Take the 2-minute tour ×
French Language Stack Exchange is a question and answer site for students, teachers, and linguists wanting to discuss the finer points of the French language. It's 100% free, no registration required.

Pourquoi est-ce qu'en français on dit « quatre-vingt » plutôt que quelque chose qui se base sur dix, comme « huitante » ou « octante » ?

Même chose pour soixante-dix / septante et quatre-vingt dix / nonante.

D'où vient cette façon de compter ?

Est-ce que les autres mots (comme septante, huitante, nonente) sont reconnus, acceptés ? Si j'utilise huitante à l'académie française, serait-ce accepté ?

share|improve this question
2  
Voir secure.wikimedia.org/wikipedia/fr/w/…. J'ai entendu dire que cet usage en français était un reste de langues celtiques. À vérifier. –  Evpok Sep 6 '11 at 15:36
4  

3 Answers 3

Grevisse dit seulement « Quatre-vingt et d'une façon générale les numéraux allant de soixante et onze à quatre-vingt-dix-neuf (usités là où on ignore septante et nonante) appartiennent à la numérotation vicésimale, c'est-à-dire par vingt. On lui attribue souvent une origine gauloise. » sans en dire plus sur cette origine.

Il y a d'autres restes de cette numérotation sortis d'usage au cours du temps. Six-vingt est resté apparemment le plus longtemps (on le trouve dans le Bourgeois gentilhomme p.e.). Il y a aussi les Quinze-Vingts, un hôpital de Paris, mais sous forme figée.

Georges Ifrah, dans son Histoire universelle des chiffres analyse plus en détail la numérotation dans les langues indo-européennes et les restes de numérotation vicésimale chez celles-ci (en anglais, l'usage de score p.e.). Son hypothèse est que les Indo-Européens lorsqu'ils se sont installés dans les régions allant de la Scandinavie au nord de l'Espagne y on trouvé des populations indigènes utilisant ce système. Il compte comme indice confortant son hypothèse le fait que les Basques comptent encore ainsi jusqu'à 99.

share|improve this answer
    
« On lui attribue une origine gauloise » certainement parce que c'est assez courant dans les langues celtiques, le breton naturel l'utilise généralement, le gallois aussi, et les autres sûrement. –  Evpok Sep 6 '11 at 16:01
    
N.B. Le centre hospitalier national d’ophtalmologie des Quinze-Vingts sa particularité : fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%B4pital_des_Quinze-Vingts –  cl-r Nov 8 '13 at 9:46

La césure avec le système 'vicésimal' (trois vins et dis) n'est pas clairement identifiée dans les sources que je peux trouver.

Le TLF cite :

MEIGRET, Traité de gramm., éd. F. J. Hausmann, p. 42: ,,nous avons une autre manière de compter plus reçue et approuvée: par laquelle, en poursuivant le nombre, nous disons soixante et dix pour septante``.

Les autres formes septante et nonante sont courante (et officielle) en Belgique (et en Suisse?). En revanche octante ne l'est pas, et certains Suisses utilisent huitante.

L'académie français à pendant un moment préféré aussi septante etc, mais ils ne restent qu'un usage vieilli maintenant.

Voir aussi:

share|improve this answer

Les Romains comptaient par dizaines, donc le français compte étymologiquement en système décimal (par 10). Par contre les Celtes (et quelques autres peuples d'Europe) comptent en système vicésimal (par 20). Au fil du temps, les deux systèmes se sont affrontés, et ce ne sont pas toujours les mêmes qui ont gagné partout. Le français est d'ailleurs une des rares langues européennes qui a gardé des traces du système vicésimal (le mannois et le basque sont restés vicésimaux ; le gaélique et le gallois sont passés en décimal, encore que ce soit récent pour le gallois ; le breton a comme le français un système mixte, au moins dans certains dialectes).

Au Moyen Âge, en France, le système vicésimal est plus utilisé que le système décimal : on disait plutôt « vint et dis » (30), « deux vins » (40), « deux vins et dis » (50), « trois vins » (60), etc. Les formes décimales dérivées du latin populaire existaient aussi, en particulier huitante. À la fin du Moyen Âge (peut être sous influence italienne, mais c'est une conjecture), les formes décimales sont devenues dominantes : trente, quarante, soixante, … La forme savante octante est apparue au XVIIIe siècle.

Les nouvelles formes ont pris inégalement suivant les nombres. Le dictionnaire de l'Académie française de 1694 indique (citations partielles) :

  • Septante. Nombre composé de sept dixaines. Il n'a guere d'usage que dans les supputations d'Arithmetique. [T.2 p.467]
  • Huitante ou plutost octante. Nombre contenant huit fois dix. Il n'est point en usage dans le discours commun, on dit, Quatre-vingts, mais on s'en sert dans les supputations d'Arithmetique. [T.1 p.574]
  • Octante. Quatre-vingt. Il n'a guere d'usage que dans les supputations d'Arithmetique. [T.1 p.574]
  • Nonante. Nombre composé de neuf dixaines. On se sert de ce terme dans l'Arithmetique ; mais dans le discours ordinaire on dit Quatre-vingt-dix. [T.1 p.117]

Au passage, le Dictionnaire épelle 70 « soixante & dix ». Les éditions suivantes considèrent « septante », « octante » et « nonante » comme viellis. Littré, vers 1870, déclare (citations partielles) :

  • Septante : soixante et dix (il a vielli). Septante, quoique bien préférable à soixante-dix, puisqu'il est dans l'analogie de quarante, cinquante, soixante, n'est guère usité que par des personnes appartenant au midi de la France. Il serait à désirer qu'il revînt dans l'usage et chassât soixante-dix.
  • Huitante : Quatre-vingts.
  • Octante : Quatre-vingts. Terme vieilli, et c'est dommage, dans la langue littéraire ; il est resté en usage dans le parler du Midi.
  • Nonante : Nom de nombre cardinal composé de neuf dizaines. Nonante a vieilli, et c'est dommage ; il est resté très usité en Suisse, en Savoie et dans le midi de la France.

Ce que je trouve le plus curieux est la forme mixte soixante-dix, qui existait déjà en ancien français (attestée au XIIe siècle).

share|improve this answer
    
Il est ironique que "huitante" est considéré comme la terme "vieilli"; on peux penser qu'au fil du temps la système peut devenir plus logique comme les nombres jusqu'à "soixante" ! Pour moi, le "quatre-vingt" est la terme vieilli. –  Jez Sep 7 '11 at 13:29
    
@Jez « Vieilli » signifie qu'on ne l'utilise plus (English dictionaries use dated). Ça qualifie l'usage, pas la formation. En France, quatre-vingt est le seul terme qui existe encore ; huitante et autres étaient déjà vieillis il y a un siècle et ont aujourd'hui disparu. –  Gilles Sep 7 '11 at 18:04

Your Answer

 
discard

By posting your answer, you agree to the privacy policy and terms of service.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.