Tag Info

Hot answers tagged

15

So you're thinking something, but you are uncertain, and then it's confirmed and you want to say that you guessed it. In such situations, people often say "C'est ce que je pensais" ("That's what I thought") or "Je m'en doutais" ("I suspected as much") or similar things. "Je l'aurais pensé/cru" has this connotation of something that is false but that you ...


11

Les journalistes écrivent souvent au conditionnel quand, pour une raison ou une autre (p.e. une source unique, des sources contradictoires, risque de désinformation — en particulier en rapportant des déclarations d'un intervenant —, pure précaution) ils ne veulent pas s'engager sur la réalité du fait (ce qui d'ailleurs est la valeur de base du conditionnel, ...


8

I am not sure why you talk about subjunctive since there is no subjunctive in the sentence you give. It is, as you correctly tagged and used, a conditional. With the conditional, you have to use the indicative present, as you did, or the imparfait tense, which are both correct sequences of tenses. Here it is with the imparfait, which appears more natural ...


8

As a complement to Kareen's answer, you could also use: Je le savais (I knew it) J'en étais sûr (I was sure about it)


7

Another one: Je l'aurais parié !


7

La règle est la suivante : Après « si » marquant une condition, le mode conditionnel est interdit. Cette règle invalide l'exemple connu : Si j’aurais su, je ne serais pas venu. Par contre, il est tout à fait possible d'utiliser le conditionnel sans si. Notamment pour exprimer le regret comme dans l'exemple cité dans la question : Il a plu ...


6

Les deux traductions sont bonnes et « Il aurait dû fallu qu'elle pense à son livre » est incorrect en français. Voir les « explications ». Voici donc les traductions correctes : Il aurait fallu qu'elle pense à son livre! = She should have thought about her book! Cette traduction est correcte car falloir (aurait fallu) peut aussi être traduit par ...


6

In this case, the conditional would be used if the condition was a false hypothetical. It isn't used in a hypothetical whose truth is yet to be determined. Si j'étais libre, je viendrais. Mais j'ai un autre rendez-vous, donc je ne viendrai pas. If I was available, I'd come. But I have another meeting, so I won't come. (In this case, « j'étais libre ...


5

Lorsque le temps et le sujet de l'action sont les même que le moment de la modalité, on utilise l'infinitif. Un jour, je serai morte, et alors tu souhaiteras pouvoir me rendre visite. La phrase en anglais a une nuance supplémentaire : « wish you could », avec le conditionnel, implique que l'action souhaitée est impossible. Je pense que le meilleur ...


5

Le problème c'est que dans ton exemple le premier devrait utiliser le subjonctif présent à la voix active (car à priori c'est un état de fait, donc non fluctuant). La phrase du second induit un « si tu me le proposais » sous-entendu. Donc au présent (sachant qu'il y a une version au passé et au futur possible également) ça donnerait : - Je ne suis pas ...


4

This is just an extension of Subtenante's answer: And if you replace si by que (I wouldn't be surprised if becomes I wouldn't be surprised that), you have to use the subjunctive: A l’avenir, je ne serais pas surpris que les nations disparaissent et soient remplacées par les organisations a l’échelle planétaire.


4

Dans le titre d'un article, un fait présenté au conditionnel indique que l'information doit être vérifiée. L'article va probablement détailler des indices ou des paroles reportées qui corroborent cette thèse, sans que celle-ci soit pour l'instant vérifiable. Voici l'extrait de la page Conditionnel sur Wikipédia qui décrit cet emploi : Le conditionnel ...


4

Je pense que tu peux utiliser des formulations comme : Il a plu durant tout mon séjour à la plage. L’aurais-je su… Dans l’usage que je constate, cette formulation ne choque pas. La phrase suivante : Quand bien même je le saurais, je ne le dirais pas Peut également être formulé : Le saurais-je, je n’en dirais rien. Ce qui dans mon ...


4

L'utilisation du conditionnel exprime, dans ce cas, le souhait d'aller voir le ballet. En anglais, on pourrait dire : « She would like to ... » « depuis que ce dernier est à la mode » peut se traduire par : « since this one is in vogue ».


4

À propos de cette structure dans Grevisse (citations et références du Bon Usage, 12e édition) §859, a 2o Indique que le conditionnel présent marque un fait conjectural ou imaginaire, dans le futur. Le fait conjectural peut dépendre ou non de la réalisation d'une condition, celle-ci pouvant avoir des expressions diverses (et se trouve alors un renvoi au ...


3

Ici, « eût été » n'est pas un plus-que-parfait du subjonctif, mais un « conditionnel passé deuxième forme ». En tout cas, c'est comme cela que les grammaires que j'ai pu rencontrer le décrivent. Il n'y a aucune de différence de sens entre le conditionnel passé première forme (la forme habituelle : « aurait été ») et la deuxième forme. La deuxième forme est ...


