Tag Info

Hot answers tagged

5

On a transcrit le ϕ du grec ancien par ph en raison de sa prononciation : /pʰ/, soit une consonne occlusive bilabiale sourde aspirée. (Le p du français est une consonne occlusive bilabiale sourde simple.) La prononciation du grec a évolué de /pʰ/ vers /f/, une consonne fricative labio-dentale sourde. (C'est le f du français.) D'un point de vue biologique, ...


5

Je dirais que les deux sont admis à l'oral (en tout cas aucun des deux ne me choquerait, et je pense que j'utilise les deux formes indifféremment). A l'écrit par contre, pas d'f fait vraiment bizarre, et pas de f. ou pas de f) sera vraiment plus compréhensible.


4

D'un point de vue de puriste, æ et œ représentent un seul son, ae et oe deux. On prononce vité, donc la première orthographe s'impose. De même "cœur" n'est pas prononcé "co-eur". L'usage tend cependant à simplifier cela, sauf dans les langues scandinaves, en particulier en français et en anglais, surtout depuis l'ère de la dactylographie puis des claviers ...


2

Je pense qu'il faut préciser de quelle type d'écriture on parle. Il est probable que l'usage de la ligature s'est raréfié avec l'écriture au clavier. Autant faire une ligature quand on écrit au stylo peut être spontané, autant la faire au clavier est beaucoup moins spontané, impossible au clavier de machine à écrire mécanique (français du moins) et difficile ...


2

Si ma mémoire est bonne (je n'ai pas sous la main mes volumes de référence et suis sur un ordinateur dont je n'ai pas l'habitude: le clavier à lui seul me cause problème), les digraphe ph et th ont été utilisés en Latin pour représenter ce qui était en Grec ancien des consonnes aspirées. La prononciation moderne est reprise du Latin (qui l'a peut-être ...



Only top voted, non community-wiki answers of a minimum length are eligible