Tag Info

New answers tagged

1

Pour moi s'étonner et s'endormir sont au subjonctif car on a ici la construction (bizarrement absente du TLFi) rêver que + subj. signifiant souhaiter, espérer (dans le sens voir en songe, rêver que est suivit de l'indicatif).


2

The verbs in French are much more complicated to conjugate than in English. They change according to the subject, and the tense and modes are more numerous. Être (to be) is among the most complicated because you cannot see the common radical. I am = je suis You are (singular) = tu es He is = il est We are = nous sommes You are (plural/polite form) = vous ...


3

J' is a Je indeed, but it is not the same as the do not/don't contraction. In the case of do not/don't, you contract because you want to save some effort/time by biting one syllable. In the case of je/j', you don't get to choose whether you contract or not. It is a matter of pronunciation: when je is followed with a word beginning with a vowel, instead of ...


1

Yes, "J'écris" is the contraction of je and écris. Unlike in English, contracted forms in the French language are mandatory.


3

Ce n'est pas tant que qui demande le subjonctif (son verbe est rêve ici) ; c'est que qui sert d'impératif de la troisième personne : que jamais personne s'endorme = "let/may no one ever fall asleep again." C'est comme qu'il pleuve ! = "let it rain!"


7

Je vois 2 formulations possibles : Les choses auxquelles je pense ou Ce à quoi je pense Complément : Comme le souligne Papa Poule, dans une phrase, on peut aussi omettre le "ce" : On a découvert à quoi il pense Je sais à quoi tu penses


2

Normal use no longer allows pas/point with aucun, nul, jamais, rien, personne or guère to express a single negation. A reason for that is that such words have gained a negation meaning over time and cancel themselves out when used in such combinations (ce n'est pas rien/ne... pas... que). It is even more intricate as in some cases you can have such one ...


-2

If you want to use pas, the correct French sentence is tu n'as pas d'accent. d' is added, because “tu n'as pas accent” would make a hiatus (double 'a' sound) “tu n'as pas de accent” would make a double wowel 'de' 'a'


6

Words ne + pas is the most standard negation indeed, but pas can be replaced with another word. For instance, you have ne + aucun, ne + jamais (Je ne suis jamais allé à Disney Studios.), ne + personne (Heureusement, il n'a blessé personne.), … Adding pas to your example This is just incorrect. An English approximation of this would be "You don't ...


7

Normally it would be des autres (des is the plural of un/e), but des changes to de in front of an adjective (and de changes to d' in front of a vowel). Other examples: J'ai de bons amis - I have some good friends. Il y a de belles filles ici - There are some beautiful girls here.


5

I trust him : Je lui fais confiance. ou plus littéraire, avec transposition : J'ai confiance en lui. He is someone I trust : C'est quelqu'un à qui je fais confiance. ... traduction courante C'est quelqu'un en qui j'ai confiance. ... transposition plus littéraire, un peu plus 'élégante'.


4

Building inversion lkl's answer is right about inversion. I however find his answer about when you can use inversion unclear, so I'll complete here. First off, inversion is a more compact form, but using est-ce is the standard in spoken language. First off, how is it built: Qu'est-ce que les enfants lisent ? Que lisent les enfants ? ...


2

It's inversion. Instead of saying Les enfants lisent quoi (the normal subject-verb-object word order), the subject and verb have changed places, and the object precedes them. And then, because quoi is used only after a verb, it reverts back to its "normal" form que as an interrogative pronoun.


5

Both examples you present are not equivalent. Compare: Case 1 Vous invitez qui vous voulez. You invite who(ever) you wish. Vous mangez ce que vous voulez. You eat what(ever) you wish. Case 2 Vous invitez (celui) qui vous plait. You invite (the one) who pleases you. Vous mangez ce qui vous plait. You eat what pleases ...


6

Time consistency 2 and 3 are incorrect because the time used for each verb is inconsistent. The most correct sentence is future: "On se verra quand tu seras libre." Sometimes though, present can be used to express a future that is not that far: "On se voit quand tu es libre." Future with aller A near future can also be expressed using aller with an ...


2

Règle 1 : Lorsque « merci » est suivi d’un nom, vous avez le choix entre « de » et « pour ». Certaines personnes affirment cependant que l’usage de « de » se réfère plutôt au futur alors que celui de « pour » fait plus référence au passé. Girodet estime que « merci de » est utilisé dans un langage plus soutenu que « merci pour ». Une chose est sûre, ...


1

As a complement to the selected answer, I also suggest: Le Bon usage, Grevisse et Goosse, 2011, De Boeck Supérieur, 1640 p. Nouvelle grammaire française, Grevisse et Goosse, 3e, 1995..., De Boeck Supérieur, 400 p. The former work is challenging even for a native speaker. In terms of format it is as if you presented the Cambridge Grammar of the ...