3

Le problème avec Si tu as du temps libre, on devrait se parler ! n'est pas le conditionnel (quelque chose comme Si tu es libre ce midi, on pourrait déjeuner ensemble est naturel bien qu'un peu formel) c'est qu'il donne l'impression que le fait de se parler est une conséquence naturelle très probable et pas le résultat d'un choix (P.e. je peux dire a un ...


3

La construction est correcte si on en croit la Grammaire de Gabriel Wyler (que je ne connaissais pas il y a une heure). Il y cite notamment (des dialogues dans les deux cas, cependant) : Nous serions réduites à la dernière misère, ni moi ni ta fille nous ne te ferions un seul reproche. Balzac, in César Biroteau Françoise, vous seriez venue cinq ...


3

Dans le dialogue que tu cites, le verbe intéresser dans la réponse peut être au conditionnel présent ou au futur suivant le contexte. Si l'évènement auquel se rapporte le dialogue est un évènement futur certain, le verbe est au futur de l'indicatif : — Je vais devoir accompagner ma femme qui veut acheter un collier. — Je ne suis pas sûr que tu sois ...


3

Pour prendre un autre exemple plus banal et sans nécéssité de contexte, on peut comparer: Ca m'étonnerait! Contre: Ca m'étonnera! La condition étant sous-entendue (par exemple: si mon patron était malade aujourd'hui), la forme conditionnelle est la plus logique. Utiliser un futur simple impliquerait qu'on est certain que la condition va se ...


2

Actually, it is very similar to English. We have three conditional sentences. if + simple present for things that may happen. If I see Tim, I will explain him your mistake. The same example in French: Si je vois Tim, je lui expliquerai ton erreur. if + preterit modal for things that might happen. If I won a billion euros, I would go ...


2

*Il aurait dû fallu qu'elle pense à son livre n'est pas correct. Je ne pense pas qu'il soit possible d'utiliser devoir de manière impersonnelle. Elle aurait dû penser à son livre par contre est correct et peut remplacer Il aurait fallu qu'elle pense à son livre dans la plupart des contextes sans changer le sens mais en introduisant une ambigüité ...


2

Comme la réponse donnée l'indique, après un verbe d'état on peut trouver un participe passé qui est employé en tant qu'adjectif. Dans une phrase au conditionnel passé ça peut donc donner: D'après ce que j'ai entendu, tu aurais semblé surpris. L'autre cas de figure est une tournure passive au conditionnel passé, où l’auxiliaire est lui-même présent sous ...


2

Tout simplement parce que devoir est l'un des auxiliaires habituels[1] pour exprimer l'obligation en français. En anglais on retrouve must et should, mais en français la nuance d'adoucissement entre les deux est plutôt reflété par l'usage du conditionnel. Le passage du conditionnel présent au passé reflète la même alternance de temps de la forme anglaise. ...


2

« Si tu as du temps libre, on devrait se parler !» est grammaticalement correct, mais l'emploi de devoir provoque ici une impression un peu étrange... En effet, « si tu as du temps libre » donne l'impression qu'on va proposer quelque chose qui n'est pas primordial, en contradiction avec le sens impératif de « devoir ». Donc, si il est très important de ...


1

Je n'utiliserait pas vouloir, mais souhaiter comme pseudo auxiliaire ici: Un jour je serai mort(e), alors tu souhaiteras m'avoir rendu visite. Lorsque je serai mort(e), tu souhaiteras m'avoir rendu visite. La dernière partie de la phrase serait peut-être encore mieux rendue pour l'effet culpabilisant par quelque chose du genre tu souhaiteras ...


1

This is actually a fairly interesting question. The first thing that has to be said is that "should" has two functions in English: either as an auxiliary conveying what more synthetic languages such as French class as "the conditional tense". Or to convey a value judgment regarding potential future actions. It is further complicated by the fact that in a ...


1

"eût été" est le plus-que-parfait du subjonctif de "être". En langage soutenu, il peut parfaitement remplacer le conditionnel "aurait". Autre chose : vous écrivez "... il semblerait ...peut se substituer ..." ; utiliser l'indicatif "peut" après le conditionnel "semblerait" est illogique, puisqu'il y a doute. Le conditionnel dans la principale entraîne ...


1

Les journalistes utilisent souvent le conditionnel pour se couvrir en cas de fausse information. La plupart du temps, ils souhaitent donner l'information le plus vite possible, notamment avant les concurrents et oublient donc volontairement de confirmer leur source. Ça leur permet parfois de faire le buzz.


1

La phrase de substitution dont vous parlez est : Elle aurait dû penser à son livre. (She should have thought about her book.) Il aurait fallu qu'elle pense à son livre (She would have needed to think about her book) semble être une bonne traduction. Les sens des deux verbes falloir et devoir sont assez proches, même si falloir semble un peu moins ...



Only top voted, non community-wiki answers of a minimum length are eligible