Tag Info

Hot answers tagged

8

Il y a une différence de sens : Cet hôtel a de petites chambres signifie que toutes les chambres de l'hôtel sont petites (par rapport à la moyenne, ou par rapport à ce que l'on attend, etc.). Cet hôtel a des petites chambres laisse entendre qu'il possède aussi des chambres plus grandes.


6

« Le français » et « français » ne sont pas interchangeables. Beaucoup des combinaisons sont possibles: La prononciation du français. (= « de le français » = de la langue française). = Comment prononce-t-on la langue française. La prononciation de « français ». = Comment prononce-t-on « français » (le mot, ici un adjectif). Un cours du ...


5

Au restaurant je demande : "un Perrier" pour obtenir un flacon qui remplit un [verre] de Perrier pour étancher ma soif, il est habituellement servi dans une petite bouteille accompagnée d'un verre dans lequel il y a une rondelle de citron et des glaçons. "une bouteille de Perrier", et l'on m'apporte une bouteille de 75 cl que je peux partager, comme toute ...


3

You use "le/la" before a unique thing. "Je suis la Reine d'Angleterre" Charlie is possibly unique but it is a name, and you never use "le/la" before a name. As in english, I believe, by the way.


3

La nuit de l'homme, la journée de la femme, ... C'est la nuit dédiée à l'homme, le jour durant lequel on célèbre la femme (quitte à oublier tout cela le lendemain), ... La nuit d'homme (pas usité), une vie d'homme, un comportement d'homme, ... C'est 'la nuit/la vie/un comportement' typique qu'un homme peut vivre.


2

Les règles à suivre sont les suivantes : Si on ne parle pas de QUANTITÉ : *Règle à suivre n°1 * : De + nom masculin == > du Exemples : Je bois du lait. J'ai du travail. Je veux du silence. Règle à suivre n°2 :De + article + nom féminin ==> de la Exemples : J'exige de la tranquillité. Je mange de la pizza. Si on parle de QUANTITÉ : Règle à ...


2

Le pronom « on » a déjà été assimilé à un nom vu son origine, et a conservé à l'écrit la possibilité d'avoir l'article défini; et c'était important car ces grammairiens avaient peur du hiatus possible avec et, ou, où, quoi, si et de l'homophonie dans le cas de que, sans l'article, de sorte que l'on a parfois jugé que c'était même requis. On peut illustrer : ...


1

Le L est ici purement esthétique. J'espère qu'on a fini. = J'espère que l'on a fini. (Cette phrase est cependant différente de J'espère qu'on l'a fini.)



Only top voted, non community-wiki answers of a minimum length are eligible