Tag Info

Hot answers tagged

12

Regardons les fréquences comparées de quelques termes : On voit que que tous ces mots ont plus été utilisés pendant la première guerre mondiale que pendant la deuxième, et qu'ils datent de la première. Boches est de très loin le plus utilisé. Huns désigne en général les Huns, au sens propre, et non les Allemands ; le pic dans les années 1910 montre qu'il ...


10

En langage militaire, un blaireau désignait un bleu (une jeune recrue, à cause de leur uniforme bleu), puis par extension une personne insignifiante, ridicule. C'est donc une insulte, comme un naze, un nul. Ensuite, l'interjection va ! exprime ici le dédain. Il est très courant de construire des phrases de ce type avec une insulte + va ! C'est donc une ...


10

Ceux ne connaissant pas l'origine de l'expression, en particulier s'ils sont eux-mêmes juifs, risquent de tiquer, sans forcément mal le prendre. C'est justement là qu'il sera bon d'être bien informé à ce sujet. Différentes sources trouvées sur le net (par exemple celle-ci) indiquent une origine en rapport avec les marchands juifs de tissus, dont ils ...


9

Traditionnellement on traite les Anglais de rosbifs, qui date apparemment au moins du dix-neuvième. Pour des anglais riches ou nobles, milord, attesté également eu moins depuis le dix-neuvième. Et plus récemment... Angliche D'après le wiktionnaire tête carrée, godon, brit et plus récemment bloke Globalement cochon peut s'ajouter un peu partout « Cochons ...


7

PD est un acronyme utilisé pour désigner (en général de manière insultante) un homme homosexuel. A l'origine il s'agissait du mot pédéraste, qui s'est contracté en pédé (ou p.d.). Pédé est un terme servant à désigner un homosexuel masculin. Cette dénomination est généralement utilisée comme insulte homophobe. Elle peut aussi être usitée au même titre ...


6

Comme dit Cédric, ça commence par être une insulte homophobe, qui devient de plus en plus commune, et perd ce trait d'homophobie au passage. Ça se traduit bien en anglais par : Don't be such an asshole. Si c'est parce que tu vas manger avec ta copine, ça n'en est que plus incongru, et je comprends bien que ça fasse marrer ton autre ami.


6

One term frequently used to talk about Germans and also people from formerly conquered territories like Alsace and Moselle is "casque à pointe". This is generally used in a pejorative context. The term (that means helmet with a spike) refers to the traditional helmet of German and Prussian before the WW II. See wikipedia for the helmet description.


4

While doryphore, casque à pointe and vert de gris (referring to the German army's uniform colour) were used especially for soldiers, the others were used extensively by the French anti-German propaganda. Except for teutons they are all offensive and have quite a xenophobic connotation.


3

There is also "boulon" (bolt), "casques-à-pointe" or "Prussien" that I heard a lot during my military time (French army). There are also some regional ones. In the Moselle department we used to slur the neighbouring Germans of Saarland with the dialectal term "Piffekopp" (Pfeiffenkopf in high german, which could be translated either to pipe head or whistle ...


3

Another name to describe the Germans, particularly in World War I, was "Hun." Probably from Asia, the original Huns occupied most of central and eastern Europe, all the way to the Rhine, before being contained by a combination of Frank and Roman forces near the modern Franco-German border. Moreover, the German spiked helmet resembled the early helmets worn ...



Only top voted, non community-wiki answers of a minimum length are eligible