Tag Info

Hot answers tagged

7

Puisqu'il s'agit d'une locution latine, elle être utilisée telle quelle, et elle l'est de temps à autre. Il n'y a cependant pas de « traduction standard » pour quid pro quo. Toute locution qui rend l'idée d'un échange quelconque passe. Une expression possible est donnant donnant. Donnant donnant En emploi de gérondif, loc. proverbiale. Pour ...


6

Le pluriel de média est médias . Le verbe doit suivre le nom, donc c'est créent. En français il n'y a pas un narratif d'événements mais un récit d'événements. Donc c'est : Les médias créent un récit d'événements.


3

D'après le wiktionaire : Étymologie (XIIIe siècle) Du bas latin clausa, peut-être via l’ancien occitan clauza, de claudere, « clore », latin classique clausula. clause /kloz/ féminin Disposition particulière faisant partie d’un traité, d’un contrat, d’un arrêté, d’une loi ou de tout autre acte public ou particulier, etc. ...


3

En effet, d'après le wiktionaire : puits /pɥi/ masculin, singulier et pluriel identiques En googlant un peu j'ai trouvé cette réponse yahoo : En latin le mot "puits" se dit "puteus", ce qui implique que le radical et -pute- et justifie la diphtongaison -puit-. Mais que fait-on de la longueur des syllabes? Le nom français vient de l'accusatif des ...


2

Media (english) / média (french) comes from the (latin) plural form of medium, and french and english languages have initially retained these forms. With the francisation totale in 1983, média has become the regular singular form in french.


2

Quelques éléments à la lecture de Histoire d'une langue le français, des lointaines origines à nos jours1, de Marcel Cohen. Les citations sont entre guillemets. En latin les noms ont presque toujours la marque de leur rôle grâce aux désinences qui indiquent la fonction du mot dans la phrase, du coup l'ordre des mots n'était pas fixé. Cependant le latin ...


2

I generally try to avoid Latin phrases, but when I encounter “quid pro quo” in English, I generally interpret it as capturing the notion of “the reciprocation/return of favors/actions” and my two preferred informal/familiar phrases for expressing this notion are: “scratch my back, I’ll scratch yours” (always for favors) and “tit for tat” (more neutral, ...


1

Inspired by un renvoi d'ascenseur I found useful to also cite the more familiar (but neutral) un prêté pour un rendu. It would just post that in a comment, but I suddenly remembered how Coluche (a French humorist which died 30 years ago) had turned this formula, and I thought it would be interesting for our English readers to have a comprehension of this ...



Only top voted, non community-wiki answers of a minimum length are eligible