Take the 2-minute tour ×
French Language Stack Exchange is a question and answer site for students, teachers, and linguists wanting to discuss the finer points of the French language. It's 100% free, no registration required.

J’avais entendu parler d’un manuel à l’intention de l’administration britannique donnant des conseils de rédaction pour que les documents soient les plus simples possible, sans formules alambiquées, tournures de phrases soutenues ou expressions, certes d’usage, mais obscures. Ce manuel (pour l’anglais, je le rappelle) préconisait d'utiliser un lexique d’origine germanique plutôt que d’origine latine quand c’est possible (go plutôt que continue) et d’éviter les expressions idiomatiques dont est friande l’administration, comme les équivalents de nos veuillez agréer l’expression de mes sentiments distingués et faire valoir ce que de droit qui relèvent du grimoire pour le néophyte.

Bref, ce manuel décrivait comment écrire un texte de sorte qu’il soit compréhensible jusque par le dernier abruti de la campagne des Hautes Terres d’Écosse.

Je me suis permis de m’étendre en description pour bien expliquer ce que je cherche, c'est-à-dire un équivalent francophone d’un tel manuel. Un manuel qui expliquerait comment rédiger un texte, de la façon la plus non ambiguë possible, qui soit compris autant par le paysan picard que par le jeune homme qui a quitté l’école en 3e, sans chercher à faire dans les envolées lyriques.

share|improve this question
    
pour le courrier, selon les cas : apiguide.net/06eco/lettres_importantes/exemples_lettres.htm –  cl-r Apr 2 at 10:54
    
Je ne crois pas que ce soit exactement ce à quoi je m’attends. Les modèles de lettres (particulièrement administratives) utilisent un vocabulaire et des fioritures trop alambiquées Veuillez agréer, je vous prie, l’expression […]. Alors que précisèment, je cherches un manuel qui liste toute ces sortes d’attitudes pour les éviter. Ne pas faire de double négation ; Utiliser les mots les plus courants je suppose ou mieux je pense au lieux de je suppute, &cætera. –  Fauve Apr 2 at 11:43
    
en cherchant la,gage châtié, langage usuel, je suis tombé sur linguee.fr/francais-anglais/traduction/langage+usuel.html ; le site donne très souvent les tournures que l'on rencontre dans la presse ou dans les revues de vulgarisation. –  cl-r Apr 2 at 12:08

2 Answers 2

up vote 2 down vote accepted

L'ILSMH Association Européenne (ILSMH = International League of Societies for persons with Mental Handicap), aujourd'hui appelée Inclusion Europe, a publié en 1998 un guide d'une vingtaine de pages pour l'écriture à l'intention des handicapés mentaux, disponible en ligne : Le Savoir-Simplifier. Ce document est ainsi sous-titré :

Directives européennes pour la production d’information en langage clair à l’usage des personnes handicapées mentales, à l’intention des auteurs, éditeurs, spécialistes de la communication, traducteurs et autres personnes intéressées.

Cela peut être une solution à la question. Ce guide a par exemple servi de référence pour la mise en place d'une version « Accès simple » du site web de la ville de Montréal. Voici ce qu'ils en disent :

Les auteurs de ce guide proposent, entre autres, de toujours utiliser un langage simple et sans détour, de présenter une seule idée maîtresse par phrase, de ne pas se servir d'abréviation et d'avoir une structure claire et logique.

share|improve this answer
    
Hmm. La chose est intéressante aussi mais elle ne répond pas au même objectif. Le publique visé par ce que je cherches n’est pas constitué que d’handicapés mentaux mais aussi par des valides sauf que ces derniers ne sont pas toujours des flèches. –  Fauve Apr 25 at 16:38
    
@Fauve je mentionnais ce guide comme possibilité pour un public généraliste : les difficultés des handicapés mentaux pouvant être extrêmement diverses, ce guide vise à simplifier sa formulation pour rendre son discours le plus accessible possible quelles que soient les déficiences du lecteur (comme mentionné p. 9 : « Quiconque éprouve des difficultés de lecture ou d’écriture [...] : handicap mental, autre type de handicap affectant la capacité de lecture ou d’écriture, faible scolarisation, problèmes sociaux, langue maternelle [différente] »). –  Socce Apr 28 at 10:47
    
D'ailleurs c'est bien dans cette optique d'accessibilité généraliste que la ville de Montréal s'est appuyé sur ce guide pour la version « accès simple » de leur site web : l'initiative visait à faciliter l'accès « pour une personne qui a des déficiences ou des limitations, qu'elles soient visuelles, auditives, intellectuelles ou autres ». –  Socce Apr 28 at 10:58
    
Dans ce cas, je crois bien que nous avons mis la main sur le manuel recherché. Car en effet, si ce guide vise à aider à la rédaction dans un style accessible par les handicapés mentaux, alors il doit aussi être accessible aux valides quelque peut… mous :) –  Fauve May 1 at 13:08

Sans que j'aie connaissance d'un manuel dédié, je pense que la solution se situe autour du « français fondamental », pensé pour être le plus accessible possible notamment aux étrangers, et dont voici une description que j'aime bien (source) :

C'est un ensemble de 3500 mots environ et de structures grammaticales simples. Ce corpus correspond approximativement à ce qu'un élève de l'école primaire apprend en trois ou quatre ans. Le français fondamental n'est pas une langue à part, mais un niveau de langue appelé à s'enrichir au fur et à mesure que s'exerce le lecteur. Ce niveau de langue bannit les "phrases kilométriques" ou proustiennes, les termes abstraits ou peu connus, il utilise des phrases courtes, calquées sur la respiration et s'apparente ainsi au style oral. Le vocabulaire est courant, si possible sans ambiguïté, concret et correct. Loin d'être un français au rabais, le français fondamental se veut simple, euphonique, imagé et parfois rythmé.

Le document de référence en la matière est visiblement le Dictionnaire fondamental de la langue française, par Georges Gougenheim (en tout cas c'est bien le document auquel fait référence cette description).

share|improve this answer
    
En effet nous avons là une très bonne piste. Mais encore, il faudrait voir si un manuel de conseils pour rédiger en Français fondamental fut mis au point. –  Fauve Apr 25 at 16:39

Your Answer

 
discard

By posting your answer, you agree to the privacy policy and terms of service.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.