Tag Info

Hot answers tagged

7

Je te propose le mot « massicoter » ou « massicotage ». Massicoter désigne l'action de couper de façon perpendiculaire un matériaux se présentant sous forme de feuilles. Ce terme n'est pas spécifique au domaine de la reliure (on peut couper des feuilles de métal avec un massicot) mais il est largement utilisé dans le domaine de l'imprimerie. Je pense ...


6

Les français ont de l'imagination et trouvent une blague drôle. OK, souvent ils n'en ont pas. Donc certains disent « ouistiti ! », et d'autres disent « cheese ! »… Ouistiti, qui est prononcé /wistiti/, serait le secret pour un sourire parfait…


5

Le sens emprunt fait par le français à la langue allemande est le sens recherché (à part que pour moi la limitation au français comme langue emprunteuse et à l'allemand comme langue source est bien trop restrictive, j'imagine volontiers qu'il y a des germanismes en russe ou en polonais et j'ai toujours entendu qualifier de germanismes les influences du ...


3

On peut exprimer cette relation par le nom des habitants de la ville, ou du département : Nous sommes tous les deux parisiens (habitants de Paris) ou, varois (habitants du département du Var) depuis de longues années. En province, on dira plutôt : Nous sommes du même pays ! et plus familièrement On est du même pays ! Nous habitons des ...


3

Pour confirmer ce que dit Un francophone, l'anglicisme désigne les emprunts à l'anglais dans une autre langue. Une partie de ces anglicismes sont erronés (comme *"je suis retard"), d'autres sont tout à fait acceptés et même entrés dans le dictionnaire, comme week-end. Le calque syntaxique est la notion la plus proche de ce que vous souhaitez exprimer, mais ...


3

Merci d'avoir accepté de me réveiller. Utiliser autre chose qu'un infinitif après « merci de » semble bien trop audacieux et ne paraîtrait pas naturel. Il faut donc accepter d'utiliser un verbe non conjugué (éventuellement avec un aspect révolu comme ici), le sens de accepter transmet à lui seul l'idée de futur. Note: Ceci était ma réponse, mais depuis que ...


1

L'infinitif présent s'emploie pour un fait présent ou futur. (Grevisse, douzième édition, paragraphe 864). Le problème n'est donc pas de nature grammaticale mais lexicale, merci pour un fait futur sonne comme une requête plus ou moins impérative et non un remerciement. Il faut donc changer la formulation, mais je crains que toute formulation axée ...



Only top voted, non community-wiki answers of a minimum length are eligible