Tag Info

Hot answers tagged

6

First of all, note that your first sentence Julie et Marc sont de bons amis could mean two things: Julie and Marc are good friends "together". Julie and Marc are both good friend of the people speaking. However your second sentence Julie et Marc sont bons amis can only mean they are good friends "together". Other than that, these two sentences are ...


6

Toi et moi avons fini notre travail, mais pas eux. This is perfectly good french and quite usual.


5

The correct sentence is : Moi je suis d'un pays qui est à coté du tien. In french you always replace "à le" with "au", "de le" with "du", "de les" with "des".


4

C'est pour suivi de l'infinitif de « pouvoir » lui même suivi de l'infinitif passif « être mangé ». La préposition pour devant un infinitif indique le but. On pourrait aussi avoir dans cette phrase : afin de (d'être mangé), tournure plus littéraire que pour. Pouvoir indique une possibilité, ici quelque chose qui est faisable. Si quelque chose « peut être ...


4

"En" ne remplace rien car "en finir" est une expression toute faite. "La nuit n'en finit plus" veut dire que la nuit s'éternise, qu'il semble que le jour ne viendra jamais. "Ne pas en finir" "Ne plus en finir" sont semblables et veulent dire "s'éterniser". "En finir avec quelque chose" veut dire qu'il faut que cela cesse. Ex: "Il faut en finir avec ...


4

I agree with all previous answers but I just want to clarify this to use the following verb correctly. It's like mathematics: Toi et moi = nous => avons Lui et toi = vous => avez Elle et lui = ils => ont Lui et moi = nous => avons I hope it will help anyway ;)


4

Cette construction est utilisée pour mettre en relief ou souligner le nom «La France». Cela peut peut-être se ressembler à une apposition. Exemple: Moi, je l’ai fait sans l’aide de l’ordinateur. Ici, on souligne le pronom personnel, pour insister ou montrer que c’est «moi» qui a fait l’action. Dans votre exemple La France, elle a toujours... un ...


3

S'il n'y a pas de problème, c'est qu'il n'y a aucun problème à résoudre, même pas un. La situation actuelle n'est pas un problème en soi. S'il n'y a pas de problèmes, c'est que les problèmes qui se présentent ne sont pas des vrais problèmes, qu'ils sont déjà résolus ; aucunes des situations présentes ne pose de problème parmi les nombreux problèmes ...


3

"You and I" is translated Nous (i.e. "we"): Nous avons fini notre travail. ... or, using on: On a fini notre travail. As an alternative to "we", you can say "You and me, we etc": Toi et moi, nous avons etc. Note that "Tu et j'avons" isn't correct (i.e. I've never heard it). I had a theory that you have to say "Toi et moi, nous avons" and ...


3

There are many cases where the article is either optional or forbidden in French, this is usually called article zéro, article nul, or article ∅. Hospitalité pour deux nuits is a nominal group where both Hospitalité and deux nuit are lacking an article. The fact this sentence lacks a verb too shows it is something like a book title, chapter name, ...


2

"Comme cadeau" translates as a gift. "Comme un cadeau" translates as if it were a gift. Ex: Cette année, sa mère offrit à Marie un ordinateur comme cadeau d'anniversaire. (This year, her mother gave Marie a computer as a birthday gift). Ex: Marie accepta le manteau comme un cadeau de sa mère. (Marie took the coat as if it were a gift from her mother). (Her ...


2

Il est habituel d'utiliser le présent pour raconter des événements passés. On appelle cela le « présent de narration » ou « présent historique ». Voir par exemple sur TV5Monde. Ce n'est pas spécifique à la littérature, ni au français moderne. Par contre le passé simple est peu employé en français contemporain, il est d'un registre assez soutenu, il n'est ...


2

The most common way to say this in everyday language would be Toi et moi, on a fini.... More formally, you could say Toi et moi, nous avons fini... In writing, but much less likely in speech, you could say Toi et moi avons... The general principles at play are: even though it is just as common in written French as it is in written ...


2

"N'en pas finir" and 'n'en plus finir" are fixed constructions used to describe something as "being too long." So in the title and wherever in the song the phrase occurs with the "en" in it (La nuit n'en finit plus), Ms Clark is saying "The night is too long" (or "The night is [seems] never-ending" in a figurative, exaggerated sense). She omits the "en" ...


2

Oui, tu peux le dire. "et ce, sur tous les plans" est plus juste :)


2

Teachers are usually right. Ça m'inquiète de tous ... is indeed incorrect. Ça m'inquiète, tous les ... is correct, note the comma. S'inquiéter de is possible when used this way : Je m'inquiète de tous ...


2

There are 2 rules that answer your question. First: subject (direct or indirect one when complement to the verb) ending with 'e' and placed in front of a verb starting with a vowel must be shortened. Thus, 'je', 'me', 'te' and 'se' will become " j' ", " m' ", " t' " and " s' " when in front of verb starting with a vowel. "Je aime le chocolat" is incorrect ...


1

Sans peut, selon le sens, être suivi du singulier ou du pluriel. On écrira toujours au singulier les noms dits abstraits : Être sans pitié. Cela se comprend sans peine. Un orateur est sans passion quand il n’est pas animé par la passion. Cet homme est sans passions s’il ignore les passions. On opposera un couteau sans manche, qui devrait en avoir un, mais un ...


1

La première est la correcte. Pour plus de facilité, tu peux toujours remplacer les verbes en "er" par un verbe comme "cuire" ou "pendre", dont la nuance s'entend beaucoup mieux! Si tu entends "cuire" ou "pendre", ça s'écrira "er", donc "tuer" à l'infinitif. Si tu entends "cuit" ou "pendu", ça s'écrira "é", donc "tué" au participe passé. Exemple: C’est ...


1

Ça se dit, donc c'est correct, mais c'est étrangement construit, et unique dans son genre, je pense. C'est insupportable. Je ne le supporte pas. Ça m'insupporte Tentez la même suite a partir de inconcevable, inimaginable, impensable, inadmissible ou incroyable (par exemple). Ça sonne bizarrement, non ?


1

Finir attend un complément d'objet direct en principe : on finit quelque chose (ex : "finir sa soupe", "finir son travail"). "Je ne veux pas en finir" porterait sur moi (= je ne veux pas finir moi / je ne veux pas mourir) "La nuit n'en finit pas" porte sur la nuit, qui ne se termine pas.



Only top voted, non community-wiki answers of a minimum length are eligible