Take the 2-minute tour ×
French Language Stack Exchange is a question and answer site for students, teachers, and linguists wanting to discuss the finer points of the French language. It's 100% free, no registration required.

Le nom composé « aller-retour » est composé de deux noms et son pluriel est sémantiquement le pluriel des deux composantes. Il serait donc logique que son pluriel consiste à mettre les deux composantes au pluriel : « allers-retours ». (Note : aller-retour reste au singulier — de fait invariable — lorsqu'il est utilisé en apposition : « deux trajets aller-retour » ; ma question porte sur son usage en tant qu'épithète au pluriel.)

Or certaines sources recommandent de laisser « aller-retour » invariable : Wiktionnaire cite par exemple le Dictionnaire Bordas des pièges et difficultés de la langue française. L'Académie française recommanderait allers-retours (je n'ai pas trouvé la référence). La BDL québecoise déclare le pluriel allers-retours comme logique tout en signalant l'invariabilité comme un usage minoritaire. À l'usage, Google Ngrams donne « des allers-retours » nettement majoritaire, mais l'on trouve aussi « des aller-retour » et même « des aller-retours ».

Pourquoi « aller-retour » serait-il invariable ? Cela tient-il au mot lui-même où est-ce corrélé à rendre d'autres mots composés invariables ?

share|improve this question
    
Voici ce qu'en dit une correctrice professionnelle qui cite le Dictionnaire d’orthographe (André Jouette, Le Robert, 2003). Et le P'tit Dico du Monde dit aussi allers-retours sans donner de source. –  Laure Jan 31 at 18:54
    
D'après ce forum Grevisse donne allers-retours (mais mon exemplaire, édition probablement trop ancienne ne comporte pas l'exemple cité). Et pour orthonet c'est allers-retours sans autre forme de procès. –  Laure Jan 31 at 19:17

1 Answer 1

up vote 2 down vote accepted

Grevisse (Le Bon Usage, §528 a)) se place fermement dans le camp de la variabilité, car le composé est dans la catégories des composés coordonnés (cf. l'étymologie aller et retour). Je crois que l'invariabilité (partielle ou complète) qui persiste chez certains auteurs est due à deux facteurs distinct:

  • aller dans un usage variable est une construction relativement récente au départ, ce qui suscite toujours une certaine réaction d'opposition (la plupart des infinitifs variables sont beaucoup plus anciens ou rarement utilisés dans des constructions plurielles)
  • aller-retour peut êre senti comme une ellipse de trajet ou billet aller-retour, constructions où il n'y a pas de variabilité.
share|improve this answer

Your Answer

 
discard

By posting your answer, you agree to the privacy policy and terms of service.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.