Tag Info

Hot answers tagged

11

Dans mes souvenirs scolaires, dans le cadre de l'enseignement du français en France, le trait d'union et l'apostrophe sont considérés comme des séparateurs de mots. Par exemple, « qu'est-ce » et « d'aujourd'hui » comportent tous les deux trois mots. Ceci est corroborré par plusieurs sites sur le résumé comme exercice scolaire en France : 1 2 3 trouvés sur ...


11

Unfortunately, there is no rule. Whether the h is considered a consonant (H aspiré, even though the letter itself is not sounded) or is transparent (H muet) is a case-by-case matter, partly driven by etymology. Even words of the same family are sometimes pronounced differently: l'héroïne [eʁɔin], l'héroïsme [eʁɔism] but le héros ['eʁo]. It's more common for ...


10

This sentence contains the particle de (part of the verb venir de) followed by the personal pronoun l' followed by the verb acheter. The usual form of this pronoun is le when referring to a masculine noun, and la when referring to a feminine noun. However, when the article is followed by a word that begins with a vowel, the pronoun is always elided to l'. ...


9

It is always correct not to elide the word preceding both cardinals and ordinals in French so you can take it as a rule without risk. Le un et le deux sont sortis au loto, à la une du journal, le huit de cœur, le train de onze heures; c'est le huitième jour, la onzième de la classe, pour la énième fois. Elided form might sometimes be observed but only ...


8

In proper speech the use of “ça” is to be avoided (in any case it isn't used in present tense with the verb être). In passé composé, formal register, “ce” and “a été” are the parts to be joined together. The result is “ç'a été”. Lest the combination of letters c and a be pronounced /ka/, and even though an apostrophe is there, the letter c is turned into ç, ...


6

You are right about the vowel part, consider these two examples: Du pain (instead of "de le pain") But: De l'alcool ("alcool" is also masculine, yet "du alcool" is incorrect) However, in your example the words "de" and "l'" are not linked at all, so you can't replace them by "du". Consider these two examples: Je viens de manger. (I just ...


6

Je ne vois pas de meilleure caractérisation de ce qu'est un mot que sa présence dans un dictionnaire. Un dictionnaire ne donne pas nécessairement la liste de toutes les inflexions, conjugaisons, ou élisions d'un même mot, mais celles-ci ne sont en général pas difficiles à identifier. Concernant les exemples donnés, on y trouve séparément : le et chien le ...


5

“Onze” is a weird word. You generally don’t elide the word that precedes it, as if it started with an aspirated h. Thus, you don’t say “*l’onze septembre” but “le onze septembre”, and you both write and pronounce: du onze septembre Because otherwise French would be no fun, there are of course exceptions to the “don’t elide in front of ’onze’” rule. You ...


5

Je dirais que les deux sont admis à l'oral (en tout cas aucun des deux ne me choquerait, et je pense que j'utilise les deux formes indifféremment). A l'écrit par contre, pas d'f fait vraiment bizarre, et pas de f. ou pas de f) sera vraiment plus compréhensible.


4

The correct expression is jusqu'au. I can't think of many cases with two contractions: qu'au(x), more generally; also d'aujourd'hui. There's no special rule about them. If there are two places to contract, and they happen to involve the same word, so be it. Note that apart from au and du, it's the end of a word that gets elided because of a following ...


4

Dans ton contre-exemple, le n'est pas un article défini, mais un pronom. La contraction ne s'effectue que dans le cas de l'article. Le même raisonnement s'applique pour les autres contractions [de les >>> des], [à le >>> au], etc. Exemples : J'ai fait un gateau. Je me prépare à le manger. (car le est un pronom remplaçant le gateau) Je parle au ...


4

De le becomes du only when le is an article, meaning "the". In this case le is a pronoun, meaning "it" (the book).


3

Pourquoi ne dites-vous pas le f est manquant ou bien omission du f ou bien (f) omis ou bien et (f)?


3

Most contractions are just simple elisions in French (one or two final letters are replaced by an apostrophe). Only four are non-trivial, each of them involve one preposition and one article (they don't apply when le or les are pronouns): au = “à le” aux = “à les” du = “de le” des = “de les” Those contractions are always performed, except when the ...


3

Les logiciels de traitement de texte sont surtout créés par des anglophones pour des anglophones… et en anglais, l'apostrophe signifie généralement une contraction – deux mots qui n'en forment plus qu'un, grammaticalement. En français, ce n'est pas le cas, et il me semble qu'il s'agit d'une erreur logicielle. En ce qui concerne les tirets, c'est le même ...


3

Il faut en premier lieu comprendre les phénomènes d'élision et de contraction qui sont à l'œuvre et qui sont indépendants du rôle ou de la nature du mot « de » dans la phrase : « de » s'élide en « d' » devant un son voyelle. « de » suivi de l'article défini masculin « le » se contracte toujours en « du », sauf devant un son voyelle où l'élision est ...


3

La question est moins évidente qu’elle ne le semble de prime abord. Hélas mes (courtes) recherches se sont avérées infructueuses ; le Grevisse1 n’évoque pas véritablement le sujet. Le seul élément probant que je puisse apporter est un « Ç’avait été » de Bernanos, cité dans ledit Grevisse. Ç’avait été d’abord de ces petits manquements involontaires qui ...


3

If "c'est" is an elided form of "ce est", which is likely the case if you consider the negative is much more often "ce n'est pas" than "ça n'est pas", the passé composé should be: Ç'a été as the rule is "ce" must be elided here in "ç'", the cedilla being there to keep the soft /s/ sound. If it is an elided form of "ça est", that would be: Ça a été ...


2

Tu y étais presque. Le problème est sur le « ça ». On ne peut pas faire l'élision du a, même si on ne l'entend pas vraiment en prononçant. Donc « ça a été », sans oublier la cédille. On peut aussi utiliser « ceci » ou « cela » à la place de ça. You've grasped it, the problem is that you can't elide the a although it's not usually sounded when speaking. Ça a ...


2

There are three separate issues. L' is always short for le and d' is always short for de. Les and des are never elided. The same goes for je, me, ne, se, te. The elided form (d', l', …) is used when the next word starts with a vowel sound: le fils, l'enfant. Semi-vowels count as vowels: l'iode, l'oiseau. The letter H is special: although it is never ...


1

Les and Des are never shortened to L' and D'. Le and De are shortened when located before a vowel or a mute h. There is also la (la amie -> l'amie), que (que il vienne -> qu'il vienne) and others like te, me and similar.



Only top voted, non community-wiki answers of a minimum length are eligible