Take the 2-minute tour ×
French Language Stack Exchange is a question and answer site for students, teachers, and linguists wanting to discuss the finer points of the French language. It's 100% free, no registration required.

This question already has an answer here:

Je viens de remarquer dans mon livre de grammaire ce qui, je pense, est une erreur. Ça concerne la façon dont on écrit « on » dans une phrase. Je pense à la règle d'écriture (formelle) :

Si le dernier mot avant "on" se termine avec une voyelle, il faut écrire "l'on" au lieu de "on".

Par exemple, prenez la phrase suivante :

Il est cependant indispensable de savoir au moins reconnaitre ces deux temps aujourd'hui en décadence, que l'on rencontre souvent chez les écrivains classiques.

Celle-là suit bien la règle. Mais prenez ces deux phrases, on voit bien une différence :

Comme on le voit, la plupart des verbes pronominaux se traduisent en anglais au moyen de reflexive pronouns.

Ainsi on dira autre chose.

Les deux phrases qui ne suivent pas la règle n'ont rien d'unique (que je puisse voir). La seule chose qui peut poser un problème de prononciation est « comme on le voit ». Si on suit la règle, ça deviendrait « comme l'on le voit », une phrase qui peut être difficile à prononcer.

Toutes ces phrases viennent du même livre. Est-ce une orthographe correcte et, si oui, quelle est la règle ? Ou est-ce une erreur des auteurs ? Ou bien, est-ce une chose qu'on fait n'importe quand dans les textes écrits ?

share|improve this question

marked as duplicate by Laure, Kareen, Circeus, Un francophone, Alexandre Vaillancourt Mar 11 at 21:22

This question has been asked before and already has an answer. If those answers do not fully address your question, please ask a new question.

    
Peut-être un doublon : L’on y danse”: why the article “l’ ”?. Et ne pas manquer l'article en lien dans la réponse de Stéphane Gimenez. –  Laure Mar 11 at 17:42
    
Oui c'est un doublon, je suis désolé. J'ai cherché le site, mais je ne pourrais pas le trouver! Merci :) –  Chris Cirefice Mar 12 at 1:36
    
Je t'ai laissé un message sur le chat. chat.stackexchange.com/transcript/message/14235502#14235502 –  Laure Mar 12 at 7:45

1 Answer 1

up vote 1 down vote accepted

L'on existe parce que ce mot a été un nom commun (au sens d'"homme") avant de devenir un pronom. Bien que l'euphonie entre parfois en jeu,(1) ce n'est pas l'origine de cette consonne, qui ne peut pas être comparée, disons, au "ne explétif".

Grammaticalement et syntactiquement, il n'y a aucune règle précise et réellement fonctionnelle régissant son usage par rapport à on seul (Grevisse, Le Bon Usage, 14e éd., §754 f). Les auteurs l'emploie en variation libre (quoiqu'il s'agisse souvent d'un usage un peu plus relevé) selon leurs goûts.

(1) Les grammaires classiques recommandent souvent, pas nécessairement avec succès, d'écrire que l'on plutôt que qu'on à cause de l'homophone.

share|improve this answer

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.