Tag Info

Hot answers tagged

24

Je préfère: Il est déchaîné aujourd'hui! Ou, comme l'illustra Uderzo sur un scénario de Goscinny dans Astérix et les Goths :


19

La traduction littérale n'a pas de sens. Par contre on peut éventuellement utiliser une formule similaire sémantiquement : "au final". Selon la tournure, on peut utiliser "en fin de compte" ou "au bout du compte" (dans cet exemple précis je trouve que ça ne sonne pas très bien). D'autres tournures me semblent correspondre, mais ne vont pas du tout avec ...


16

In a non official context, you can translate it with le pays des Bisounours where “Bisounours” (apparently known in the US as Care Bears) were popular characters of a children TV program where everybody were nice and everything had happy endings. If you seek a little more “sarcastic” reference, you can use a title of a Jean Yanne movie: Tout le ...


16

Officiellement, Coucouville-les-nuées est la traduction de l'original Νεφελοκοκκυγία d'Aristophane. Mais je doute fort que grand-monde la comprenne. Opte pour les bisounours, ou éventuellement l'expression sur un petit nuage ou sur son petit nuage ou peut-être même dans les nuages. Ou encore, peut-être plus habituel, se faire des (douces) illusions : ...


16

I think there are several ways to translate this, with different levels of language: Bien fait pour toi ! (probably the most commonly used) Ça t'apprendra ! (also quite common) Ça te fera les pieds ! (seems a bit outdated) Bien fait pour ta gueule ! (vulgar, but still used)


15

La traduction littérale à la fin de la journée ne fonctionne pas en français. J’utiliserais plutôt la tournure au final, ou en définitive: Ces actes sont indéfendables. Au final, vous êtes soit avec nous, soit avec les terroristes Ou encore : Ces actes sont indéfendables. En définitive, si vous n'êtes pas avec nous, vous êtes avec les terroristes


14

Mot supposé d'origine étrusque 1 as désignait chez les romains une unité de mesure (poids et monnaie) et la pièce de plus petite valeur dans le système monétaire romain à l'âge classique. Cette valeur latine du mot en français est toujours restée cantonnée au contexte romain antique et n'est pas passé dans l'usage courant. C'est en entrant dans le domaine ...


13

French version: J'ai cherché pendant longtemps et à beaucoup d'endroits, mais je n'ai rien trouvé qui pourrait expliquer l'histoire de l'usage de cette expression. Je pense qu'il n'y a peut-être pas de réponse claire et nette sur le net. (Si je trouve une information, je l'ajouterai.) Mais il n'est pas tout à fait vrai que beaucoup de langues utilisent la ...


13

Si la situation en question est désagréable, négative, on peut utiliser le familier « j'ai déjà donné ». Exemple : Do you plant to come to the boss’ barbecue on Saturday? — Been there, done that, no thanks! Tu viens à la soirée qu'organise le patron samedi ? — Non, merci, j'ai déjà donné ! Ou, dans un style un peu différent, si le sens peut ...


13

Claude Duneton y consacre cinq pages dans son excellent recueil d'explications d'expressions, tout justement nommé La puce à l'oreille (Anthologie des expressions populaires avec leur origine) (un petit livre en Poche ma foi très utile). L'oreille n'est pas l'oreille pour rien : il y a longtemps eu une analogie faite entre un coquille et une oreille (de par ...


13

Le bol Le bol est ici synonyme de chance. Le wiktionnaire donne une explication pour l'origine de cette expression En ancien français, le bol et le pot désignaient également le derrière mais ces expressions sont passées dans le langage familier.Wikt Avoir du bol, c'est donc finalement avoir du cul. Quant à ce dernier Une étymologie populaire ...


12

Le mot français est courant, voir par exemple : Si j'étais Dieu en les voyant prier Je crois que je perdrais la foi Par les bigotes     (Jacques Brel) mais n'a pas eu l'extension de sens de l'anglais et reste confiné aux personnes à la pratique religieuse en même temps excessive, ritualiste et simpliste mais pas nécessairement intolérante. ...


12

To insist on the similarity between people and things, the best might be “se ressembler comme deux gouttes d'eau”. I believe that's the canonical translation for “two peas in a pod”. It deals with similarity between people or things, whether physical (which would be the assumed meaning, if there is no other context) or otherwise. Shlublu offers translations ...


12

L'expression d'origine était à la queue leu leu mais a semble-t-il été remplacée au XIXe siècle par en file indienne ou à la file indienne par engouement pour les récits d'Indiens d'Amérique du Nord. En tous cas, les deux sont synonymes et s'appliquent indifféremment à des personnes ou des véhicules. L'avantage de la file indienne est qu'il ne faut pas se ...


11

L'expression correcte est « au temps pour moi », qui viendrait du monde militaire. Lorsqu'un soldat sortait du rang (ou se désynchronisait de la marche), on lui disait : « Au temps pour toi », indiquant qu'il devait se recaler sur le temps de la marche. L'Académie française accepte l'utilisation de « autant pour moi », qui est soutenue par plusieurs ...


