Tag Info

New answers tagged

0

L'expression a été rendu populaire par le roman d'Antoine Blondin :  Les enfants du bon dieu paru en 1952. Le héros du roman est un professeur d'histoire qui ne veut pas être pris pour un canard sauvage et « il ne faudrait pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages » est dite dans le roman par un élève excédé des remarques de l'inspecteur ...


0

Lorsque François Hollande ou tout autre personnage répond à une interview à la télévision, selon moi, il est pertinent de "regarder" le non-verbal de la personne qui parle. Il est utile de voir la physionomie d'une personne à la télé. Ne serait-ce que de voir un humoriste au petit écran et ses mimiques pour percevoir un niveau supérieur du sens de ses mots. ...


0

Bonjour Je pense qu'il s'agit de la traduction directe de l'anglais just. Mais en anglais le sens est plutôt "vraiment" ou "tout à fait" alors qu'en français le sens est "simplement" Just en anglais est d'une certaine façon un "faux-ami"et la traduction mot à mot est pour moi une erreur. Mais l'usage commande et on utilisera ce mot tant que durera sa mode. ...


0

De part son histoire, la France est dite "Fille aînée de l'Église catholique apostolique romaine", on peut essayer d'y trouver une possible origine. Le catholicisme est resté très influent longtemps après la révolution et les luttes anti-cléricales ont survécu au XXe siècle. Pourquoi ne pas associer « les enfants du Bon Dieu » aux enfants sages des ...


1

Pour moi la réponse « je vous en prie » a toujours simplement eu le sens initial de « je vous en prie, ne me remerciez pas » (autrement dit « ne me remerciez pas s'il vous plaît »), par modestie par rapport à ses actions. On retrouve cette idée de modestie dans « ce n'est rien » / « de rien », « [il n'y a] pas de quoi » ou « c'est tout naturel », d'autres ...


3

Je pense que cela vient tout simplement de l'imagination fertile de Michel Audiard.


0

Je pense que les réponses proposées sont complémentaires. Je m'explique : 1) Historiquement Le système en base 12 n'est pas très utilisé. Dans le passé, les Romains, malgré le décompte en base 10, utilisaient le système duodécimal pour représenter les fractions. Historiquement, le nombre 12 a été utilisé par de nombreux peuples. En latin par exemple, il ...


2

Hi i'm French and i can translate for you to understand but my english is not perfect Ça se voit comme un gros pif sur la figure. "It is obvious" For the first sentence like Stéphane said, Pif is slang for nez(nose). J'ai failli venir de Bretagne pour venir lui mettre un pif sur la figure "I'm almost came from Bretagne for punching him in the ...


2

Pif est bien l'argot (slang) pour nez. Mais c'est aussi une onomatopée qui sonne comme un coup de poing. Donc : ça se voit comme le pif (nez) au milieu de la figure j'irai en Bretagne lui mettre un (coup sur le) pif sur la figure.


6

Pif is a familiar / slang term for nez (nose) wiktionary. Ça se voit comme un gros pif sur la figure. → it is obvious (literally: it is visible/outstanding as a fat/big nose on the face.) The first sentence is unclear for me. Either the person has a very small (or ugly) nose the speaker might want to replace (albeit very weird, almost nonsense), ...


3

Pif is slang for nez. “Ça se voit comme le nez au milieu de la figure” is an expression which means “it's obvious”.


0

Pour la même raison qu'on préfère dire 1 tonne et demie, ou 1 année et demi. On reste dans le contexte d'unité dont on parle. Si les oeufs sont vendus par douzaine, on demande une demi-douzaine, ça veut dire un demi-carton. Il est plus vite de diviser à deux une unité connue que de compter les oeufs individuels. Le mot même provient du mot latin classique ...


4

Beaucoup de langues connaissent une interaction semblable de la paire merci – prie. En allemand Danke est suivi par Bitte par exemple, mais on le trouve dans d'autres langues aussi. Pour comprendre cette convention là, il faut avoir conscience de l'interaction entière. Une demande et sa satisfaction se déroulent comme cela : prier accepter remercier ...


0

XIe siècle, comme adjectif ; XIIe siècle, substantif féminin, « moitié » ; XVIIe siècle, substantif masculin. Du latin populaire *dimedius, « demi », réfection, d'après medius, « central, intermédiaire, participant à deux choses » (voir Mi), du latin classique dimidius, « demi ». SOURCE : http://www.cnrtl.fr/definition/academie9/demi


3

Il ne s'agit pas du tout d'une spécificité française. La coexistence de plusieurs bases de numération incluant la numération duodécimale est attestée dans de nombreuses civilisations, à commencer par les Sumériens. On la retrouve chez les Égyptiens et les Romains. Douze est le nombre d'heures de la journée et de la nuit, le nombre de constellations du ...


3

Une réponse directement du journal Ca m'intéresse ! C'est l'héritage d'unités de mesures du Moyen Age, qui utilisaient la base 12. Longueur : pieds de 12 pouces ; poids : livre de 12 onces ; monnaies : sols à 12 deniers. A l'origine de ce choix, il y a la possibilité de compter jusqu'à 12 avec son pouce les 12 phalanges des 4 autres doigts de la main, et ...


0

L'usage courant d'une langue est qu'on n'utilise pas tous les chiffres et les nombres à sa disposition. Ça se fait par pallier irrégulier. Il n'y a aucune règle derrière, c'est juste une habitude qui vient de l'usage. La facilité de prononciation y participe également j'imagine : par exemple on utilise régulièrement une dizaine, une douzaine, une vingtaine, ...


