Tag Info

Hot answers tagged

12

Chez: used if followed by a noun owning the designated location (Bienvenue chez le coiffeur) Sur: used if you're on (sur) the location. Same goes for in (dans : Bienvenue dans la Matrice) and so on. En: used if the location is a region/country/etc with a feminine name that is not an island (Bienvenue en France [LA France]) or masculine name starting with a ...


6

« Le français » et « français » ne sont pas interchangeables. Beaucoup des combinaisons sont possibles: La prononciation du français. (= « de le français » = de la langue française). = Comment prononce-t-on la langue française. La prononciation de « français ». = Comment prononce-t-on « français » (le mot, ici un adjectif). Un cours du ...


6

La phrase correcte est : Comment en sommes-nous arrivés à puisque la présence de l'auxiliaire être impose l'accord avec le sujet ("nous"). Au passage, les expressions idiomatiques respectent elles aussi les règles de grammaire et de conjugaison.


6

Cette tournure est tout à fait correcte. Son style est littéraire. Le TLF (sens III.-C.-Rem. 2.e) indique: En règle gén., qui peut être séparé de son antécédent par un compl., une prop., etc., lorsque l'intelligence du texte n'en souffre pas: Deux exemples accompagnent cette remarque: Son visage creusé, sa silhouette émaciée, ses prunelles ...


5

Le COD peut être un nom ou un groupe nominal : « Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant » Pour les deux exemples, le COD est le groupe nominal « un gâteau au chocolat » et « une pomme rouge ressemblant à une poire »


5

tl;dr : le concept s'applique mal au français. Il n'y a pas d'expression française équivalente, parce que le phénomène est beaucoup plus rare qu'en anglais (par exemple, moins de mots peuvent être à la fois des noms et des verbes). Je propose phrase amenée en bateau comme traduction créative (avec ambiguité sur à mener). Il n'y a pas d'exemple ...


5

In addition to your near miss in your question and the good accepted answer, the following constructions could also capture the general sentiment of "not looking forward to something": Je ne suis pas pressé(e) de voir Pâques [arriver]. ('I’m not in a hurry to see Easter come.') or Je n’ai pas vraiment envie de voir Pâques arriver. ('I really ...


4

They're both pronoms démonstratifs, celle refers to une histoire while ceux refers to (les gens / implied) qui les ont habités


4

Est-ce que est le seul valable pour la forme interrogative : le que renvoyant à une situtation venant après l'interrogation. Est-ce qu'il pleut ? Est-ce que est la tournure réservée à l'interrogation directe, c'est-à-dire au cas où l'on pose directement une question sans la rapporter, sans la faire dépendre d'un autre verbe, d'un autre terme. ...


4

I would imagine it depends on where you are. Bienvenue chez moi. — Welcome to my house. Bienvenue sur Terre, sur le vol — Welcome to the flight (you're on the flight), welcome to earth (you're on earth) Bienvenue à Paris — Welcome to Paris.


3

Here is a case where you could use reconnuto render connection in a way a little bit different from the way you tought you could use it. A retired father sees his son working in the farm, and it seems to him he is seeing himself as he was 30 years ago for example. The father would then say Je me suis reconnu en lui. To give another illustration, a Shaolin ...


2

You were close. Something like this would do Je n'ai pas hâte d'être à Pâques.


2

There is a wrong article in the first sentence. Mon petit frère progresse au piano. The second one is correct but unless it is really a demand, you'd better say: Je voudrais un café.


2

With "se reconnaitre," I’d use “en” with pronouns: “en lui”/”en eux”; but “dans” with nouns "dans cette personne"/"dans ces gens". Regardless, I think the negation of "s’entendre [très bien avec]” would best capture “don’t connect with” because frankly I often don’t connect well with people in whom I see [too much of] myself. For the placement of ...


2

Les règles à suivre sont les suivantes : Si on ne parle pas de QUANTITÉ : *Règle à suivre n°1 * : De + nom masculin == > du Exemples : Je bois du lait. J'ai du travail. Je veux du silence. Règle à suivre n°2 :De + article + nom féminin ==> de la Exemples : J'exige de la tranquillité. Je mange de la pizza. Si on parle de QUANTITÉ : Règle à ...


2

Cette phrase utilise le conditionnel passé. Lisez cet article qui donne une bonne explication pour en apprendre plus : Conditionnel passé.


1

Je conseille la lecture de cet article qui donne des explications très exhaustives sur l'utilisation de "depuis" + passé composé http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/igram_0222-9838_1999_num_80_1_3567


1

Pour détecter un COD, il faut poser la question qui ou quoi. Pour détecter un COI, il faut poser la question à qui, à quoi, de qui ou de quoi. Mais attention, pour qu'il n'y ait pas de confusion, il faut poser ces questions tout en commençant par le début de la phrase SUJET + VERBE + Le reste (à qui, à quoi, de qui, de quoi, quoi, qui) ! Prenons l'exemple ...


1

Termium recense une source pour « phrase trompe l'oeil » (Rady, M. 1983. L'ambiguité du langage naturel est-elle la source du non-determinisme des procédures de traitement, Thèse de doctorat, París 6, 259p.). Voir aussi au GDT (« phrase trompe l'oeil », 1997).


1

Je n'ai pas hâte à Pâques. Indeed avoir hâte à + (nom, infinitif) is simply more usual in Québec (see "hâte" in Dictionnaire historique de la langue française, sous la dir. d'A. Rey, ed. Le Robert), but correct nevertheless.



Only top voted, non community-wiki answers of a minimum length are eligible