Tag Info

Hot answers tagged

25

On peut assurément pratiquer la langue de Molière sans avoir jamais recours à la lettre qui suit E et précède G dans l'ordre alphabétique. Pour savoir si elle est indispensable, il est surtout vital de repérer quels mots l'utilisent, et de trouver si besoin est des synonymes. La liste de mots sur laquelle s'appuie mon correcteur orthographique compte 15573 ...


16

En phait, il y a en Phrance une phoultitude de gens qui soutiennent par leurs ephphorts la cause du replacement de la lettre f par l'orthographe ph, plus claire. Ce combat pourtant parphaitement justiphié rencontre malheureusement phort peu d'écho dans les médias. D'aucuns prônent donc un phront commun, ou même une phusion, de ce combat avec çeux qui ...


13

Literally, a calque is a reproduction, a tracing. In particular, (papier) calque is tracing paper. In linguistics, a calque is, well, a calque: a word-for-word translation of a phrase or a translation of words based on superficial resemblance rather than meaning. “Cette formulation est un calque de l'anglais” means “this formulation is a literal translation ...


13

On appelle cela un mot hybride. Au passage, je trouve curieux que certains français éprouvent le besoin de rejeter à tout prix des mots sous prétexte qu'ils n'obéissent pas à une telle règle de pureté. Juxtaposer une racine de l'est et une racine de l'ouest, ou une racine du nord et une racine du sud : et pourquoi pas ? Ce phénomène aurait certainement ...


12

En français on appelle cela "l'énallage", and in english "enallage" (that's convenient!). In fact, the action corresponding to moving from "nous" to "on" is a particular form of enallage, which is the action of transforming a grammar form into another one.


12

L'explication phonologique habituelle repose sur la neuvième règle de Troubetzkoy1 dite règle d'équilibre structural. Le français a une structure phonématique à trois séries de trois occlusives (voir tableau ci-dessous) et tend à la conserver. Or la voyelle [ɲ] à tendance à disparaître au profit de la série [nj] — en gros on prononce de plus en plus le gn ...


10

I think you're referring to a false friend or faux-ami in French, where a similar word has very different meaning in two different languages. “En temps réel” is a proper translation for “in real time”; “vraiment” would be the translation of “really” rather than “réellement”.


8

La transformation qui a conduit le français à cette situation pourrait correspondre à ce qui est expliqué sur Wikipedia. Je pourrais l'écrire ici, mais c'est trop long. (Si tu penses que cela répond à ta question, n'hésite pas à l'écrire ici.) La page est en anglais, je n'ai pas pu trouver les mêmes informations dans la page en français. Note: À propos de ...


8

You seem to have the wrong assumptions. "Royal" and "loyal" are adjectives derived from nouns. "Noyau" is a noun derived from a word that was an adjective in Latin. And no parallelism can be drawn in the origin and history of those words. An adjective noyal from the noun "noyau" would not conform to the logic of the French language. "Royal" derives from ...


8

French children are immersed in french language from their very first day. They listen to fairy tales that their parents read at night before sleeping, they watch TV, they ear adults speaking. They always ear ma/ta/sa/la/une chanson, and never mon/ton/son/le/un chanson. They have no reason to associate chanson with incorrect gender. If, like french ...


7

Je ne vois que les pronoms personnels et relatifs : je, me, moi (et autres personnes) et qui, que, dont, ... Attention, la détermination des cas est un plus compliquée que ce que tu laisses supposer et ne suit pas vraiment les cas latins, plutôt les cas germaniques — il y a en gros un cas sujet et un cas régime qui a lui-même deux formes dont la distinction ...


7

Ce qui est amusant, c'est que tu as choisi parking comme exemple, alors qu'il s'agit d'un nom commun spécifique au français, comme dancing, forgés à partir d'adverbes anglais (si je ne me trompe pas dans la terminologie, la grammaire n'est pas mon point fort !). Je viens juste de vérifier (ce que j'ai appris il y a longtemps), Merriam-Webster ne connait ce ...


7

Fantastique effort de fantaisie, mais il faut parfois faire face aux faits, fussent-ils fadasses: La fréquence de f en français frôle 1.303% (corpus Frantext) Référence: http://www.lexique.org/listes/liste_lettres.php The frequency of the letter f in French is about 1.303%


6

Le déplacement des pronoms interrogatifs est lié à la théorie du mouvement syntaxique. Essentiellement, cette théorie établit que des îlots (Angl. extraction islands) existent depuis lesquels on ne peut pas extraire un élément ou, plus techniquement, que le déplacement qu- est soumis à la contraintes sur les îlots. La nature exacte de ces contraintes varie ...


6

Cette lettre est très peu utile et ceci est la preuve qu'on peut écrire une réponse complète sans jamais l'utiliser. Une étude récente a par ailleurs démontré que sa reconnaissance sollicite une trop grande part de notre activité neuronale, et les utilisateurs de ce site ont unanimement décidé qu'elle ne devrait plus être utilisée à partir d'aujourd'hui. ...