2

A very classical choice for native as well as for foreign French grammar learners is the following. Reference book: Bescherelle, La Grammaire Exercise book: Bled Grammaire There is plenty of good books out there, but those are nice to begin with. Grammar requires practice. The best solution for you is the do a maximum of exercises and ...


1

It's not a book, but this site will guide you through the grammar you need. You start by taking a proficiency test, which the software will analyze in order to suggest lessons that you should review as well as what it makes sense to work on next.


2

Cette ressource traite de manière exhaustive le sujet. Grossièrement, si la négation porte sur l'ensemble du complément d'objet, en traduisant un manque, une absence, alors on utilise "de". Sinon, "un". Dans les exemples suivants : Il ne voulait pas avoir de chien, il voulait avoir un chat. La négation porte sur "avoir de chien" : il refuse d'avoir un ...


3

Quand l'adjectif vient avant le nom, on utilise « de » au lieu de « des » . Par exemple : "Il y a des voitures dans ce parking." "Il y a des voitures rouges dans ce parking." mais "Il y a de vielles voitures dans ce parking." Moi, je n'ai aucune idée pourquoi c'est ainsi, mais c'est la vie !


2

Je dirais que : A.1 est plus idiomatique que A.2, donc à préférer ; A.2 peut sembler porter l'attention sur le nombre de chiens, comme dans cet exemple : Il ne voulait pas avoir un chien, mais deux.


1

Bien que francophone, je ne maîtrise absolument pas la grammaire, mais un peu mieux la sémantique : les différents sens et usages des mots ainsi que leur racine. Les règles et les accords sont repérés à "l'oreille", un peu comme vous le pratiquez en ayant beaucoup lu. Cela est un vieille pratique due au latin que l'on apprenait par les exemples et dont on ...


1

Intéressant. On m'a toujours enseigné qu'une préposition signifie que l'on est en présence d'un complément d'objet indirect (COI) et non direct (COD). Direct ou indirect ? Je me permets de modifier un peu l'exemple de la question originale. Je donne à boire à mon ami. Je donne quoi ? « À boire » → COD Je le donne à qui ? « À mon ami » ...


4

À boire (ainsi que à manger) est un groupe prépositionnel qui a la particularité d'agir syntaxiquement comme un groupe nominal. Je ne sais pas s'il s'agit d'une élision de quelque chose ou si l'étymologie est différente, mais si on le présume, justement, comme un variante de quelque chose à boire, la construction est assez limpide, d'autant plus que boire ...


13

En fait, la différence est que le "il" est personnel ou impersonnel. Exemple 1 A cause de la chaleur qu'il a fait, j'ai dû renoncer à ma promenade. Le sujet est il, et il est impersonnel (c'est la même chose que "il fait beau"... personne ne fait beau...). On ne peut pas le remplacer par "Jean". On ne dit pas (à moins que Jean ne soit une source de ...


2

On dit La chaleur qu'il a fait. Voici le lien qui explique pourquoi.


0

Je ne connais pas la règle, mais en tant que Français, "A cause de la chaleur qu'il a fait, j'ai dû renoncer à ma promenade" me semble être la bonne réponse.


1

Les deux formules ne signifient pas tout à fait la même chose mais la différence ne se manifeste pas dans toutes les circonstances de façon évidente. La construction avec à n'impose pas que le complément ait un intérieur, il suffit que le point d'arrivée soit proche : Je vais à la fenêtre (‘I'm going to the window’) ?Je vais dans la fenêtre. Si ...


2

Aller à un bar n'est pas correct, si l'on considère que le café ou la brasserie dans laquelle on se rend est un bar. Aller au bar est correct quand on est dans un café, un bar, une brasserie et qu'on se rend au comptoir. Aller au NomDuBar est correct, aller à l'église (le lieu où le culte est pratiqué, non le bâtiment) ou cinéma (pour être devant un ...


-1

L'exercice est tout à fait correct, "aller à un bar" ne se dit pas en français. Je ne connais pas la règle exacte mais en général quand cela concerne un bâtiment, on dit "dans un". Je vais dans un bâtiment. (Et non je vais à un bâtiment). Voilà voilà !


1

Je crois que ce qui accroche au niveau du sens de l'expression il est un [X] en particulier, c'est qu'elle a pris le sens de il y a un, mais lié à un registre particulièrement formel. Cette association avec il y a est suffisamment forte pour faire que si on tente d'employer il est un en utilisant il comme un pronom personnel plutôt qu'impersonnel (ce qu'il ...


