Take the 2-minute tour ×
French Language Stack Exchange is a question and answer site for students, teachers, and linguists wanting to discuss the finer points of the French language. It's 100% free, no registration required.

Contexte : je suis dans une salle, j'entends des cris dans le couloir. Je demande à mes voisins [ce qui se passe]/[ce qu'il se passe].

Quelle est la bonne forme à employer ? J'ai toujours dit à l'oral ce qui se passe, mais à y réfléchir, le qui faisant référence à une personne, c'est plutôt incohérent. Des pistes sur ce sujet ?

share|improve this question
    
Des éléments pour que tu rédiges la réponse à ta question. C'est sérieux, j'ai vérifié dans Grevisse, et vu aussi des bêtises en ligne ! –  Laure Mar 13 at 17:27

2 Answers 2

up vote 7 down vote accepted

Pour Langue-fr.net et l'Académie Française avec « se passer » ce qui et ce qu'il se disent et sont admis tous les deux.

Grevisse est plus nuancé et dit que avec se passer on met généralement qui.

Je résume ci-dessous ce que j'ai lu dans Grevisse (deuxième édition, 1975).

L'l de il s'étant, dès le moyen français, amuï devant une initiale consonantique, il a été impossible généralement de discerner l'une de l'autre, dans la langue parlée, les valeurs syntaxiques de qu'il et de qui.

Avec les verbes susceptibles d'être construits impersonnellement, il y a parfois hésitation entre qu'il (construction impersonnelle) et qui (construction personnelle) ; dans la construction impersonnelle, que est tantôt complément d'un infinitif exprimé ou sous-entendu après lui.

Avec falloir verbe toujours impersonnel, on emploie obligatoirement qu'il (Grevisse signale que la construction avec qui est vulgaire, même si dans la langage familier qu'il se prononce souvent qui).

Avec rester, on emploie qui ou qu'il au choix.

Ce qu'il restait de fromage d'Auvergne dans son assiette. (A Daudet)
Ce qui lui reste de sainteté (A. Maurois)

Avec plaire, strictement parlant, il y aurait lieu de distinguer :

  • choisis ce qu'il te plaît signifie « choisis ce que tu voudras »

  • choisis ce qui te plaît signifie « choisis ce qui te donne du plaisir »
    mais dans la pratique on ne tient guère compte de cette distinction.

Nous avions le droit de lire ce qu'il nous plaisait (F. Mauriac)
Je dis ce qui me plaît (G. Duhamel)

Avec advenir, arriver, le choix entre qu'il et qui est assez libre, mais avec d'autres verbes : convenir, importer, prendre, résulter, se passer, on met généralement qui.

Arrivera ce qu'il pourra. (G. Duhamel)
Qu'est-ce qu'il s'est passé ? (Le Monde)
Quoi qui arrivât dans sa vie (Montherlant)
Va voir ce qui se passe. (Racine)

share|improve this answer

j'aurais tendance à pencher pour « ce qui se passe », car si on pose la question: « qu'est-ce qui se passe ? » la réponse est « ce ».

qui faisant référence à une personne, c'est plutôt incohérent

Non, le qui ne fait pas référence à une personne, mais à une situation, une chose inconnue sur laquelle on s'interroge.

Au final, je n'ai pas de sources pour affirmer mon hypothèse, toutefois cela va dans le sens de la première réponse du lien donné par Laure et appuyé sur le Grevisse:

Personnellement, je préfère QUI, chaque fois que c’est possible.

share|improve this answer
    
évidemment, on peut aussi poser la question « Que se passe-t-il ? », mais je pense que le « il » de cette question n'a pas le même sens que le « il » de « ce qu'il se passe » –  zmo Mar 13 at 19:53

Your Answer

 
discard

By posting your answer, you agree to the privacy policy and terms of service.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.