Tag Info

Hot answers tagged

7

En français standard on dit : Ce que tu dis prête à confusion. L'origine de *confusant est probablement le terme anglais confusing. Ce mot essaie de reproduire la structure du terme anglais alors que — manque de bol peut-être — le verbe *confuser n'existe pas en français. Confus est un adjectif qui vient de confondre, bien qu'il soit distinct de son ...


5

Espoir seems to be more focused, and more tangible. Espérance refers more to a state of mind, more like optimism. Espoir is widely used in French, as opposed to espérance which is a not-so-used word. ex. J'espère (j'ai l'espoir) que le repas sera bon (I hope the meal will be good). vs Il est plein d'espérance (he is full of hope)


3

Les deux sont justes et utilisées, chacune dans un contexte différent : Aller est utilisé si la personne B n'est pas chez elle et A veut aller chez B. Venir est utilisé si la personne B est chez elle et A demande à rejoindre B.


3

J'ai vu le lien référencé et le contenu de cette page m’inquiète ! Je vais vérifier si le mot, tel qu'il est écrit dans ce site existe en français ou non… Le français a « emprunté » du latin deux mots qui dérivent de « habilitas » et qui s'écrivent presque de la même façon : « habilité » et « habileté », à savoir des paronymes. Si j'ai bien saisi ce que ...


3

*« Abilité » n’existe pas. Le mot que tu cherches est habileté. Si habilité existe dans l’acception que tu souhaites, il est vieilli (je découvre personnellement son existence). Le participe passé d’« habiliter », par contre, est toujours d’usage, mais il ne signifie pas la même chose.


2

Quand et lorsque sont toujours interchangeables pour exprimer la simultanéité de deux actions. Je dormais déjà quand/lorsqu' il m'a téléphoné. Je viendrai quand/lorsque il sera l'heure. Certains linguistes ont effectivement dit que lorsque serait plus littéraire. Or une étude de corpus récente (2006) assez large a été faite et il en résulte que ...


2

Le mot "confusant" n'est pas correct dans le sens où il n'est pas dans le dictionnaire. Cependant il n'est pas exclu qu'il s'y retrouve un jour si son utilisation va crescendo comme maintenant. Comme le dit Stéphane Gimenez, le mot est une francisation de l'anglais "confusing". Ce mot serait très employé dans les milieux de la communication comme la ...


2

Dans le cadre d'une discussion de proposition de loi, on pourra arguer que : Adopter cette loi sera un remède pire que le mal. Pour être plus catégorique suite à une décision néfaste : C'est se tirer une balle dans le pied.


1

Isolement est utilisé pour parler d'une personne, par exemple "il a un sentiment d'isolement".Tu peux le remplacer par "mis(e) à l'écart" dans ta phrase. Isolation est utilisé pour parler d'une maison, ou plus généralement d'un objet, dans le sens où elle isole la chaleur/fraicheur ou le son : "L'isolation de cette maison est super!"


1

Dans le cas qui t'intéresse il s'agit d'un emploi linguistique. Définition B. 3. extraite du TLF : Avoir pour référent. On ne dit plus comme naguère qu'un mot nomme ou signifie une chose, on dit qu'un mot réfère à une chose (D. D. L.1976, s.v. référence). Concernant l'emploi pronominal, quelqu'un se réfère à quelque chose lorsqu'il s'appuie lui-même ...


1

Il y a des écrits qui datent d'avant la prétendue apparition de l'expression "au temps pour moi" associée aux exercices militaires. En effet des écrits montrent l'utilisation du terme "autant pour le brodeur", c'est pour cette raison que certains grammairiens réfutent la version "au temps pour moi". À mon avis la situation se justifie par le fait que les ...


1

It's a question of register of language. You know how you can talk about "tone" of someone's writing or speech? "Register" distinguishes between things like "formal" and "informal" use of language, but also dichotomies like "literary" or "demotic". "Lorsque" is used by lawyers when they want to frighten people, and by novelists when they are writing quite ...


1

Ce que tu décris correspond à ce qu'on appelle en sociologie « l'effet pervers ». On nomme effet pervers un résultat non désiré et fâcheux d'une action qui se retourne contre les intentions de ceux qui l'ont engagée, selon la formule « l'enfer est pavé de bonnes intentions ». [...] Le fonctionnement est en général le suivant : on établit qu'une ...


1

On pourrait parler familièrement de retour de flamme ou de retour de manivelle, mais leur sens est peut-être un peu trop proche d'effet boomerang.



Only top voted, non community-wiki answers of a minimum length are eligible