6

Est-ce vraiment un son étranger ? Il s'entend beaucoup dans le sud de la France il me semble, dans des mots comme "demain" ou "putain". Il est possible que le son "ng" ait été utilisé dans de nombreux patois et qu'il ait subsisté chez une partie des populations de la France. Enfin, je serais tenté de conclure à la va-vite en disant que "ng" n'est rien ...


6

Jean Dubois and Françoise Dubois-Charlier have made a global semantic classification of the verbs in French, the reference site for this database is at their homepage (in French). It features a browsable version of the database and many information documents. I am not familiar with Levin's classes, but this may be what you want. Regarding motion verbs, you ...


5

Le sens emprunt fait par le français à la langue allemande est le sens recherché (à part que pour moi la limitation au français comme langue emprunteuse et à l'allemand comme langue source est bien trop restrictive, j'imagine volontiers qu'il y a des germanismes en russe ou en polonais et j'ai toujours entendu qualifier de germanismes les influences du ...


5

Pourquoi chercher dans le néologique homme de paille qu'il est facile de dénigrer? Télévision, automobile, hexadécimal, homosexuel, monoculture, neurotransmetteur, sociopathe, bicyclette, hydravion et vexillologie sont tous autant de termes bien établis que personne de sensé ne combat plus (en présumant qu'ils aient jamais été combattus avec la virulence ...


5

Mais pourquoi ne pourrait-on pas dire : Qui a téléphoné, d'après Jean ? Jean a dit que quelqu'un a[vait] téléphoné, mais qui ? Enfin il me semble qu'on peut (à peu près toujours) ruser. (Quant au nom du phénomène, aucune idée.)


5

In fact the classification is at least 6000–8000 years old and dates back to Proto Indo European (also the ancestral language of English, Hindi, Russian, and many others) where there were at first two "genders" (animate and inanimate) and then three genders: masculine, feminine and neuter. It's possible that these evolved out of genuine religious belief ...


5

À l'époque, le français avait encore la combinaison de sons /gw/ héritée du latin, mais pas le /w/ seul en début de mot (d'ailleurs il demeure rare en français, seulement dans les noms d'origine étrangère, d'où la prononciation /v/ dans wagon car /gw/ avait pratiquement disparu de la langue et n'était plus senti comme proche de cette consonne étrangère), et ...


4

Si je ne me trompe pas [ŋ] est un [n] prononcé avec l'extrémité de la langue à plat contre le palais (plutôt que la pointe de la langue pour le [n]), ce qui est la position de départ du [g]. Si un francophone prononce [ng], il va avoir tendance à prononcer en fait [nŋg], roulant la langue, il « suffit » de ne garder que la consonne du milieu. Ce qui n'est ...


4

Calque de l'anglais means a poor translation from English, where one has been mistaken by false friends, such as apply for a job translated to appliquer pour un travail instead of postuler pour un travail.


4

Il s'agit d'un raccourci de prononciation. À l'oral, on a tendance à manger des syllabes pour aller plus vite. C'est particulièrement flagrant sur les expressions employées fréquemment, comme "C'est pas" qui devient "C'pas" ou "Je sais" qui devient "J'sais". Dans le cas de "Je suis", voici le cheminement : Je suis J'suis Le "e" est le premier à ...


3

Pour confirmer ce que dit Un francophone, l'anglicisme désigne les emprunts à l'anglais dans une autre langue. Une partie de ces anglicismes sont erronés (comme *"je suis retard"), d'autres sont tout à fait acceptés et même entrés dans le dictionnaire, comme week-end. Le calque syntaxique est la notion la plus proche de ce que vous souhaitez exprimer, mais ...


3

Grevisse n'en parle pas directement, mais en parlant de la place du mot interrogatif écrit : L'interrogatif est en tête de phrase, même quand sa fonction est à l'intérieur d'une proposition conjonctive : QUAND dis-tu que tu partiras ? DE QUI dis-tu que tu es le fils ? Mais ces phrases sont souvent ambiguës. Cherchant un peu, je suis tombé sur cette ...


3

Il faut reconnaitre que cet ennalage (figure de style réthorique, donc de surface) recouvre une substitution grammaticale bien plus profonde. En effet dans le français parlé, les terminaisons disparaissent [j'aim, tu aim, il aim, on aim, vous aimez, ilz aim]. Sauf pour la 3ème personne du pluriel, qui est assoiciée à une forme de politesse donc incite à ...


3

En ancien français, le système casuel s'était déjà partiellement effondré, et les noms ne présentaient plus que deux cas : le cas sujet et le cas régime. Dans la plupart des cas, le mot n'a eu de descendance que sous sa forme au cas régime, mais il y a des exceptions. Albert Wikipédia en cite quatre : gars / garçon, pâtre / pasteur, nonne / nonnain et pute / ...


2

"Papier calque" is "tracing paper". It's an analogy to talk about the fact you've done a litteral translation of the word "apply". It just doesn't work for a job application. "Appliquer" means "apply" in the "put something onto something else" sense. I'm not talking of "s'appliquer" which is completely different. (I would also say "laveur de vaisselle" ...



Only top voted, non community-wiki answers of a minimum length are eligible