Tag Info

Hot answers tagged

18

Le pronom cela est préférable dans un texte formel. Le pronom ça est largement accepté oralement et dans un texte informel.


15

Mon premier réflexe de locuteur natif me dit qu'on fait toujours la contraction, pour les noms propres comme pour les noms communs, sauf lorsqu'il s'agit d'une personne. Quand je vois « de Le ___ » ou « de Les ___ » s'agissant d'un nom de lieu, j'ai tendance à penser à un nom étranger (italien ou espagnol). Ceci vaut aussi bien pour la préposition « à » que ...


9

Un ou une, quand il s'agit de l'ordinal, ne font jamais liaison avec ce qui précède. Je pense que la principale raison est la différentiation avec le pronom ou l'article indéfini, ou même la substantivation de l'adjectif. Quelques examples : « miser sur le un », et non « miser sur l'un » où un est interprété comme un pronom ; « trente-et-un » sans liaison ...


8

« Du » est la contraction de « de le ». Quand on devrait dire ou écrire « de le » et que « le » est un article, on utilise en fait « du ». Ce n’est pas un choix, cette contraction est obligatoire, qu'il s'agisse d'un article partitif ou d'une préposition de suivie par l'article le. La voiture de Jacques La voiture de la juge *La voiture de le ...


7

Le mot du est la contraction de deux mots : de + le. Il peut s'agir de l'article partitif de/du/de la/de l'/des, ou bien de la préposition de suivie de l'article défini le. Dans tous les exemples que tu cites, du est la préposition plus l'article. Orthographiquement, il n'y a qu'un mot, mais grammaticalement, il y en a deux, une préposition et un article. ...


5

de le se contracte effectivement en du quand le est un article : Je viens du salon (Je viens de le salon). et non quand il est pronom, comme dans Je viens de le faire. (Je viens de faire quelque chose.) Cependant, il n'y a pas de lien entre la contraction de l'article et l'expression des dates. On aurait tout aussi bien une loi du Maroc, la loi ...


5

“Au” does not mean “the”*. “Le” (or “la”, or “l’”, or “les”) means “the”. “Au” is the contraction of *“à le” (*“à le” is grammatically incorrect). Similarly, “aux” is the contraction of *“à les”. In French, the name of a country is indeed preceded by an article. We say “la France, le Portugal, l’Allemagne, les Pays-Bas”. Thus, whenever “le Portugal” is ...


5

Dans le Dictionnaire du Moyen Français (1330-1500), on trouve l'article suivant : SI 1, subst. masc. [TL, GD : se ; FEW XI, 561a : si] A. - Condition Par/sous tel si que. "À la condition que" : Ce fu par tel si qu'ilz aroyent Grant treu de luy et, fors .X. nefz, En mer ne mectroyent (CHR. PIZ., M.F., III, 1400-1403, 237). La huitante et ...


4

La plupart du temps, on remplace "de Les" par "des", même dans les noms propres, mais ce n'est pas toujours le cas. Cependant, cet usage est considéré comme plus standard. Par exemple: J'habite au Mans Je n'ai lu que le premier tome des Misérables


4

The correct expression is jusqu'au. I can't think of many cases with two contractions: qu'au(x), more generally; also d'aujourd'hui. There's no special rule about them. If there are two places to contract, and they happen to involve the same word, so be it. Note that apart from au and du, it's the end of a word that gets elided because of a following ...


3

It might depend on the actual village. I know only of examples that do change. town: Le Mans: je suis au Mans town: Les Deux Alpes: je suis aux Deux Alpes town: Les Sables-d'Olonne: je suis des Sables d'Olonne (I come from...) county: Les Deux Sèvres: je suis en Deux Sèvres Ultimately, the answer for Les Pieux is that it does change. The proof for that ...


3

Il s'agit bien de la contraction de de et accord. On dit « ils sont d'accord » de la même façon qu'on dirait « ils sont de connivence » ou « ils sont de sortie » ou « cela est de mise » ou « il est de convenance ». It is indeed a contraction of de and accord. A few other phrasings have the same structure as “ils sont d'accord”. For example, “ils sont de ...


3

Most contractions are just simple elisions in French (one or two final letters are replaced by an apostrophe). Only four are non-trivial, each of them involve one preposition and one article (they don't apply when le or les are pronouns): au = “à le” aux = “à les” du = “de le” des = “de les” Those contractions are always performed, except when the ...


2

Je ne crois pas que la non-contraction soit la norme. Souvent, la méthode pour résoudre ce problème est de contracter de et le, et ensuite de mettre en italique le nom pour indiquer que c'est un nom propre. Par exemple, on voit souvent dans le journal Le Monde une telle chose : Dans un article précédent du Monde, il a dit que...


2

Exemple Belge: Dans le cas de la ville du Roeulx, l'usage le plus courant est de faire la contraction, comme en témoigne le site officiel: Ville du Roeulx, Prochainement au Roeulx, centre culturel du Roeulx... Quand j'ai entendu parler de la ville la première fois, j'avais tendance à ne pas le faire, mais je ne pense pas avoir entendu qui que ce soit ...


2

Il faut en premier lieu comprendre les phénomènes d'élision et de contraction qui sont à l'œuvre et qui sont indépendants du rôle ou de la nature du mot « de » dans la phrase : « de » s'élide en « d' » devant un son voyelle. « de » suivi de l'article défini masculin « le » se contracte toujours en « du », sauf devant un son voyelle où l'élision est ...


2

In the long names of countries, if the name of the country is used at all, the article is usually dropped. La Belgique: le Royaume de Belgique Le Luxembourg: le Grand-duché de Luxembourg L’Allemagne: la République Fédérale d’Allemagne, in which “d’” abbreviates “de”. Similarly “l’Australie” is “le Commonwealth d’Australie”; “l’Andorre” is “la ...


2

Je ne suis pas tout à fait certain dans quelles circonstances le mot de se considère « article » et non pas « préposition », mais je peux dire que de ou d' s'utilise : au lieu de un, une, du, de la, de l', ou des pour introduire un complément d'objet direct dans un contexte négatif (par exemple, après un adverbe négatif tel que pas ou ...


1

When the expression être d'accord originated (early Middle-Ages) it was meant as the contraction of de. The primary meaning of accord being pacte (an agreement). But nowadays être d'accord is perceived as a lexical unit and absolutely no one will think of the d' as a contraction. For more on the phrase être d'accord you can have a look at this post


1

Non C'est un article contracté (il remplace de le)



Only top voted, non community-wiki answers of a minimum length are eligible