0

Alors que 6 et 500 ne peuvent être utilisés que comme des valeurs exactes, demi préserve le caractère approximatif des expressions citées. Une douzaine, c'est probablement douze, mais peut-être onze ou treize suivant le contexte. Une demi-douzaine, c'est donc le plus souvent six mais cinq ou sept ne sont pas complètement exclus. De la même manière, un ...


2

Je trouve les propositions d'Édouard avisées. Mais je pense que la traduction directe n'est pas impossible non plus. Arrive l'été, nous verrons les résultats. Il y a cependant une part de souhait qui n'est peut-être plus présente dans le subjonctif anglais, l'expression étant maintenant figée.


6

Je trouve bien plus à propos d’employer « venu » plutôt qu’« arrivé » dans ce contexte. Nous verrons les résultats l’été venu. J’aime moins L’été venu, nous verrons les résultats. Ou, tout simplement, Nous verrons les résultats à l’été. Je préfère (sans grande justification) « à l’été » à « en été » dans ce cas précis. « En été » me laisse ...


1

Mais la phrase L'été arrivé, on verra les résultats n'a pas (à mon avis) le même sens du tout de la phrase juste après, parce que arrivé indique dans ce contexte que l'été est déjà arrivé. Dans l'expression anglaise, le mot come et utilisé comme un type de futur. Est-ce qu'une expression équivalente existe en français? C'est à cet endroit que tu ...


5

Au Québec, dans le langage parlé, il est très courant d'entendre: C'tune joke Je niaise En plus des expressions plus classiques telles que: Je blague Je rigole Je plaisante Je te taquine Je déconne À noter que l'expression suivante n'est pas utilisée au Québec: C'est une vanne


1

"Casser les pieds", dans le contexte de l'expression, se trouve avec de et à : Les inrockuptibles (dont il reste à prouver qu'ils massacrent la langue française) ont employé ici de : ...


8

"Casser les pieds de quelqu'un" = physiquement, réellement, briser les pieds d'une personne. "Casser les pieds à quelqu'un" = c'est une expression qui signifie ennuyer une personne, la déranger, lui causer des problèmes, l'énerver.


1

La deuxième il me semble si vous entendez par cela, l'importuner, le déranger: "casser les pieds de quelqu'un", on pourrait plutôt l'utiliser lors d'un match de foot..


2

"casser les pieds à quelqu'un" signifie l'ennuyer beaucoup;l`importuner. Le verbe "casser" est à prendre dans le sens d'"écraser". même chose pour Casser les pieds de quelqu'un : ennuyer, importuner quelqu'un Cela dépend de ce que tu veux dire Casser les pieds de quelqu'un. (c'est les pieds de quelqu'un que tu as cassé, lui appartenant) Casser les ...


3

Je crois que ce que cherches à connaitre Yurij73 c’est ce que l’on appelle les argots. En France existe le jargo (ou « Français branché ») ainsi que le verlan ou les autres procédés argotiques comme le louchebem encore que ces derniers ne se fondent pas sur un lexique propre mais détournent de façon formalisée le lexique commun. Mais souvent des sociolectes ...


0

Les langes français sont de très bonne qualité, mais j'ai bien peur que la politique de StackExchange ne nous permette pas de citer les marques préférées de nos bambins. Concernant l'analogue à "surf English", j'utiliserais "français jeune" (approximatif), "français de la rue" (légèrement péjoratif), ou bien simplement "français parlé" (approximatif). Mais ...


0

Another alternative is je ne suis pas entré dans les détails or in a more researched way : je ne suis pas entré suffisamment dans les détails


1

En français de Belgique, on emploie parfois la locution « à votre aise » : Faites à votre aise, posez les questions que vous voulez. — Est-ce que je peux ouvrir la fenêtre ? — À votre aise. Je ne sais pas si c'est d'usage dans d'autres pays francophones (en tout cas pas en France).


0

C'est normal que les propositions de la réponse de mansuetus soient plutôt formelles: quand le contexte n'est pas formel, personne n'hésite à demander et feel free to ask n'a pas besoin d'être exprimé. Il y a cependant une façon de dire qui n'est pas si formelle: Vous pouvez poser des questions.


9

J'utiliserais le terme "hésiter". On entend parfois en conférence un orateur dire : N'hésitez pas à m'interrompre pour poser des questions On peut aussi indiquer qu'on est disponible/qu'on ne sera pas dérangé par une demande : Je me tiens à votre disposition pour tout complément d'information Mon bureau est ouvert pour répondre à vos questions ...


5

La tournure la plus simple est peut être préférable : Bon voyage ! Pour en rajouter un peu, tu peux dire : Profites-en bien ! Profitez-en bien ! Ce dernier couvre mieux la notion de « successful » (~profitable).


1

Tu pourrais aussi dire : "Je te souhaite un voyage plein de succès"


4

Que souhaites-tu en réalité ? Le succès du voyage en lui-même (c'est-à-dire que la personne arrive effectivement là où elle veut aller) ou le succès d'un projet particulier que cette personne va mener et pour lequel elle se déplace (relativement) loin ? Dans le premier cas (étrange mais toutefois possible), on pourrait souhaiter : Puisses-tu arriver à ...


0

Tu y es presque, la phrase correcte est : Que ton voyage soit réussi.


1

Il peut être, effectivement timide ou timoré, mais aussi peureux. Cela dépend du contexte duquel est tirée cette phrase.



Top 50 recent answers are included