2

Dans ce type particulier de constructions "pronominale" qui implique une partie du corps le pronom correspond toujours au possesseur de cette partie. Si on veut l'analyser ainsi, il faudrait dire que se est un complément indirect, voire carrément qu'il fait, en fait, partie du groupe nominal. Cela dépendra de la manière dont on choisit d’analyser une phrase ...


7

Dans cette phrase, le COD est « la barbe ». En effet, le verbe se raser est pronominal. On peut se poser la question suivante : « Que se rase-t-il ? » → « la barbe ».


0

I found a good link that will help you. It explains the difference between the 2 relative pronouns.


2

The word "en" is not always a preposition, in this case it refers to the situation, described in the previous sentence ("...s'asseyait toujours dos à la fenêtre."). An easier and more visual way to figure this is to imagine what the sentence would look like without this word : "S'il avait été autrement ...", it would be a little confusing because "il" could ...


1

TL;DR C'est le placement normal d'un adverbe satellite d'un verbe. Formes correctes Pour construire sur la réponse de Baptiste Gavalda. Ils veulent savoir tout. Je veux savoir tout sur toi. On trouve plus souvent (et il me semble plus naturel, ce que confirment Baptiste et Random) : Ils veulent tout savoir. Je veux tout savoir sur toi. ...


1

'Ils veulent savoir tout. Je veux savoir tout sur toi' Il est plus correct de dire: 'Ils veulent tout savoir. Je veux tout savoir sur toi'


5

Dans la première phrase, je pense que c'est un mot en trop. La phrase naturelle est Il renforce la valeur du verbe "redoute". Il faudrait voir plus de contexte pour être sûr. Dans la deuxième phrase, le est clairement une faute de frappe ou une erreur de numérisation, le mot devrait être de. … l'expression de la valeur d'une marchandise dans une ...


0

Il s'agit de coquilles, Marx a écrit: ..., c'est à dire l'expression de la valeur d'une marchandise ... En dehors de l'exemple de Gilles (la = note de musique), on peut trouver le suivi de la quand le deuxième mot fait partie d'un nom propre, par exemple, Le La Fontaine russe, ou Le La Fontaine en action ou quand la n'est pas utilisé comme un article : ...


4

Tes phrases se disent toutes sauf la 4e. La structure de la phrase ne fonctionne tout simplement pas. Pour la première phrase, les réponses que tu obtiendras seront oui ou non. Pour les autres tu auras une explication. Edit Effectivement, dans la 4e phrase, on peut ajouter une virgule avant le pourquoi et la phrase aura du sens.


4

La première phrase utilise le plus-que-parfait qui ne s'emploie que très rarement. Ici, la phrase ne justifie pas cette utilisation. Par contre, tu peux utiliser le passé composé qui donnera un sens un peu différent de la seconde phrase (qui est très correcte grammaticalement). J'ai ressenti que j'étais un arbitre à plein temps. En utilisant le ...


2

La deuxième. Elle se dit beaucoup mieux. La première n'est quasiment jamais utilisée.


3

On Wikipedia, there is a nice definition of hypercube and tesseract, which are both masculine : Un hypercube est, en géométrie, un analogue n-dimensionnel d'un carré (n = 2) et d'un cube (n = 3). C'est une figure fermée, compacte, convexe constituée de groupes de segments parallèles opposés alignés dans chacune des dimensions de l'espace, à angle droit ...


1

A late answer but anyway I wouldn't recommend in your case either Je suis touriste which isn't idiomatic or Je suis un touriste which can be perceived as slightly amusing as already stated. What I would suggest would be to simply say Je suis en vacances ici. I'm sure your accent will implicitly show you are not a native French speaking person. Note that ...


0

Both are acceptable. They are almost interchangeable, but I personally perceive them a bit differently: « Je suis un touriste »: I'm a person who is a tourist. The kind of people who wear short pants, crocs, take many photos and buy a lot of garbage. Also an easy target to rob. « Je suis touriste »: I'm here as a tourist. Kind of voluntarily lost, flying ...


3

La construction "Il est un homme" est grammaticalement correcte mais pose un problème sémantique. C'est l'emploi du sujet "il" et de l'article "un" qui pose problème. "Il" est un pronom défini. "Ce / c'" correspond à "cette personne" a un sens indéfini. De même : "un" est un article indéfini contrairement à "le" Dans la phrase "Il est l'homme", le sens ...


0

Si tu parles anglais, regarde ce lien. Ça explique la différence entre les deux. Je n'ai pas trouvé de site en français qui explique la différence.


2

Another possibility is to use the verb "ravir". You could say: "Je l'ai ravie", which means exactly "Je l'ai kidnappée" оr "Je l'ai enlevée".


2

Or, you could say something like "je l'ai prise en otage". I took her hostage - note the "e" at the end of "pris".



Top 50 recent answers are included