France au XXe siècle avec ce dernier sens.

share|improve this answer

Je rajouterais record, bifsteak (pour la premiere partie seulement buen sur), car (le vehicule), curfew (utilisé dans le milieu de la musique surtout) (il y a souvent des doutes sur l'etymologie : francais de normandie, francais, latin, co-influences des 3)

share|improve this answer
    
Pourquoi ne pas contribuer au wiki et faire une réponse séparée ? –  Laure Jan 27 at 15:24
    
@Laure: cela nécessite 100 points de réputation. –  Stéphane Gimenez Jan 27 at 19:57
    
@StéphaneGimenez: Ça m'avait échappé ! C'est une raison pour les nouveaux de s'inscrire, non ? (100 à l'inscription). Nous compléterons à l'occasion ? –  Laure Jan 28 at 6:29
    
Ben je me trompais, faut avoir déjà 200 sur un autre site de SE pour avoir les 100 de bonus. Je viens de me rafraîchir la mémoire en relisant la FAQ... –  Laure Jan 28 at 7:33
    
J'y arriverai (-; en attendant, je dois être mal réveillé mais je ne trouve pas l'adresse de ce wiki ? –  Christophe Jan 28 at 12:39

Il y a aussi poney mais à moins d’établir une liste inédite ici, ce dont je ne me sens pas l’ambition, il existe le livre de Jean Tournier, Les Mots anglais du français, Paris, Belin, 1998, 620 p. (ISBN 9782701123042), Traitant des réemprunts mais du reste, je ne l’ai pas lu et ne saurais attester qu’il contienne ce que vous cherchiez :)

share|improve this answer
    
Je connais et ça ne traite pas des mots français qui ont fait un aller retour. –  Laure Jul 17 at 17:21

Your Answer

 
discard

By posting your answer, you agree to the privacy policy and terms of service.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.