11

J'ai le sentiment que have at it est plus incitateur que « allez-y », effectivement. Le New Oxford American Dictionary dit d'ailleurs : have at: attempt or attack forcefully or aggressively. Donc, pour have at it, je proposerais plutôt (au pluriel) « foncez ! », dans le registre informel.


11

Je ne comprends pas ton incompréhension. Un peu à la manière de « chaque, » « tout X » au singulier peut vouloir dire « tous les Xs » (Le TLF, dans son sens C, appelle ça « l'idée de distributivité exhaustive »). L'exemple qui me venait en tête (d'ailleurs cité par le TLF) est « Tout condamné à mort aura la tête tranchée. » On peut aussi penser à des lois ...


11

In French we would say (non exhaustive list): Formal version: — Que ferons nous si notre voiture tombe en panne en allant faire les courses ? — Inutile de répondre à une question qui ne s'est pas encore posée. This is not an expression as such, but a quite common wording to express the feeling you have described. Normal version: — Que ferons ...


11

Ma première recherche sur google me donne une explication plutôt convaincante 1 : Au siècle dernier, on distribuait dans les internats des haricots aux élèves, quand on ne savait plus quoi leur donner en guise de nourriture. En effet, le haricot était considéré comme un aliment de base, voire médiocre. Quand il n’y avait même plus de haricots à manger, ...


11

The best translation for that would be La Russie a dit qu'elle arrêterait de fournir de l'essence, mais de nombreuses personnes pensent que ce ne sont que des menaces en l'air. If you are really looking for an idiom, I may suggest you La Russie a dit qu'elle arrêterait de fournir de l'essence, mais de nombreuses personnes pensent que ce n'est que ...


10

"Bon vivant" désigne une personne qui aime les bonnes choses de la vie, notamment la nourriture et les boissons raffinées (les plaisirs de la table). Le terme formel pour désigner cela est "épicurien" (conforme à la doctrine d'Épicure). Edit: Suite à discussion dans le chat L'expression s'utilise comme un nom seulement, et n'est pas un adjectif. "Marc ...


10

Source : Dictionnaire historique de la langue française (sld Alain Rey). « Haricot » au sens argotique désigne l'orteil (apparu fin du 19è siècle) et par synecdoque le pied. D'où courir sur le haricot/le pied. À noter aussi les expressions peler le haricot et taper sur le haricot employées aussi pour signifier ennuyer, importuner. Alain Rey signale que ...


10

I gather there's a pun. "Je donne ma langue au(x) chat(s)" as your dictionary says a colloquial phrase meaning "I give up guessing, just tell me". But in the context you describe I expect it is not used in the figurative way but strictly means the girl has given her tongue to the cat, therefore she's lost it and can't talk. "Donner sa langue au(x) ...


10

Literally, the king eats Madame de Sauve with his eyes. That's an idiom meaning he stares at her, pleasingly, hungeringly, maybe even, to stay in the “edible” domain. Depending on the context, this can often have heavy implications (maybe with the eyes is enough for now, and later on you know what I mean).


9

Je dirais simplement « On verra bien », assorti le cas échéant d'un complément de temps ou de lieu : I would simply say "On verra bien", usually with a time or place complement: Comment va-t-on faire pour payer le loyer à la fin du mois ? (How will we pay the rent at the end of the month?) Je ne sais pas, on verra bien à ce moment-là. (I don't know, ...


9

Comme le dit subtenante, à point est un raccourci pour cuit à point, mais le contexte rend souvent (pas toujours, voir son commentaire) l'utilisation explicite de cuit totalement superflue. En effet, l'expression à point seule ne se limite pas à la cuisson de viandes mais est utilisée de manière générale pour signifier que quelque chose est « Exactement ...


9

In French, you would use tirer les vers du nez (literally: pull worms from his nose) when you try to get information from someone. See also the entry for tirer les vers du nez on another site. Funny sidefact: it's easier to do when one has un verre dans le nez (is drunk, literally has a glass in the nose). Notice that verre and vers are homophones. As ...


9

Tirer les vers du nez is only appropriate in sentences like “Prying information from X was like pulling teeth”, since it is specifically about informations. If you want to refer to such difficulties in general case, you'd better use être la croix et la bannière, e.g. “Getting him to cooperate is like pulling teeth” would be “C'est la croix et la bannière de ...


9

Il existe plusieurs manières de parler d'une telle chose. Ça dépend en fait du contexte et de l'objet. Je pense par exemple à: Je n'en voudrais pas même si on me le donnait. (pour un objet) Ou encore Évite-le comme la peste. (pour quelqu'un) Cette liste n'est bien sûr pas exhaustive.



Only top voted, non community-wiki answers of a minimum length are eligible